Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
19
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 juin 2006
Bertina Henrichs écrit divinement bien, c'est un vrai bonheur de lire cette histoire écrite toute en finesse, celle d'une femme discrète, humble, mère dévouée, femme docile,... mais pas totalement résignée. Eleni est lucide et quand, sans succès, elle offre un échiquier à son mari pour faire rentrer ce jeu -fascinant- dans son foyer, elle se lance alors elle-même, rencontre celui qui va l'inicier et la mener aux tournois. On pourrait qualifier ce roman de petite histoire, rien de retentitssant, mais pour Eleni cela devient une grande épopée, tant il est rare dans son village de voir des femmes vivre leur vie en se permettant des occupations autres que ménagères.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2006
L'écriture est fluide et profonde, les personnages sont fouillés dans leurs attitudes comme dans leurs sentiments, l'histoire est belle comme un séjour d'été, l'espérance est contagieuse et travaillée. On y redécouvre que si la singularité a un prix, ne pas y renoncer peut vous offrir le bonheur pluriel.

Attention aux amateurs du "jeu d'échecs", ce n'est pas un mode d'emploi !
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Certes,le roman est très correct et tout à fait pertinent.Même si le joueur d'échecs expérimenté que je suis peut y trouver certains détails un peu étonnants!Non pas que l'histoire soit invraisemblable,loin s'en faut,mais il y a tout de même quelques prises de libertés avec le jeu d'échecs que ne verront peut être pas les joueurs débutants ou les non joueurs.Je m'explique:le mythe du génie fulgurant aux échecs existe,certes,mais cela relève un peu du mythe!Je veux dire par là que le fait que la joueuse dans le roman accède à un bon niveau en très peu de temps et un peu optimiste,voire carrément fantaisiste!Tout le monde aura compris que l'histoire fait allusion au fait que n'importe qui,quelque soit son sexe et sa profession peut devenir redoutable dans la pratique du noble jeu,mais cela tombe vite dans la facilité,et me fais penser à d'autres romans parus dans le passé qui traitaient le sujet de la même façon.Je peux vous garantir que l'on ne comprend pas la défense sicilienne en une semaine,et que les finales de tours ne se comprennent pas en un mois!Cela dit l'histoire est séduisante et la plume de l'auteur agréable.Il y a tellement peu d'auteur qui ose écrire sur le sujet qu'il ne faut pas être trop critique quand certains ou certaines se lance avec courage dans l'arène!J'attribue personnellement trois étoiles au roman car je pense qu'il reste très interessant.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2006
Lu en quelques heures ! C'est un petit bijou ! Pas de fioriture ; peu de personnages mais oh combien travaillés ; et une ambiance dans laquelle on s'immerge, grâce à des mots simples. A lire, A lire absolument. Un vrai bonheur de lecteur.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2008
Non, ce n'est pas un manuel pour apprendre à jouer aux echecs et alors ? La technique n'est pas bonne et bien, achetez un livre de stratégie !!Là je pense que nous avons un roman, ce qui compte c'est cette obsession, ce village,qui quand on connait la grèce, est un portrait plus que fidèle...Ecris d'une fluidité extra, d'un style littéraire peu retrouvé aujourd'hui, d'une sensibilité.....un délice de lecteurs
Joueurs d'echec s'abstenir, cela n'à rien à voir c'est un ROMAN.
En tous cas, un moment de grand plaisir, une découverte littéraire, .......je cherche les autres
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2009
Sur la petite île grecque de Naxos, Eleni, 42 ans, partage ses journées entre son travail de femme de chambre à l'hôtel Dyonisos et son foyer : un mari, Panis et deux enfants adolescents. Un jour, elle aperçoit un échiquier dans une des chambres de l'hôtel et décide soudain d'en offrir un à son mari, pour son anniversaire. Sur les conseils de Kouros, son ancien maître d'école, ce sera un échiquier électronique.
Mais Panis se désintéresse de son cadeau. Aussi Eleni décide-t-elle d'apprendre à jouer aux échecs.
Cette décision, qu'elle juge un peu folle, ne sera pas sans conséquences...

Le quotidien d'Eleni est à son image, quelconque. Femme sans intérêt (dans les deux sens de l'expression), quasi transparente, Eleni a une vie sans histoire, où sans le savoir elle fait exactement ce qu'on attend d'elle, se conforme à la norme.
Mais voilà qu'il prend soudain une autre dimension par la grâce de ce soudain engouement qu'Eleni se découvre pour les échecs.
Elle se passionne pour le jeu, se projette complètement dans l'espace des 64 cases, qu'elle vit comme peuplé de créatures imaginaires mais, le temps d'une partie, plus réelles que n'importe quoi d'autre.
C'est à cette espèce de réveil, au travers du bonheur d'une activité surprenante, que le lecteur assiste.
En même temps qu'elle se découvre, Eleni (re)découvre son environnement... et bouleverse son entourage, parce qu'elle sort des sentiers battus...

Joli portrait de femme brossé d'une écriture élégante (ce qui est d'autant plus remarquable que le français n'est pas la langue maternelle de l'auteur), ce court roman, portrait emblématique d'une métamorphose, se lit avec bonheur.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2010
C'est l'histoire d'Eleni, une femme de chambre d'une quarantaine d'années, mariée, deux enfants, qui mène une vie paisible et rythmée par son travail et sa vie familiale plutôt monotones. Un jour, alors qu'elle fait le ménage dans une chambre occupée par des clients français, elle découvre un échiquier et décide d'en offrir un à son mari pour qu'ils apprennent à jouer ensemble. Pour elle, c'est l'occasion de partager un moment à deux et de casser la routine. Le cadeau n'ayant pas le succès escompté, c'est d'abord seule qu'elle s'initie au jeu puis aidée par un ancien professeur. Comment vont réagir son mari, ses enfants et les habitants du village en découvrant la nouvelle passion de cette femme, à priori quelconque, qui s'est toujours conformée aux normes ? Sur la petite île de Naxos, tout le monde se connaît et chacun a une place bien définie dans la société. Une femme qui se met à jouer aux échecs et qui se libère ne peut qu'attiser la curiosité, chambouler les îliens et susciter des remarques.

C'est une histoire simple : il n'y a pas beaucoup d'action mais elle est profonde et écrite avec finesse. Le texte est fluide et la narration parfaitement maîtrisée. Rapidement, le lecteur est plongé dans l'univers d'Eleni, l'échiquier étant comme l'élément magique d'un conte. Qu'on soit joueur d'échec ou non, à mon avis, cela n'a pas d'importance ! Pour les uns, c'est peut-être l'occasion de s'y mettre et de découvrir ce jeu, pour les autres, de ressortir l'échiquier du placard et se remémorer d'anciennes parties. Même s'il est vrai qu'on n'apprend pas aussi facilement à jouer aux échecs comme semble y parvenir Eleni, ce n'est pas gênant pour autant ni complètement absurde. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un roman : c'est bien à travers ce mode d'expression qu'on peut se permettre de faire jouer la fantaisie, de raconter des histoires qui font rêver ou réfléchir, parfois pour transmettre un message ou une morale, même si elles ne sont pas le reflet exact de notre réalité. De plus, l'auteure soulève ici une problématique plus profonde qu'une femme qui apprend simplement à jouer aux échecs : la décision d'un être humain de ne plus se plier au code social dans lequel il vit, de sortir du moule qu'on lui a attribué afin de s'épanouir, et la réaction de son entourage face à ce changement. C'est un sujet intemporel mais très actuel. Une jolie histoire à découvrir !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2006
Ca commence tranquillement, avec une petite femme sans histoires, qui va tout doucement accéder à des désirs non conformes à son environnement. On ressent toute l'ambiance qui règne sur une île, où chacun à une place et doit y rester.
La volonté têtue et le courage de cette femme vont entraîner des bouleversements dans cet micro-cosme figé.
Une très belle histoire, à lire absolument.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans la petite île grecque de Naxos vit Eleni avec sa famille. Femme de chambre dans l'hôtel pour touristes. Alors qu'elle fait la chambre occupée par un couple de français, elle découvre un échiquier. Qui aurait pu croire que ce petit détail l'emmènerait si loin ?

Discrète et prudente sur une île où tous se connaissent et s'observent, loin de l'agitation du continent, chacun connait et garde sa place dans ce microcosme. Seuls les fous s'aventuraient à lutter contre le ressac de la mer, avait-elle coutume de penser. Mais depuis qu'elle a vu cet échiquier, elle ne pense plus qu'à lui, il devient le symbole de la réussite, de l'ascension sociale, de la France ... L'anniversaire de son mari approchant, Eleni se met en tête d'offrir un damier à ce dernier, garagiste de son état, fier de le rester. Le jeu restera quelques temps dans un coin, personne ne sachant y jouer, nul ne voulant essayer. Eleni décide d'apprendre avec l'aide d'un vieux professeur, en cachette de tous. Sa détermination surprendra bien des iliens et la conduira à une vision différente de son monde, d'elle même et des valeurs qu'elle pensait immuables. Les échecs la feront-ils mûrir, grandir et ouvriront-ils l'esprit d'une île endormie sur ses certitudes.

Un petit livre qui se dévore facilement, un regard clair sur certaines petites mesquineries des hommes, un éloge de l'apprentissage et de la volonté.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La joueuse d'échecs est un très beau livre. Il est difficle de le qualifier précisément: l'on hésite entre une merveilleuse longue nouvelle ou un très beau et court roman. Le récit est l'un des plus beaux qu'il m'ait été donné de lire récemment. Le style est très proche du très beau livre de Stefan Zweig, le joueur d'échecs. L'écriture est cristalline, fine, intelligente. Il est quasiment impossible de s'arrêter de lire le récit quand on l'a commencé. On est envouté par le texte. L'histoire est celle d'une femme d'une quarantaine d'années qui vit une vie réglée, ordinaire, avec un mari et deux enfants, sur une île grecque. Elle travaille comme femme de chambre dans un petit hôtel pour touristes et son mari est garagiste. Rien ne vient jamais troubler l'écoulement des jours. Un beau matin, en faisant les chambres, la femme est émerveillée par un petit jeu d'échecs et une partie en cours. Elle imagine de faire cadeau d'un tel jeu à son mari. Premier saut dans l'inconnu: pourquoi cette idée de cadeau. Elle demande conseil à son ancien professeur qui lui procure un jeu d'échecs électronique. Le cadeau est fait mais le mari ne l'utilise pas. Sa femme va s'y mettre, en cachette, et cette passion va entraîner des bouleversments inimaginés. Ce petit livre est un hymne optimiste à l'action et à la passion, la croyance que la volonté peut changer la vie, qu'il faut lutter contre le conformisme et qu'il n'y a pas d'âge ni de situation qui empêche de se prendre en main et de changer. C'est vraiment un livre admirable et une écriture d'une réelle beauté, avec la circonstance d'autant plus admirable que le français n'est pas la langue maternelle de l'auteure.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,20 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)