undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:7,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

e livre, écrit sous la forme d'un script cinématographique, revient sur les évènements qui ont précédé la disparition d'Albert Londres, tout en s'attachant à valider la thèse de l'assassinat.

Début janvier 1932, le grand reporter se rend sur le territoire de la concession française de Shanghaî pour y couvrir le conflit sino-japonais, mais l'essentiel de son travail porte sur un sujet beaucoup plus explosif. Albert Londres enquête, en effet, sur l'existence supposée d'un vaste trafic de drogue où seraient pêle-mêle impliqués triades chinoises, hauts fonctionnaires corrompus, militaires en service commandé, milieu corse marseillais et hommes politiques français. Comme le lui explique le commissaire de police Bertini, l'argent de la drogue servirait à s'assurer la coopération des mafias chinoises qui contrôlent Shanghai (docks, coolies, matelots...) à limiter l'influence des communistes sur la ville, à financer l'Indochine française et les campagnes électorales de certains hommes politiques en métropole. Il en irait donc de la Raison d'Etat et tant pis si certains se sucrent au passage et si la morale n'y trouve pas son compte !

Le grand reporter est scandalisé et compte bien mener son enquête jusqu'au bout pour tout dévoiler au public français. S'en suit une série de péripéties haletantes (réelles ou imaginaires ?) qui s'achèveront de manière brutale par l'incendie criminel du paquebot Georges Philippar dans lequel devait périr Albert Londres le 16 mai 1932.

La force et la faiblesse de l'ouvrage résident dans sa manière permanente de méler réalité et fiction de sorte de l'on éprouver les pires difficultés à déméler le vrai du faux :

- Du Yu Sen, le trafiquant chinois, a t-il vraiment existé ?
- l'enseigne de vaisseau Egal avait-il effectivement infiltré la triade ?
- La comtesse Antonella Borghese a t-elle été réellement étranglée par son mari?
- Le commissaire Bertini a t-il été assassiné à Saigon ?

Au final, en refermant le livre, on éprouve plus l'impression d'avoir lu une oeuvre de fiction, proche de "Corto Maltese en Sibérie" Corto en Sibérie (édition de luxe) , qu'un travail d'enquête crédible nous éclairant sur les causes et l'enchainement des évènements qui conduisirent à la disparition tragique d'Albert Londres.

Mais sait-on jamais ?
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2011
Au début,on est surpris par la forme : une sorte de pièce de théâtre que l'on ne s'attend pas à trouver au niveau de ce récit ; mais très vite on se trouve pris dans une histoire passionnante menée de main de maître par Régis Debray. Quand on a lu l'oeuvre d'Albert Londres,ce livre devient un complément très intéressant.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)