Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
144
3,0 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:15,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 juin 2014
et nous ne sommes jamais déçus lors de la lecture des Blake & Mortimer!
Ce tome ne fait pas exception à la règle... du grand Blake & Mortimer ...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2013
Un scénario indigent, truffé d'aberrations. Oser faire renaître la Marque Jaune à travers une histoire pseudo fantastique mêlant un vaisseau dans un gouffre béant au cours de Londres, un pauvre Septimus démultiplié dont on ne comprend pas la consistance, un complot sans queue ni tête et une fin bâclée. Comble du ridicule, un pauvre Olrik affublé à la fin d'un pull avec la Marque Jaune de chez Abercrombie et comble de l'horreur, jamais vu dans une bd aussi mythique une faute d’orthographe en page 36 case 4 - Blake "Sans rien trouvé" (sic !) et j'en passe...
11 commentaire| 36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2013
il ne suffit pas d un dessin a la EP Jacobs pour ressucite la mythique marque jaune .....là; c'est carrément la cata tant au niveau de l'intrigue que des personnages, sans compter la volonté d'empiler les références. Autant le dernier Buck Danny est une réussite, bien qu'il y ait des progrés à faire, autant là, comme pour les Lefranc, on se dit (a regret) qu'il faut laisser périr la série si ca continue comme ça! une vraie cata!
11 commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2014
Il fallait de l'audace pour écrire la suite de "La marque jaune", emblématique de la série Blake et Mortimer mais il fallait aussi être à la hauteur. Ce n'est pas le cas. Bien que le dessin soit fidèle à son modèle, la mise en scène est plate et sans rythme. Quant au scénario, il n'est pas bon. Pire, il est honteux. Une énorme déception. Des différentes équipes qui ont pris la suite du maître, la paire Sente/Juillard est la seule qui s'en sort avec talent, un magnifique talent.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2013
Je n'aurais jamais imaginé soupirer à la lecture d'un Blake et Mortimer. Voilà, c'est chose faite.
Ce tome 22 est une énorme déception. C'est une niaiserie commerciale qui malheureusement va se vendre parce que c'est un Blake et Mortimer.

On y trouvera pêle-mêle :
- Un scénario rocambolesque, où les méchants de toujours s'allient (Olrik ne tente même pas un coup fourré, c'est inimaginable), où un engin a priori extraterrestre est la clé de l'intrigue tombée du ciel (au sens propre!), puisque aucune explication autour n'est fournie. On ne comprend rien, les choses s'enchaînent sans explication, où est la narration explicative si chère à Jacobs ?
- Edgard P. Jacobs himself, en auteur de la Marque Jaune adapté en livre et au théâtre. A quoi l'auteur pensait-il ???
- Il eut été plus opportun de travailler le scénario davantage que de proposer des cases aux contenus si alambiqués... Et même ainsi, on a le droit à une faute d'orthographe immonde ("sans rien trouvé" P36) et des tournures syntaxiques inutilement tarabiscotées ("après que de").
- Un ridicule "en français dans le texte", comme si l'album était traduit de l'anglais (are you kidding me ?).
- Un dessin que je trouve de plutôt bonne facture dans l'ensemble, avec un Mortimer réussi (notamment ses cheveux). Seul bémol, l'apparition de cils, notamment sur Nasir ou Olrik, et une case surprenante, qui occupe une demie page.
- Un passage dans les entrailles de la terre, certes court, mais dans l'esprit de la série.

Bref, à moins de vouloir compléter votre collection, passez votre chemin.
44 commentaires| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2013
Si on lit ce livre en cachant les explicitations "voix off" d'une présence et une indigence dramatiques, si on lit un mot sur deux des longs dialogues verbeux et qu'on se consacre à l'appréciation du dessin des personnages et des décors, on peut survivre. Le scénario est confus, tarabiscoté et invraisemblable. EP savait faire ça mais gardait un esprit cartésien qui faisait passer pas mal de choses.
Donc presque 5 étoiles pour les dessins et les décors, 2 étoiles pour l'histoire et 1 demi-étoile pour les dialogues. Bien dommage mais le suivant ne pourra n'être que mieux... Asile ?
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2014
Haaaaa ! Soulagement ! Les précédents volumes de B&M ne m'avaient pas convaincu des masses, mais là OUI OUI et RE OUI !
Il y a du Septimus, de la Marque Jaune, de l'Olrick, et de l'aventure ! Super !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2013
La BD reste l'art de raconter par le dessin. Et même si Jacobs a eu recours souvent au procédé des récitatifs , là, il faut bien dire que l'on frôle quelquefois la correctionnelle, avec une surcharge inutile des vignettes. Le cerveau du lecteur est bien capable de décrypter tout seul l'action sans guide, et chacun la percevra et l'analysera avec des différences mais en étant à même de tout saisir à la vue des simples vignettes, et puis il faut laisser une part à l'imagination de chacun dans la façon de percevoir le mouvement et la progression de l'action. Pour ces récitatifs, quelquefois utiles, on peut s'amuser à en supprimer une partie, du moins à les boycotter et ça se passe très bien, ne nuisant pas à la compréhension, sinon autant lire un roman si l'auteur vous décrit par le texte les scènes que l'on a sous les yeux.
On pourra aussi évoquer le changement de dessinateur qui se perçoit hélas très bien pour les dernières planches, et nuit certes à la qualité de l'ensemble. On est plus proche de Marniquet . Non que ce soit mauvais, mais c'est davantage figé avec quand même moins de détails en profondeur de champ, ce qui confirme un traitement dans l'urgence pour finir dans les temps exigés par l'éditeur
Reste l'essentiel, le sujet traité à savoir la suite de la Marque Jaune, du moins une suite à moins qu'il s'agisse aussi d'en expliquer aussi les fondements. Jacobs nous avait habitué à une certaine linéarité dans ses sujets traités, où, une fois qu'on avait admis et acceptés ses postulats,l'action pouvait se développer claire et concise avec les explications qui nous était données. Il ne s'agit pas bien sûr de rechercher une explication rationnelle au vu de ce que l'on connait de la science d'aujourd'hui. On est dans le domaine de la SF, du merveilleux et de l'invention pure et on l'appréciait pour ça. Mais ici , Dufaux a compliqué à l'extrême son scénario tel une pelote emmêlée, dont on ne parvient pas à dénouer les fils. Il subsiste pas mal d'interrogations et on aimerait être sur que le scénariste connaisse lui-même les réponses à ce qu'il nous raconte. Il y a quand même de l'intérêt dans une psychologie plus fouillée des personnages et il s'est attaché à faire d'Olrik quelqu'un d'un peu moins monolithique, mais l'action reste confuse, et ce qui me gêne le plus encore une fois, c'est une tentative d'explication laissant une interprétation possible revenant sur La marque Jaune, comme si on prêtait à Jacobs une intention qu'il n'aurait pas eu en récrivant les fondements de son chef d'oeuvre
Peut- être la BD mérite-t-elle d'être relue et approfondie mais cette première impression est désagréable. C'est à revoir à tête reposée en étudiant les détails. Je donnerais juste la moyenne car le sujet est intéressant, casse-gueule, ambitieux et pas facile à traiter
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2014
Histoire qui n'a ni queue, ni tête, c'est le flou le plus total. Aucune logique ni explication, alors qu'il y avait toujours une certaine logique et rationalité jacobienne dans les histoires. De plus le graphisme est bâclé sur certaines images. C'est donc la dernière fois que j'achète un album Blake & Mortimer... J'en fait mon deuil.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2013
Après la lecture du "Serment des 5 Lords" qui m'avait laissé une bonne impression, j'étais impatient à l'idée de lire ce dernier B&M. La déception a été à la hauteur de mon attente. Si EP Jacobs avait l'air de créer des scénarios de SF cohérents et réalistes, ce n'est malheureusement pas le cas des auteurs de cet opus laborieux : à aucun moment, je ne me suis senti happé par l'histoire, tout semble complètement surréaliste et sans queue ni tête. J'ai beaucoup peiné à comprendre l'intrigue, et la façon dont elle se résoud. On retrouve un Olrik qui n'est plus que l'ombre de lui-même, des personnages méconnaissables... Seul le dessin sauve partiellement ce 22ème opus, et justifie les 2 étoiles que je lui attribue.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)