undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
25
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 février 2006
J'ai trouvé dans ce livre un mélange subtil de délicatesse, de légèreté et de tendresse, sans oublier quelques notes d'humour qui m'ont fait sourire plus d'une fois. J'ai cru y retrouver ce "goût du saké" si particulier que nous laissent les films d'Ozu après leur vision. L'auteur a le don de nous faire partager l'émotion de l'instant dans ce qu'il peut avoir de rare, de beau et d'éphémère, comme la pétale du cerisier qui s'envole au printemps.
11 commentaire| 37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2007
Une jeune femme, un vieux monsieur, professeur à la retraite. Ils se rencontrent par hasard dans un petit troquet. Ils se souviennent l'un de l'autre car Tsukiko était l'élève du "maître".

Petit à petit une relation particulière et simple (bien qu'elle semble parfois complexe) va s'instaurer entre eux.

C'est un roman sur les sentiments humains, très beau et très touchant. Il est écrit avec une grande simplicité et une grande humilité, ce qui nous rend proche des personnages.

"La Serviette du Maître" (traduction littérale du titre) prend tout son sens à la fin. Et quand on tourne la dernière page, il nous laisse un sentiment de mélancolie.

Magnifique ouvrage de la littérature japonaise qui n'a pas fini de nous étonner.
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2011
puis un frôlement dans les feuilles et les branches, ensuite tout s'est apaisé..."

Cet ouvrage se lit tout comme le plaisir de déguster une tasse de thé, ou plutôt de boire une coupe de saké... la boisson favorite de Tsukiko, l'héroïne et la narratrice, une jeune « vieille fille » que durant le trop court espace temps de la lecture du livre on aimerait enlacer pour l'entraîner dans une ronde sans fin au coeur de son éternelle adolescence.
Et que dire du Maître ! Il est LA présence, tout à la fois visible et invisible, la chrysalide nichée au fin fond de l'âme de Tsukiko, son principe Yang indissociable de son propre Ying.
Un livre difficile à quitter une fois terminé et qui nous laisse dans une douce mélancolie, et l'harmonie du temps qui s'écoule au rythme des fleurs de cerisiers balayées par le vent.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2005
Je suis entrée dans une librairie, j'ai pris un livre un peu au hasard, et j'ai été suprise par "Les Années douces", un livre touchant, poignant et à la fois délicat.
L'univers de l'histoire est spécial et dévoile en même temps une grande sensibilité de la part de l'auteur.
Depuis la sortie de la librairie, où j'ai ouvert le livre, à aujourd'hui, je n'ai pas pu me détacher de lui, une jolie histoire qui saura en toucher plus d'un.
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2009
Les années douces de Kawakami sont l'une des oeuvres les plus sensibles qui m'aient été données de lire; on trouve à chaque page la douceur annoncée dans le titre mais au-delà, c'est un lent apprentissage, un cheminement vers la découverte de l'autre; il y a des accents de Zweig dans cette conquête de tendre amitié. Au fil des pages, on se laisse bercer par une quiétude, Kawakami donne à voir ce qu'elle décrit, ses évocations de la ville comme celle d'une nature complice sont des performances. Et on ne remerciera jamais assez l'éditeur de nous mettre en les mains de tels joyaux.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2010
Les années douces se lisent tout doucement,on se détend,on en profite ,on est juste bien. J'ai beaucoup aimé ce livre.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2012
Tsukiko et son professeur développent une bien curieuse relation. Autour d'un verre ou d'un repas, ils trompent leurs solitudes. Ils nous entrainent avec eux dans leurs promenades, dans ces moments de qualité à observer ce qui les entoure, l'esprit troublé ou non par l'alcool ! Ce livre est une jolie promenade mais il est aussi magique, car on arrive à saisir le moment où une personne devient indispensable à l'autre !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2013
Les années douces, titre choisi pour la traduction française, résume parfaitement l'esprit de ce très beau roman. On se laisse porter par le ronronnement du récit, d'une délicieuse lenteur, qui s'attache aux choses simples, ces choses simples qui rendent une vie éternelle car elles abolissent la pesanteur du temps. Un excellent moment de lecture. Je découvre Kawakami avec ce roman, et elle est à la hauteur de cette sensibilité psychologique que j'aime tant chez beaucoup d'écrivains japonais.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2011
C'est l'un des plus beaux livres que j'ai lu. Le temps de la lecture on est envahi par la beauté des lieux, la poésie, la douceur. Comme si j'avais fait un saut dans le temps et l'espace et que je m'étais retrouvée au Japon, spectatrice de la naissance des sentiments entre un homme et une femme.
Vraiment un livre remarquable, que je lirai une nouvelle fois et que je conseille à tout le monde (sauf si vous n'aimez que les films avec Bruce Willis, il n'y a pas beaucoup d'action).
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tsukiko a 40 ans. Elle vit seule à Tokyo. Une vie sans histoire. Une vie simple. Un jour, elle rencontre dans un bar son ancien professeur de japonais du lycée. Cette rencontre en apparence bien anodine va rompre le fragile équilibre dans lequel Tsukiko s'était tranquillement installée.

Ce qui frappe dans le roman d'Hiromi Kawakami, c'est l'extrême simplicité du propos et le style ciselé, rythmé à souhait, parfaitement maîtrisé. Ce goût du détail, des toutes petites choses, qui caractérise la culture nippone.
Un roman hypnotique, l'air de rien, qui nous berce en nous parlant du Japon d'hier et d'aujourd'hui, des hommes et des femmes, de solitude, de tendresse, de tous ces petits instants qui mis bout à bout tissent le fils soyeux d'une vie ordinaire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)