undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Hum...J'ai lu ce livre en 2007 et je n'avais pas eu à l'époque l'impression de lire un ouvrage aussi nul que ne le laisse entendre M.Jacobson. Bien au contraire...

Tout est dit dans l'introduction :

"Ce petit ouvrage retrace l'histoire d'une conquête intellectuelle qui précéda une transformation des règles du jeu politique et du rapport des forces sociales au Royaume Uni : l'offensive néo libérale lancée au sein de l'élite intellectuelle britannique au début des années soixante-dix, en pleine crise économique et sociale, suivie de la victoire politique de ce qu'il est convenu d'appeler le "thatchérisme".

La doctrine et la pratique politiques du thatchérisme ont largement inspiré des chercheurs en Grande Bretagne et ailleurs, et il n'est pas question ici d'alourdir une littérature déjà abondante. Ce qui nous intéresse n'est pas tant le thatchérisme constitué en pratique politique, mais plutôt le rôle, à notre sens essentiel, joué par des intellectuels dans la stratégie de conquête néo-libérale, le mode d'insertion de ces derniers dans le combat politique et l'efficacité de leurs activités"

Il est toujours intéressant de savoir d'où vient une idéologie, comment elle prend corps et par quels relais elle se diffuse. C'est ce que propose de décrypter ce petit ouvrage. Depuis les activités de la Société du Mont Pèlerin, club de pensée fondé en 1947 et inspiré des travaux des économistes de l'école autrichienne Ludwig Von Mises et Fredrich Hayek, jusqu'au lobbying des think tanks directement engagés dans la Révolution Conservatrice (Institute of Economics Affairs, Centre For Policy Studies, Adam Smith Institute...), ce sont les rouages de trente années d'intense propagande en faveur des idées néo-libérales, dispensée auprès des milieux politiques, journalistiques, universitaires et économiques, qui sont démontés là sous nos yeux.

Si vous vous demandez à quoi peuvent bien servir tous ces clubs dont on entend régulièrement parler chez nous : le Siècle, l'Institut Montaigne, l'IFRAP, Terra Nova... Voilà un ouvrage qui vous fournira un début de réponse.

Il ne mérite peut-être pas 5 étoiles, mais en tout cas il est loin de n'en valoir qu'une....

NB : Keith Dixon est également l'auteur d'un autre ouvrage remarquable dans la même collection qui explique comment et pourquoi Tony Blair se révèlera comme le réel héritier politique de Margaret Thatcher. Roboratif ! Un digne héritier: Blair et le thatchérisme
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2011
Livre inutile et vain qui semble s'étonner que les principes de l'ultra libéralisme Thatcherien aient pu faire l'objet d'une réflexion préalable et d'une activité de lobbying. C'est cette activité théorique et politique qui est "racontée" dans ce livre.
Soit. Et alors ? La belle affaire! Le contenu objectif du livre se résume donc à une vague bibliographie et à trois ou quatre descriptions de quelques officines . Rien sur l'essentiel à savoir les théories elles mêmes, leur légitimité ou leurs contradictions.
C'est maigre.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)