undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
18
4,5 sur 5 étoiles
Prix:21,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

L'édition anglaise, à l'inverse de l'édition française, regorge d'ouvrages restituant les engagements récent en Irak et en Afghanistan.

Le choix des éditions Nimrod s'est porté sur cet « AAR » (after action report ») réalisé par un sous-officier chargé de l'appui feu aérien auprès d'une unité au sol engagée dans la dangereuse région du Helmand, au sud de l'Afghanistan.

Nous allons accompagné le Sgt Paul 'Bommer' Grahame, JTAC (joint terminal attack controller - contrôleur d'appui aérien) auprès de la compagnie B du 2.Mercian.

L'ouvrage nous fait découvrir le rôle central du JTAC auprès de son unité d'affectation, sa formation, les procédures d'engagement et les missions réalisées durant six mois dans des engagements rudes avec les Talibans.

Et c'est réellement impressionnant ! Six mois de mission dans la « verte » au contact des talibans avec des engagements de l'aviation et des hélicoptères de combat à des distances bien en deçà des règles de sécurité: couramment à moins de 150 mètres et même une fois à 25 mètres des troupes au contact ! Le partage d'informations entre le JTAC et ses supports est très intéressant à suivre également.

Un ouvrage au rythme très enlevé dans lequel les missions se succèdent rapidement.

Un ouvrage vraiment à ne pas manquer si vous vous intéressez à la guerre moderne.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2013
L'action se passe en Afghanistan en 2008. Bommer est un sergent britannique. Il est JTAC, contrôleur d'appui feu aérien. Posté au sol, au plus près des combats qu'il doit avoir en visuel, il dirige par radio les frappes aériennes.

Cette fonction n'est pas nouvelle mais c'est en Afghanistan qu'elle est exploitée au mieux. Bénéficiant de la suprématie aérienne (les insurgés n'ont ni aviation ni défense anti-aérienne), la coalition cause quasiment l'ensemble des pertes ennemies par frappes aériennes. Les soldats au sol ont beau tirer comme des malades, ils ne réalisent que des tirs de couverture qui ne touchent presque jamais l'adversaire. Celui-ci a aussi son arme de prédilection, dans cette guerre profondément asymétrique : l'essentiel des pertes coalisées sont le fait d'IED (les engins explosifs improvisés) et, rarement, de tirs de snipers.

Voila comment se déroule une frappe aérienne typique. Le JTAC commence par donner au pilote les coordonnées GPS des troupes amies. La plus grande hantise de l'attaque aérienne, ce sont les tirs amis. Ensuite, le JTAC indique la position de la cible (en général quelques insurgés faiblement armés) à bombarder. Les bombes à guidage GPS (JDAM) ont besoin des coordonnées GPS. Après, il indique au pilote la munition à utiliser. La bombe ne doit pas être trop grosse pour ne pas risquer de toucher les troupes alliées à proximité. Enfin, le JTAC indique la direction d'attaque que doit suivre l'avion pour éviter l'effet de souffle aux troupes alliées. Après l'explosion, le pilote refait une passe pour évaluer les dégâts.
Bommer travaille, suivant la disponibilité, avec un grand nombre d'appareils de diverses nationalités coalisées : avions de chasse F-15, F-16, F-18, Mirage, Harrier ; bombardiers A-10, B-1B ; hélicoptères d'attaques Apache et Lynx ; drones Predator. Détail cocasse, Bommer apprécie tous les pilotes, sauf les Français qu'il trouve médiocres.

L'un des objectifs de l'ouvrage est de glorifier les armées britanniques. Les auteurs en font des tonnes : les soldats anglais n'ont jamais peur, ont toujours le moral, etc... On se demande même pourquoi la guerre piétine militairement avec de telles troupes d'élite...

Mais en fait, sans le vouloir, les auteurs couvrent de gloire les insurgés. Ces hommes sont écrasés sous les bombes, de jour comme de nuit, dès qu'ils se manifestent. Ils sont en immense infériorité d'armement, de logistique, de soins et de moyens de communication. Leurs communications sont d'ailleurs interceptées par la coalition et traduites en temps réel par les interprètes. Les insurgés acceptent des taux de perte de 1 contre 100. Malgré cela, ils tiennent bon et ne cessent de harceler les soldats de la coalition.

Chaque camp met dans la balance les ressources dont il dispose. Pour les insurgés, des vies humaines. Pour la coalition, des milliards et des milliards de dollars. Comme les dettes des États de la coalition sont en bout de course, il sera difficile de se lancer à l'avenir dans de nouvelles guerres néocoloniales. N'est-ce pas un effet positif des déficits budgétaires ?

Un ouvrage passionnant sur la guerre moderne. On veillera juste à ne pas se laisser intoxiquer par l'aspect propagandiste.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2012
Voilà un récit de guerre hallucinant sans aucun temps mort. L'action se poursuit à un rythme effréné. Des cartes façon écriture manuelle permettent de situer les zones d'opérations, on s'y croirait.

Quelques passages humoristiques permettent de reprendre son souffle entre deux opérations de combat.

ON EN REDEMANDE !!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2015
Ici, on ne passe pas un tiers du bouquin sur la jeunesse et la formation du soldat ! Et de pleurnicherie morale comme beaucoup d'auteur Français le fond ! On plonge dans l'action directement. Et à part quelques petits répits, on n'en ressort plus jusqu'à la dernière page. Pour découvrir la puissance dévastatrice d''un appuis feu aérien bien géré ! N'hésitez pas une seule seconde.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2013
très superficiel ... Pour l'avoir lu juste avant "D'une guerre l'autre" paru dans le même registre, celui ci ne supporte pas la comparaison. On est ici face à un produit "tête de gondole", pensé et exécuté comme un jeu video. Si l'intensité des combats sur le théâtre est correctement retranscrite (encore qu'il faudrait un véritable éclairage professionnel pour en vérifier le déroulé), le livre est pensé pour un public anglosaxon très "grand public", avec tout ce que cela peut revêtir de péjoratif. En lui même ce livre est un bon divertissement, mais rien de plus. Dommage
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2012
Un récit époustouflant, bien rythmé et totalement prenant, sur une spécialisation peu connue de l'armée.
Un job de dingue, à la limite de la réalisation hollywoodienne !!!!
A lire absolument pour les inconditionnels du genre.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2013
Pour y avoir été, ce livre résume parfaitement m'ambiance ressentie lors de frappe aérienne, les difficultés des décisions, et les choix des infidèles qui attendent souvent(trop) de se faire attaquer. On y apprend beaucoup de détails sur l'utilisation des moyens techniques aériens et sur le ressentis d'un homme au contact.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2015
J'ai acheté ce bouquin car j'etais un peu lassé des recits de soldats Américains de forces spéciales. De plus, je n'avais aucune connaissance du boulot des JTAC en charge de l'appui aérien des troupes au sol. Je n'en attendais donc pas grand chose.

Quelle n'a pas été ma surprise ! On se fait immédiatement embarquer dans ce récit nerveux et passionnant. L'auteur nous fait découvrir une facette de la guerre moderne essentielle pour la survie des soldats. Les situations de combat avec danger rapproché sont impressionnantes, surtout quand on réalise le désastre que peux représenter un mauvais ordre ou une erreur de coordonnés sur les troupes amies.

Je recommande fortement cet ouvrage pour tous les passionnés de litterature militaire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2013
Faire un essai sur un déploiement militaire n'est jamais une chose aisée. L'auteur de cet essai s'y est risqué, le résultat aurait pu être bien meilleur.

Bien documenté, agréable à lire, trop de scènes répétitives entachent malheureusement ce récit explosif. À l'image de la chute du faucon noir, j'aurais préféré une seule bataille, bien documentée qui aurait permis de mieux nous mettre dans la peau du personnage en ressentant ses sensations les plus primaires au cours du combat.

À lire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2014
La guerre moderne vue du sol. Le récit est dynamique, prenant et révèle des facettes inédites du métier de JTAC avec toutes ses difficultés. Une vision tactique du conflit afghan qui montre le quotidien des hommes de manière superbe.

A lire par toute personne intéressée par le domaine militaire
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,00 €
21,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)