Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
17
4,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 avril 2013
Gilad Atzmon est un musicien de jazz, né en Israël et vivant à Londres, qui a petit à petit compris ce qu’était vraiment le sionisme et vers quoi il pouvait mener le monde. Se définissant lui-même comme un «Palestinien parlant hébreu» ou comme un «fier Juif-ayant-la haine-de-soi», il a écrit de nombreux articles et accordé de nombreux entretiens, essayant sans cesse de décortiquer l’idéologie qui soutient aussi bien les actes belliqueux ou racistes d’Israël que les postures de ceux qui, à travers le monde, se proclament Juifs antisionistes. Ce livre est ainsi le fruit de dix ans de réflexion sur les questions de l’identité face au regard de l’autre, sur le paradoxe dans lequel s’enferment les Juifs laïcs, et sur le retour au ghetto auquel a finalement abouti la création d’Israël. Des textes bibliques aux discours des représentants des lobbies sionistes poussant à la guerre, en passant par le culte de l’Holocauste, Gilad Atzmon brosse ici un tableau cohérent de ce qui est au cœur d’une judéité, qui ayant perdu sa dimension spirituelle sans renoncer à l’Élection, n’a pas réussi à forger une philosophie qui permettrait à la communauté juive d’intégrer tout simplement la grande famille humaine.
33 commentaires| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2013
La pièce manquante!Enfin un ouvrage qui répond à la question:qu'est ce qu'un juif?qui montre que,comme dans une infinité de domaines,en particulier en sociologie,il n'y a pas une seule réponse pour définir un ensemble très hétérogène.
L'auteur aurait pu rajouter un chapitre,ou tout au moins un mot sur une catégorie de juifs définis par Georges PEREC,à laquelle je m'associe::
Je suis juif parce qu'on m'a dit que je l'etais
Cette définition,bien que probablement hors sujet,peut poser question dans certaines situation dramatiques qu'il est inutile de rappeler et d'autre part,montre qu'il existe une sensibilité juive qui a poussé un juif laic acculturé ,qui souffre pour
le peuple palestinien ,à lire ce livre et à en faire un commentaire.
Le pr.LEIBOWITZ:a dit:"le peuple juif a été élu,oui,pour montrer l'exemple"
Encore une fois, un ouvrage indispensable à faire connaitre.
11 commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2012
Depuis longtemps l'auteur s'oppose à l'idéologie sioniste, ethniciste et béliqueuse.
Comme musicien et comme auteur Gilad Atzmon est avant tout un humaniste.
Ce dernier ouvrage est le point de sa réflexion critique.
Un vrai livre, courageux et bouleversant.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2013
Un certain nombre d'historiens,d'archéologues,d'intellectuels "juifs",lassés sans doute des mensonges ressassés et de la désinformation médiatique ambiante, nous ont donné ces dernières années quelques ouvrages éclairants et de haute tenue sur le mythe du Peuple Elu.Nous savons désormais que tout - ou à peu près - ce qui nous était présenté à travers les écrits bibliques comme historique ne l'était pas,et n'était que propagande.Que l'essentiel de ces textes et de ces thèmes a été emprunté à des civilisations et à des religions antérieures, grossièrement décalqué et sans cesse réécrit suivant les besoins très temporels des dirigeants politiques et religieux.Que le "peuple juif" n'en n'est pas un,qu'il n'est pas sémite, descendant, pour l'essentiel des juifs d'Europe, des Khazars,peuplades turcophones converties dont l'empire était situé entre la Mer Caspienne et la Mer Noire et pour les Sépharades - très minoritaires, de populations Berbères - donc non sémites,puisque vieux indo-européens, converties au judaïsme et passées en Espagne avec les conquérants arabes,avant de se disperser dans l'Empire Ottoman après l'expulsion de 1492.Que,s'il y a eu diaspora,elle s'est faite majoritairement à partir de ces deux origines.Que bon nombre d'écrits,présentés comme immémoriaux, ont été bricolés très tardivement entre le 7e et le 5e siècles AVJC, à partir de l'Araméen,du Syriaque,voire du Grec et que ce conte de bonne femme (mais de mauvaise fame !) a été écrit sur un palimpseste sans cesse regratté pour des motifs tout sauf spirituels.Que les peuples originels de Palestine,très mélangés et sans cesse déportés (selon la pratique habituelle des Assyriens puis des Babyloniens qui pratiquaient le jeu de chaises musicales avec les peuples conquis de leur empire,pour mieux les gouverner), très grécisés puis latinisés - donc païens,convertis par la force ou la séduction fiscale (déjà!) au Christianisme byzantin,puis latin,enfin à l'islam,n'ont pas connu d'exode à partir de l'Egypte,exode dont on n'a d'ailleurs pas de preuve archéologique.Mise au point salutaire et depuis longtemps attendue : le"peuple" "juif" est donc encore sinon un voeux pieux,du moins "a work in progress", et plutôt laborieusement,ni élu ni réélu.Grâces soient rendues à ces Israéliens décapants et roboratifs pour leur travail d'enquête minutieux et,lui,fortement étayé ! Pour les autres,ce sont plutôt des "Raéliens".
0Commentaire| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Gilad Atzmon, grand musicien de jazz israélien, nous offre un livre plein d'humanisme, en tentant de décortiquer la pensée tribale juive, sentiment présent chez les , selon la formule de l'auteur, "les juifs laïques".
Ecrit qui permet de faire monter le niveau, tout en désamorçant la bombe de l'intolérance.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2012
Je ne suis pas un lecteur rapide, je serais plutôt du genre "ruminant", et là j'ai eu du grain à moudre dans ma tête. Il faut dire que cette lecture produit une réflexion intense, pas seulement au niveau des choses factuelles sur l'exploitation des malheurs du "peuple" juif, la religion de l'holocauste et autres inventions larmoyantes pour nous cacher la dure réalité de la Palestine, son exploitation, son martyre.
Certains passages demandent une profonde introspection quant à sa propre identité: pourquoi je serais "plus" gaulois qu'autre chose, puisque les mélanges vont bon train depuis des siècles, les cultures perdent leur trace et les religions ne servent qu'à des sectaires?

On peut toujours entonner la chansonnette comme quoi on n'est pas d'accord avec tout ce qu'il dit (manquerait plus!) mais sans se mettre à sa place on comprend mieux sa démarche et notre propre "identité"... tout en nous apprenant à réfléchir. Magistral.

Merci pour ce bain de fraîcheur
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2014
Livre essentiel pour comprendre à la fois les juifs et l'antisémitisme. Ecrit par un artiste israélien écoeuré par son pays et par le lobbying incessant de "la tribu" qui mène le monde à la catastrophe. Il y a cependant une question à laquelle Atzmon ne répond pas : comment se peut-il que tant de personnes qui se veulent politiquement correctes acceptent les agissements d'une communauté guidée par un racisme existentiel parfaitement repoussant ("l'Election")? La critique des "juifs de gauche" par Atzmon est à cet égard tout à fait intéressante. A lire avec les livres de Shlomo Sand, d'Israel Shamir et d'Ilan Pape, tous Israéliens qui ont quitté "la tribu".
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2013
Difficile de pouvoir parler calmement de ce livre tant le sujet qu'il aborde est aujourd'hui tellement explosif qui n'en est en rien étonnant de voir Gilad Atzmon
traité d'antisémite...
A la fois provocateur et brillant, Atzmon nous incite à réfléchir sur cette question qui,de ce qu'il me semble, fut très peu posé avant lui : Qu'est-ce qu'un Juif Laïque ?
Atzmon s’inscrit dans ce livre aux côtés d'auteurs aussi bien pléthorique que différent qui ont pu s’interroger sur la Question Juive et sur son rapport au Monde.
Livre qui déplaira à beaucoup, c'est un évidence, mais toutefois très passionnant.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2013
L'auteur juif nous livre ici une analyse de l'identité juive et du sentiment identitaire à travers ce qu'il a lui même vécu au sein de l'Etat Israël. On y voit une dénonciation en règle du sionisme et de ses mécanismes.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'auteur est né en Israel pensant que la "loi sur les propriétaire absent" traitait de Palestinien qui était parti de leur gré.

Mais il aimait musique des noirs, dès lors tout a changé et il nous livre là ses réflexions sur les sayanims ("Le printemps des sayanims" de Jacob Cohen) de Londres, le sionisme ("Le plan sioniste" d'Oded Yinon) dont certains passages de l'ancien testament sont une véritable prophétie et un véritable appel au meurtre , la réalité d'Israël ("Israel parlons-en" de Michel collon), sur l'antisémitisme (Bernard Lazare : "L'antisémitisme, son histoire et ses causes) et sur les textes juifs douteux ("Le juif selon le Talmud" d'Auguste Rohling).

Bien d'autres sujets sont traité avec lucidité, bon sens, et toujours avec le soucis de justice. L'auteur mets les pieds dans le plat, c'est le moins qu'on puisse dire, en évoquant les lobby juifs (quelques citation choc sur le financement des partis politiques), influence qui ne date pas d'hier et vous aurez ici l'explication de cette phrase de Chamberlain de 1939 : "C'est l'Amérique et le monde israelite qui nous ont poussé à la guerre" ; Aussi, les assassins du Mossad, l’hégémonie américano-sioniste (proche des analyses d'Alain Soral).

De très bonne explication sur le besoin d'antisémitisme qu'a besoin le système sioniste pour venir a ses fins, choses qui n'est pas caché par les grands de ce monde et qu'on découvre lorsque l'on traîne sur les sites dit complotistes.

L'auteur se livre également à une analyse de la relation entre les juifs et le libéralisme en citant l'inévitable M. Friedman, ainsi qu'une démonstration à nouveau efficace de la stratégie des juifs qui se trouvent dans les mouvements de gauche.

Nous avons dans ce livre qui se lit bien de bonnes réflexions sur non pas les juifs mais sur le côté obscur de la politique sioniste et ses conséquences. Nous avons ici quelques clés de compréhension mais la référence dans ce genre de lecture est selon moi "Histoire juive - Religion juive, le poids de 3 millénaires" d'Israel Shahak, qui est exactement le même genre de réflexions mais faite par un universitaire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)