Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
31
4,6 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:23,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-10 sur 23 commentaires(5 étoiles). Consulter les 31 commentaires
le 30 avril 2013
Je suis végétarienne depuis plus de 2 ans, ce livre m' a été conseillé par un ami. Je ne regrette pas de l'avoir acheté, la lecture en a été difficile car rien n'est censuré et que les 40 premières pages sur la réalité des abattoirs et des élevages agro-industriels donne la nausée tellement c'est inhumain et indigne.
Je pense que ce livre permets une réelle prise de conscience ce que nous humains "évolués" faisons vivre aux animaux. Il a un site web qui tient des statistiques du massacre animalier pour se nourrir, en moyenne 2000 bêtes meurent chaque seconde dans le monde afin de nourrir l'humain !!!! c'est terrifiant et vivement que les temps changent et que nous revenions à un élevage digne !!!!
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2010
Cette enquête rigoureuse et très documentée menée par un journaliste sur le monde des industries agro-alimentaires est en réalité une histoire de l'agriculture française des 70 dernières années qui se dévore comme un polar. On y lit comment les paysans français ont fait le saut quantique de la petite paysannerie locale élevant ses animaux empiriquement, à l'agro-business mondialisé (industriels transformateurs, accouveurs-naisseurs, coopératives, marchands d'aliments, abattoirs) qui les a asservis en leur volant leur âme et en détruisant des milliers de petites exploitations agricoles familiales, la biodiversité, les paysages et finalement l'environnement. Les animaux comme les humains paient le plus lourd tribut à cette industrie de mort, insoutenable sur le moyen et long terme, les animaux que nous transformons en « viande » (pour qui aime les animaux, ce mot est impossible à prononcer !) ayant un très faible rendement protéinique par rapport aux terres arables dont on a besoin pour les nourrir sur une planète menacée de supeuplement. On ne pourra pas nourrir 10 milliards d'habitants en 2050 en leur servant tous les jours une ration de « viande » et le paradoxe est déjà là : des obèses dans l'hémisphère nord pendant que plus d'un milliard d'humains souffrent de sous-nutrition. Et puis un milliard 46 millions et 562 800 animaux tués dans des abattoirs contrôlés en France rien qu'en 2007, comme le dit très justement Elizabeth de Fontenay « nos sociétés sont nihilistes et empestent la mort ». Captivant et dantesque. A lire absolument.
11 commentaire| 62 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2015
A lire absolument pour qui veut comprendre la génèse et l'histoire jusqu'à nos jours de la barbarie au quotidien que représente l'élevage industriel des animaux de ferme. Cet élevage, et ce livre l'explicite parfaitement, uniquement pour des histoires de gros sous nous mène à notre perte (comme il détruit par milliards des êtres vivants qui ne sont plus considérés que comme des machines) si nous laissons faire.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2015
On ne se rend pas compte des horreurs qui sont commises par l'agroalimentaire pour élever et abattre dans des conditions sadiques des animaux sensibles qui souffrent atrocement du régime qu'on leur fait subir : à côté, les nazis étaient des enfants de choeur ! D'autant que, contrairement à tous les mensonges qui sont propagés par des ignorants, les protéines animales sont parfaitement inutiles. Si vous ne savez pas, renseignez vous mais cessez de dire des bêtises !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2014
ce constat fait froid dans le dos!!
jusqu'ou ira la folie des hommes ???
tout ça au nom du profit , quelle horreur !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2014
Nouvelle végétarienne, je voulais en savoir un peu plus sur l'industrie de la viande en France, et ce livre est ÉDIFIANT!
Il faut absolument le lire! Merci Monsieur Nicolino pour cette enquête qui lève le voile sur une filière obscure.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2009
C'est un livre bien écrit, et qui fait peur. Mais pas peur pour rester les bras ballants à ne rien faire. Au contraire il éveille et informe. J'espère que certains seront horrifiés. C'est que souvent on préfère ne rien savoir, cela permet de ne rien changer.

La chronologie de l'histoire de la condition animale est bien faite, et montre vers quelle époque le basculement qui n'était pas inévitable, se produit, laissant dans un lointain passé les animaux en tant que compagnons ou divinités sacrées (sans pour autant qu'il n'y ait violence), pour devenir des "choses". Et l'on peut faire tout et n'importe quoi, quand on parle d'une chose. Vous lirez qu'on est en train de fabriquer de la viande (oui fabriquer des protéines). Le pire c'est que certains "défenseurs des animaux" sont enthousiastes !

Ce livre nous emmène à travers le monde, pas pour un voyage très plaisant je dois le dire, mais nous découvrons ainsi tout ce qui est nécessaire pour que l'homme occidental (ou de moins en moins d'ailleurs), puisse manger son steack plusieurs fois par semaine (quand ce n'est pas de la viande à tous les repas).
Des chiffres édifiants surgissent : 70% de la surface agricole en Europe sert à nourrir notre viande. En sachant qu'il faut environ 7 à 10 kilos de céréales pour produire un kilo de viande, le chiffre fait réfléchir. On arrive donc à justifier un système productiviste (avec un sous entendu latent que la famine est toujours possible), alors même que ce modèle est extrêmement peu rentable énergétiquement. Parce que rentable, il l'est... Peut être pas pour l'utilisateur (antibiotiques, hormones... oui oui, celles qu'on croyaient disparues etc etc).
70% des surfaces agricoles européennes dédiées à la viande. Ajoutez ensuite le soja (OGM), indispensable à la croissance express des animaux, et vous obtenez un tableau catastrophique pour l'Amérique du Sud essentiellement (mais c'est bien loin de nous, n'est ce pas ?).
L'auteur ne parle pas du sort réservé aux 30% de la surface agricole restante (ce qu'on va manger), car ce n'est pas là le sujet de son livre. Par contre sachez qu'en plus des pesticides (voir livre du même auteur Pesticides : Révélations sur un scandale français), engrais chimiques et autres "cochonneries" (autant d'externalités négatives que l'on ne compte jamais nulle part), il existe aussi un énorme gâchis de fruits et légumes. En effet, ce qui n'est pas calibré ne se vend pas (on se demande pourquoi). C'est à dire que cela part à la benne. Ainsi sont détruits entre 20 et 40% (oui) de la production française. Parce que pommes de terres trop petites, tomates pas rondes (je ne parle pas des variétés hybrides ressemblant à la coeur de boeuf...) etc.
Maintenant prenez votre calculatrice, comptez 70% de la terre produisant pour 10 fois moins de denrées, laissant 30% à la consommation directe pour l'Homme, ôtez de cette part 30% (pour ce qui part à la poubelle) et comptez le gâchis.

Bref, le livre est édifiant (il demande un peu de courage mais n'est pas dur à lire).
Je recommande pour noël. On voit la dinde d'une autre manière ensuite.

PS : à noter de l'auteur est passé sur France culture parler de son livre (émission Terre à Terre), c'était très intéressant. Il est aussi passé sur "la ligne jaune", l'émission du site Arrêt sur images (accès abonnés).
0Commentaire| 61 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2009
La machine infernale de l'industrie de la viande est adroitement racontée dans ce livre génialissime. En le lisant, on comprend entre autre l'origine des problèmes de santé de l'occident. Eh oui, la viande tue et d'ailleurs tous les produits d'origine animal. Mais heureusement que le lobby de la viande est là pour nous apprendre le contraire.
Après son livre sur les pesticides, Fabrice Nicolino, nous a pondu une oeuvre (non le mot est juste)qui devrait faire tâche dans les consciences et de contribuer à un essor écologique de grande ampleur. l'équation est simple:
Viande= souffrance animale,spécisme,pollution (lisier, pets, rots), déforestation, malbouffe, épizootie, famine...
Devenir végétarien est une suite logique si on prend conscience des effets négatifs sur la planète et notre santé que produit l'élevage industriel mais bio également
11 commentaire| 51 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2012
J'étais heureusement déjà quasi-végétarienne avant de lire le bouquin !
Edifiée par "Fast Food Nation" il y a quelques années, mais le livre se centrait davantage sur les États-Unis, j'ai beaucoup apprécié Bidoche aussi, qui concerne plus précisément la France. Aaah la belle France, qui n'hésite pas à faire détruire l'Amazonie pour faire produire du soja transgéniques qui vient nourrir nos boeufs et nos moutons...
Le livre expose très bien les liens entre réchauffement climatique et production industrielle. Entre problèmes de santé et surconsommation de viande/produits laitiers. Et tous les mensonges destinés à protéger les intérêts économiques, au prix de la pollution et de notre santé à tous.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2011
Ce livre est un véritable coup de gueule à l'encontre de l'élevage industriel, concentrationnaire, une véritable barbarie organisée méthodiquement pour satisfaire les carnivores occidentaux. Alors que cet "aliment" plein d'antibiotiques, d'hormones menace la santé humaine, détruit les forêt tropicales. Et contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, va aggraver la famine. Une mine de renseignements, témoignages de tout bord (éleveurs ou responsables de grandes firmes mondiales) étoffe ce livre corrosif, bravo à Fabrice Nicolino qui aura, à coup sûr, amener ou ramener, une grande partie de ses auteurs à une alimentation végétarienne.
22 commentaires| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)