undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Achetez Kindle Paperwhite Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
55
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En 1987, alors que triomphe le plus anodin des hard'n'heavy, il était bon d'entendre un groupe revenir aux vraies valeurs d'une musique tel que jadis défendues par un Aerosmith, c'est exactement ce qu'un quintet de Los Angeles se fait fort de réaliser sur un premier long-jeu qui fera date, Appetite for Destruction.
Parce qu'enfin, tout ce sucre, toute cette facilité pop ne sied pas forcément au genre, n'en est en tout cas pas la définition archétypique, lui qui fut conçu pour réveiller les masses chevelues d'un sommeil psychédélique et progressif aux relents de patchouli un peu trop envahissants. les cinq de Guns N Roses, donc, débarquent sur la foi d'un EP live, Live Like a Suicide où, justement, en plus de deux créations originales, ils assument l'héritage via une reprise de leurs modèles (Mama Kin) et se font dans le même un élan un début de réputation prometteuse. Des promesses largement accomplies sur un opus bourré de bonnes chansons dont certaines deviendront d'authentiques classiques du répertoire (Welcome to the Jungle, It's So Easy, Paradise City, My Michelle, Sweet Child of Mine).
Mais comment ont-ils fait ? La formule, en vérité, n'est pas bien complexe, extrêmement simple si tant est qu'on a les chansons pour l'alimenter. Prenez un chanteur qui a de la personnalité et de la morgue, et un organe suffisamment distinctif pour être immédiatement identifié, c'est Axl. Rajoutez y un soliste bien gras qui passe aussi bien en audio qu'en vidéo vu qu'il sait commettre de ces soli mémorisables autant que prendre la pose sous son imposante masse de cheveux bruns frisés, c'est Slash. Complétez avec un trio de complément "sachant faire le métier" et mettre en valeur ses deux stars, c'est Izzy, Duff et Steven. Pour le son, faites confiance à un vieux professionnel bien roué qui saura canaliser l'enthousiasme et ordonner l'amateurisme de jeunes pousses encore peu aguerries à l'objet studio, c'est Mike Clink, qui a alors déjà travaillé avec UFO, Survivor ou Triumph. Si vous avez de la chance, parce qu'il en faut, vous obtiendrez une galette prête à tout casser sur son passage, à rappeler aux foules que le rock'n'roll est sale, vicieux et incorrect par définition. Certes, vous n'en vendre peut-être pas 28 millions d'exemplaires (ce que fit Appetite for Destruction) mais vous aurez de fortes chance, au moins !, de ne pas vous retrouver avec une énième galette anonyme.
Appetite for Destruction ? Un bon vent frais dans une scène hard'n'heavy sclérosée par les ambitions commerciales de musiciens sans imagination, un grand album tout simplement.

1. Welcome to the Jungle 4:31
2. It's So Easy 3:21
3. Nightrain 4:26
4. Out ta Get Me 4:20
5. Mr. Brownstone 3:46
6. Paradise City 6:46
7. My Michelle 3:39
8. Think About You 3:50
9. Sweet Child o' Mine 5:55
10. You're Crazy 3:25
11. Anything Goes 3:25
12. Rocket Queen 6:13

W. Axl Rose – lead vocals, percussion on "Welcome to the Jungle", synthesizer and whistle on "Paradise City", additional percussion
Slash – lead guitar, co-rhythm guitar.
Izzy Stradlin – rhythm guitar, backing vocals, co-lead guitar on "Nightrain" and "Think About You", percussion on "Paradise City", additional percussion
Duff McKagan – bass guitar, backing vocals
Steven Adler – drums
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2007
Inutile de m'étendre en longueur, Guns N'Roses c'est le dernier groupe de Hard Rock qui ai fait bougé le genre, c'est un groupe comme on n'en fera plus (d'ailleurs il n'existe plus vraiment a 100%).Axl, surpuissant sur scène, chanteur inimmitable qui mènera plus ou moins le groupe a sa perte.

Slash, "Guitar-Hero" pour toute une génération, qu'on ne peut que vénérer pour des solos comme celui de Sweet Child O'Mine ou de Nightrain...Sans oublier les autres membres a savoir Izzy, Duff et Steven qui contribuent à rendre ce CD mythique ! Bref inutile de continuer, si vous êtes fan de Hard Rock, ce CD est pour vous ... encore que non ... si vous êtes fan de Hard Rock ce CD doit déjà se trouver dans votre collection !
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici l'album qui m'a initié à jamais au rock et à la musique plus généralement. Lorsque "Apetite..." est apparu au milieu des annéess 80, ce fût une météore sonique de la part de ces héritiers des Stones et Aerosmith... Guns n' Roses est synonyme de la rock attitude dans tout ce qu'elle peut représenter dans ses excés tant musicaux que scéniques. Les titres de l'album s'enchaînent tels des hits, introduits par un désormais mythique "Welcome to the Jungle", un "Paradise City" qui reste mon titre préféré et conclut par un final hallucinant pour "Rocket Queen". Rien que du bon en somme!
11 commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2006
5 Etoiles non pas parceque c'est le coeur qui parle , ni meme parceque cet album est l'un des premiers qui a provoqué chez moi une sorte de gigantesque claque...

Non ,c'est plus simple (enfin je crois!) cet album EST une gigantesque claque.Un melange hybride et unique dans l'histoire du rock entre un hard glam (très tendance a l'epoque),une rage punk (autant dans l'attitude, que dans la musique)et un classissisme rock a la Stones.

Il n'y a pas une seule chanson a sauter, mais que des tubes; entendons nous , je n'appel pas tube toute la bouzzzzze que l'on subit en france (kyo sans majuscule ,goldman et consort)Non non non !

quelques exemples: Welcome to the jungle qui resume toute l'oeuvre des guns, recit d'un jeune Axl Rose qui debarque de sa cambrousse a L.A et y rencontre tout les abus possibles et imaginables qu'une telle ville peut offrir.l'intro est jouissive!

It's so easy est la plus punk du lot, et forcément loin d'etre la plus mauvaise.nightrain et un regal de riff, et plans de gratte tous plus affutés les uns que les autres.Paradise city contient un solo EXCEPTIONNEL du non moins exceptionnel Slash.

Bon je vais m'arreter là sinon je vais faire tout l'album.Vous avez compris Achetez le,il coute pas cher en plus!
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2004
Que dire pour que ceux qui n'ont jamais écouté ce disque se précipite dessus. C'est simple. Vous prenez 5 types tout crasseux qui en veulent à la terre entière, qui (sur)vivent plus souvent la nuit que le jour, qui goûtent à tout ce qui passe à proximité de leurs bouches: filles, drogues, alcool, médicaments,... Vous ajoutez un peu de mégalomanie (au moins chez une personne). Vous mélangez le tout et vous obtiendrez le groupe qui a fait peur à l'Amérique puritaine de Ronny "Crazy" Reagan et de Georgy "Father of the dummy" Bush. Veuillez les applaudir: GUNS N'ROSES. Leur premier disque: APPETITE FOR DESTRUCTION. Ce n'est pas bijou composé de douze joyaux mais plutôt un brûlot contenant une bonne douzaine de barils de pétrole que l'on aurait enflammés. Et ces barils vont exploser. Vos pauvres tympans vont saigner à l'écoute du puissant venin que W. Axl Rose va deverser dedant. (Le monde va bientôt se trouver à ses pieds mais, pour un cour instant seulement.) Slash et "Monsieur" Izzy Stradlin (allez jeter une oreille sur ses disques en solo au passage) font un concours à celui qui sera le plus (ROLLING) "STONES". Vainqueur? Là, ils sont ex-aequo mais, la guitare vient de gagner une paire de ferraillleurs comme elle en a peu connu (d'ailleurs on peut les compter sur les doigts d'une seul main et encore une main à qui il manque quelques doigts!); ici, la règle est simple, c'est pas de quartier, il n'y aurait pas de prisonniers ("NO PRISONERS!!!). Vous serez sourd avant de comprendre que l'opération "Rolling Thunder" (cf. la guerre du Viet-Nâm) vient de lacher sa cargaison de bombes dans votre tête. Derriere on ne se la coule pas douce pour autant, on assure comme on peut. Duff et Steven font plus que le minimum, ils creusent le trou dans lequel ils vont enterrer les boîtes à rythmes des Années'80.
Vous venez de pénétrer en enfer, soyez les bienvenus vous ne repartirez pas... Le stupre, la luxure, la folie, la misère, l'alcool, les médicaments, les drogues, les bagarres dans les bars et les filles faciles... Tout est là qui vous attend. C'est leur quotidien. Ca va devenir le vôtre. Alors vous restez?
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2012
Était il bien nécessaire de poster un trentième commentaire 5 étoiles ?
Sans doute pas ; mais les albums parfaits sont trop rares pour s'économiser quelques louanges.
Un album sans la moindre faiblesse, le moindre défaut, bourré à ras bord d'énergie et d'excellentes compos, qui aujourd'hui comme il y a 25 ans claque tout ce qui bouge, soigne l'arthrose et guérit les dépressifs, se doit d'être joué au moins une fois par semaine dans tous les lecteurs CD et mp3 de la planète.
20/20
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2005
il s'agit du tout premier album des Guns, et c'est aujourdhui un classique !
Bourré de bonne chansons, ca demarre fort avec le surpuissant Welcome To The Jungle, et les hits s'enchaine nightrain, Paradise City, Rocket Queen et le tres beau Sweet Child Of Mine ...
Indispensabe a toute discographie rock .
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2006
On ne peut pas mettre plus que 5*? dommage...

Que dire sur cet album? Franchement les superlatifs me manquent pour exprimer la prodigueuse inspiration de cet album.

TOUT y est tout simplement hallucinant, à acheter les yeux fermés pour tout amateur de rock/hard rock qui se respecte.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2004
Que dire de plus par rapport à ce qui a été déjà dit ?
"Appetite for destruction" est un des plus grands albums de hard rock, un MUST. De "Welcome to the jungle" à "Rocket queen" en passant par le gigantesque "Paradise city" et "My Michelle", tous les titres sont de vraies bombes.
Cet album n'a pas pris une ride.
Tout simplement phénomènal !!!!
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 14 novembre 2000
1987, le hard rock s'enlise dans une lutte entre groupes Trash (Metallica, Testament, Megadeth...) et groupes glam (RATT, Mötley Crüe, WASP...). Les vieilles pointures issues des glorieuses années 70 s'essouflent, à l'image des Kiss, Aerosmith ou encore AC/DC. Un groupe va parvenir à réconcilier les fans de tous ces groupes : Guns N'Roses qui va développer un style à part, bien que très influencé par le punk, les Rolling Stones et Aerosmith. "Appetite For Destruction" fait l'effet d'une bombe dans les charts, un succès fortement appuyé par la réputation de mauvais garçons allouée aux Guns par la presse US. D'entrée, les Guns posent le décor avec "Welcome To The Jungle" qui est un descriptif de l'ambiance urbaine du Los Angeles de la fin des années 80. S'en suivent 11 titres tous aussi bons les uns que les autres avec une mention particulière pour le mélodique et formaté pour la radio "Sweet Child O'Mine". Le hard rock sale inspiré du punk est né, il ouvre des perspectives d'avenir doré pour les Guns.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,02 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)