undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
5
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 octobre 2010
Signin'Off est pour moi un album majeur du reggae occidental. Influencé en très grande partie par le reggae jamaïcain, naturellement, on sent une énergie propre aux groupes anglais de l'époque qui transcende le genre et donne un vent d'air frais, encore aujourd'hui.
Bien que le groupe soit rapidement tombé dans le bas de gamme, on retrouve sur cette galette des titres comme King, Tyler, 25% et l'inépuisable Food for Thought.
Indispensable à tout amateur de reggae, donnant une autre idée de la formidable richesse de ce style, Signin'off montre une autre vision de l'Angleterre bouillonnante du début '80.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2016
Je sais : ce com ne manquera pas de susciter l'ironie, voire l'incompréhension de ceux, nombreux, viscéralement attachés à l'authenticité de cette musique, le reggae. Pourtant, ce disque paru à l'été 1980 est une pure merveille. Jamais, selon moi, un disque de reggae composé et joué par des blancs (ou par des membres métissés) n'aura été aussi éloquent de justesse, propre à la diffusion d'endorphines de plaisir. Pour rivaliser avec cet opus, je ne vois guère que le premier SPECIALS et toute la seconde face B du fantastique 25 cm de CLASH, BLACK MARKET CLASH. D'autres fulgurances seront à rechercher du côté des RUTS, certes. Mais pour le reste...

A l'origine, le nom de UB40 est lié, je crois, à la carte octroyée aux chômeurs en Angleterre par le pôle emploi local. Du reste, les membres du groupe se seraient connus dans cette structure en y allant pointer.

Cet album, accompagné d'un maxi, regorge de pépites qui ont su défier le temps et l'érosion qui va avec. Aucun titre n'est à écarter tant l'ensemble est harmonieux et d'une cohérence redoutable. On comprend le tabac qui fut le sien dès sa sortie, qu'il soit public ou critique (disque du mois dans le mensuel rock, BEST d'octobre 1980). Des singles en veux-tu en voilà : FOOD FOR THOUGHT, I THING IT'S GOING TO RAIN TODAY etc... Mais pas seulement : on ne se lassera pas d'écouter le génial instrumental et très jamaïcain 25% et ses cuivres luxuriants, KING, troussé aux petits oignons, dont la mélodie semble figer éternellement dans le marbre, 12 BAR d'obédience dub et ses échos de plaisir à n'en plus finir, ADELLA aérienne et limpide, TYLER envoûtante et obsessionnelle, LITTLE BY LITTLE dans un registre quasi SKA et authentiquement jouissif. Et puis ce BURDEN OF SHAME qu'un STRUMMER ou WELLER énervé aurait pu écrire. Les paroles dénoncent avec virulence la politique extérieure du Royaume Uni, laquelle consistait à vendre des armes au régime promoteur de l'apartheid en AFRIQUE DU SUD dont l'utilisation servait notamment à réprimer les soulèvements dans les ghettos de SOWETO faisant un nombre impressionnant de victimes. Le refrain est "je suis un sujet britannique et pas fier de l'être...". Tout un programme.

Ce disque est une merveille et sa production, peut-être un poil lisse, mais pas FM pour autant, est à l'avenant. Son enregistrement fut rapidement torché, ce qui lui confère une fraîcheur et spontanéité dignes d'un truisme enthousiasmant et immédiatement perceptible. Les musiciens sont excellents, alors qu'ils n'avaient pas de passé en tant que tel. Un miracle au vu de la qualité technique de chacun d'entre eux et cela s'entend...

Par la suite, UB40 commettra un nouveau classique, PRESENTS ARMS en 1981 (et son pendant IN DUB), également hautement recommandable. Hélas, le reste marquera le pas, en dépit de quelques écarts qualitatifs et convaincants de ci de là (notamment le LABOUR OF LOVE I magnifique de reprises de classiques jamaïcains), mais on sera loin de ces deux chefs d'oeuvres immaculés. Dommage.
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2013
Un album qui met pas mal de productions reggae actuelles au chômage :-)
Du londonien ( ou plus précisément Birminghamien ) , mais du bon !

Jah save the Queen !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2007
Ce groupe a pondu 2 ou 3 disques indispensables.Il faut commencer par celui-ci.C'est du très lourd.Un esprit dub parcourt cet opus majeur.Peu importe que ce disque soit sorti en Angleterre, de toute façon la bonne musique n'a pas de frontière.Je reconnais qu'ensuite la qualité du groupe a délité pour finir en soupe.Mais pitié, écoutez celui-ci, ce disque va vous scotcher au mur!!!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2013
Que du plaisir......... A écouter sans limite, tout est bon il faut juste prendre son temps et se laisser emporter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)