undrgrnd Cliquez ici Litte Early Bird Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
4
3,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:8,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Quand vint le temps des albums solo, Paul Stanley, un garçon simple dans le fond, fit ce qu'il savait faire de mieux : du Kiss ! Du coup, avec un line-up relativement resserré (2 groupes et quelques choristes et invités), pas de star, juste des musiciens choisis par Paul pour donner vie à son "Kiss à lui"... Qui ressemble beaucoup à Kiss tout court et pas seulement du fait de la voix immédiatement reconnaissable de Stanley, du fait de l'inclinaison musicale vers un bon gros party hard rock'n'roll ô combien familier et satisfaisant. C'est d'ailleurs une excellente idée parce que force est de constater que quand le chanteur/guitariste s'éloigne trop de son pré carré, il convainc moins, voir un Ain't Quite Right ramolo tout juste sauvé par un beau écorché vif solo de Bob Kulick (dont le petit frère, Bruce, deviendra quelques années plus tard guitariste de Kiss, comme vous le savez sans doute déjà) ou l'espèce de variété américaine d'Hold Me, Touch Me (Think of Me When We're Apart), seul morceau de l'album sans Kullick, tiens donc... Le reste, même la power ballade Take Me Away (Together As One), s'aligne avec la qualité moyenne du Kiss des 70s. C'est dire si Paul Stanley a bien réussi son affaire proposant, malin qu'il est, un album plaisant et efficace.

Paul Stanley - lead and backing vocals, rhythm guitar, lead guitar, acoustic guitar, E-Bow, all guitars on track 7
Bob Kulick - lead guitar, acoustic guitar
Steve Buslowe - bass guitar on tracks 1-5
Richie Fontana - drums on tracks 1-4
Eric Nelson - bass guitar on tracks 6-9
Craig Krampf - drums on tracks 6-9
Carmine Appice - drums on track 5
Peppy Castro - backing vocals on tracks 3 and 7
Diana Grasselli - backing vocals on track 2
Doug (Gling) Katsaros - piano, Omni string ensemble and backing vocals on track 7
Steve Lacey - electric guitar on track 8
Miriam Naomi Valle - backing vocals on track 2
Maria Vidal - backing vocals on track 2
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2016
Le Ministère de la Culture vous informe que 2 disques ça va, 4 bonjour les dégats.
9 titres, 35mn. Chansons rock parfois proches de ce que faisait le groupe + 1 insupportable guimauve en track 7.
Stanley et Frehley sont les 2 albums solo écoutables sur les 4.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2009
Paul Stanley nous livre un album solo trés trés proche de l'univers kissien, un peu normal aussi étant donné qu'il est le compositeur le plus prolifique du quatuor. D'entrée de jeu, il nous assomme avec un titre digne des meilleurs classiques de KISS dans le genre "black diamond" ou "100 000 years": "tonight you belong to me", ensuite "move on" qui aurait pu être tout droit sorti de "dressed to kill"... Paul se montre fougueux et hard avec "it's alright","wouldn't you like to know me" et "love in chains" , des petits frères survitaminés de "i want you", "makin love" ou même "danger" , au choix! Et, pour couronner le tout, il explore des terrains qu'il n'oserait peut être pas avec Kiss : le trés beau "ain't quite right" (un peu moyen ageux comme "just a boy") ou le zeppelinien et aventureux "take me away".
2 bémols tout de même : le single tiré de l'album est pour moi un mauvais choix, chanson la plus faiblarde de l'album et trés variétoche et le titre qui cloture l'album "goodbye", qui aurait pu se retrouver dans "unmasked".
Cet album est donc une réussite presque totale, aussi meilleur que l'album d'Ace, la production est énorme, et même si Paul Stanley préfère ne pas trop s'éloigner du style KISS (on croirait presque que les 3 autres sont derrière, surtout certains solo ...) , il fait preuve d'une grande richesse mélodique mais aussi d'une grande maturité qui laisse présager ce qu'il composera (encore seul) au début des années 80 ("the elder" / "killers" /"creatures").
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il s'agit de l'Album solo de Paul Stanley, un membre du groupe : KISS. Cet album est à posséder pour un seul titre transcendantal : "Take me away (together as one) !".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)