undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:21,77 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 janvier 2010
Tout le monde possède ou presque le Live at Fillmore East des Allman Brothers Band mais qui connaît réellement l'œuvre solo de Duane ? Outre donc le fait que Duane Allman fut le guitariste légendaire des Allman Brothers, ce fut également un des session man des studios Muscle Schoals spécialisés dans les enregistrements des plus grands artistes soul de l'époque. Cette anthologie, ainsi que son volume 2, regroupe une bonne partie des sessions de Allman ainsi que ses participations à des side-projects, le plus connu étant bien sûr Derek & the Dominos d'où figurent ici Layla et Mean Old World mais là encore, tout le monde a ce LP donc attachons-nous plutôt au reste. Hey Jude avec Wilson Pickett, The Weight par Aretha, Games People Play avec King Curtis, Rollin' Stone avec Johnny Jenkins ou encore You Reap What You Sow par Otis Rush, Livin' on Open Road avec Delaney & Bonnie... Inclus également des morceaux solo et les plus grands titres des Allman Brothers Band : Statesboro Blues, Midnight Rider, Dreams, Done Somebody Wrong... bref que du bon. Et puis surtout il y a Loan Me a Dime de Boz Scaggs où Duane Allman réalise sa plus belle prestation avec un solo exceptionnel où tristesse et exaltation se mêlent sur près de 13 min. Désolé mais pas le choix, faut acheter les deux !
33 commentaires| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2014
à avoir impérativement dans sa discothèque pour les amateurs pop/soul/rock/blues de ces années là. ça swing et le feeling y est sur les morceaux plus soft
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Loin de moi, l’intention de ternir la mémoire de Duane Allman ou de dévaloriser son œuvre, mais cet album qui se définit comme anthologique (An Anthology Vol 1 de 1972) et qui capitalise surtout sur le cadavre encore fumant de l’artiste, je n’ai jamais fait copain-copain avec lui dans les années septante. Au nom de considérations purement mercantiles, l’éditeur s’est dit que c’était le moment idéal pour faire du fric sur la production du génial guitariste Duane Allman. Le temps de compiler de quoi justifier une brillante période 1966/71, et le tour est joué sous forme d’un double disque. Sur la forme, je n’ai pas vraiment apprécié, étant très attaché à cet artiste et à son travail. Reste le fond, une matière hétéroclite suffisamment conséquente pour donner une idée de sa carrière arrêtée en 1971. Cette compilation posthume se pose avant tout en un assemblage pas des plus heureux, qui fait coexister un peu tout et n’importe quoi de ce phénoménal guitariste. Ainsi on retrouve du Duane de ses débuts, du Duane sideman, du Duane musicien de session ou du Duane de l’Allman Brothers. Visité sous de multiples coutures, ce montage transpire un peu trop l’exploitation outrancière qui est faite de sa production. De ce fait, il manque souvent de cohérence. Le but avoué de ce double LP étant de fructifier à la va-vite et grossièrement sur le dos de Duane, il ne faut donc pas en attendre un grand équilibre. On retiendra surtout de cette collection qui ne focalise pas sur ce que le guitariste américain a fait de meilleur, la volonté affichée de Polygram Records d’élargir l’artiste au public le plus dense possible. Il n’empêche qu’il reste un disque très intéressant qui échantillonne bien le potentiel du fondateur de l’Allman Brothers (avec son frère Gregg et Dickey Betts). An Anthology Vol 1 (parce qu’à ce petit jeu du pressage de citron jusqu’à la dernière goutte, il fallait bien s’imaginer qu’il y ait un volume 2) nous amène à retrouver tour à tour feu le leader d’A.B.B, précurseur du rock sudiste, dans le sillage de B.B King (Meddley d’ouverture), dans les pattes de Wilson Pickett (Hey Jude), d’Aretha Franklin (The Weight), de Clarence Carter (The Road Of Love), de King Curtis (Games People Play), aux côtés de Boz Scaggs, Clapton, John Hammond, Delaney & Bonnie, de Cowboy, de Johnny Jenkins… Des traces de son expérience avec Derek & The Dominos (Layla) et des extraits live de son engagement sous la bannière de l’Allman Brothers Band (Statesboro Blues, Don’t Keep Me Wondering, Standback, Dreams et Little Martha) complètent cette collection essentiellement révélatrice des styles que pouvez appréhender ce virtuose des cordes en général, un vrai autodidacte. On peut épiloguer des heures sur l’état d’esprit qui sied à ce double album rétrospectif, rien n’y changera : c’est du Duane Allman et ça ne se snobe pas (PLO54).
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2014
Ce disque m'a accompagnée longtemps avant qu'une amie ne me le rende pas. C'est mon préféré des deux. De la bonne Soul et Duane Allman était non seulement un excellent guitariste de studio mais aussi un grand artiste tout court.
Muriel
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2012
Les racines , il en fait partie ce petit bonhomme blanc qui a lui aussi et entre autres tout compris du style
ça fait plaisir de l'entendre surfer dans toutes les situations , la moto nous aura encore pris un sacré gars , heureusement il reste ces documents
et on se hasarde à une pointe de nostalgie de regret , s'il n'était pas mort ... Quand on pense aux clapton ou jj cale toujours là
il aurait pu en faire aussi des cds renversants , mais il nous faut nous contenter de ce qu'il a laissé au même titre que les grands qui sont partis jeunes et dont les oeuvres ont pris des allures de reliques incontestées .
Les enregistrements de ces anthology 1 et 2 sont inégaux en qualité , mais jamais décevants , ce sont des documents forts précieux pour ceux qui aiment le style du garçon?
A collectionner donc !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,53 €
7,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)