undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire Cloud Drive Photos nav-sa-clothing-shoes nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 mars 2013
Je n'ai jamais entendu ces deux ouvrages aussi bien joué.

Le pianiste a un jeu d'une exceptionnelle clarté. On entend toutes les notes; pas comme ces interprètes qui ont un jeu brillant mais qui laissent passer les notes quand on les écoute de très près . Les rares libertés (rubato) que prend Zimerman, ne détraque pas la ligne mélodique ni le rythme de la musique, contrairement à ce que font tous les pianistes. C'est ça qui rend la musique de Schumann intelligible.

Le chef d'orchestre a fait un travail titanesque au niveau de l'équilibre. Les solistes de l'orchestre dialoguent avec le concertiste dans un climat de limpidité. Les nuances du piano et de l'orchestre s'acclimatent intelligemment. Les concertos pour piano de Grieg et de Schumann nécessite ce type de jeu équilibré.

Dommage que ce CD soit si peu médiatique.

André
33 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les programmes les plus classiques sont souvent les plus périlleux : face à de nombreuses autres versions concurrentes, quelles qualités celle qui est enregistrée ici peut-elle proposer ? Les concertos pour piano de Schumann et de Grieg sont des "standards" du répertoire. Ils illustrent tous deux à merveille le romantisme musical de la deuxième moitié du XIXe siècle. Ils partagent la même tonalité, en la mineur.

Au piano, un Krystian Zimerman jeune et fougueux : en 1982, il a 26 ans. C'est à peu près l'âge de Grieg lorsqu'il compose son concerto. Accompagné par un Karajan grandiose, il associe la virtuosité de sa jeunesse (premier mouvement enlevé, final brillant) à la délicatesse de son touché dans le mouvement lent. L'orchestre de Berlin déploie des trésors de nuances sans jamais étouffer le piano. Karajan parvient à éviter toute sensiblerie et exacerbe les contrastes jusqu'à un final triomphal. C'est superbe, magique.

Sans doute moins d'une écriture moins virtuose, mais autrement plus tourmentée et douloureuse, le concerto de Schumann est peut-être un peu trop sage, surtout dans le final. Mais l'entente, l'accord entre le chef et son soliste, est évidente et nous laisse de très beaux moments. Le mouvement lent glisse vers la rêverie, avec des nuances d'une belle subtilité.

On aura bien du mal à trouver une faille dans ce disque, d'autant plus que la prise de son superlative est toujours équilibrée. Si les disques de Karajan sont nombreux, ceux de Zimerman le sont moins ; mais ces deux grands artistes se retrouvent dans un même souci scrupuleux du détail et de la perfection. Pour notre plus grand plaisir.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2014
Le tempo n'est pas trop rapide, ce qui rend cette interprétation limpide. Karayan n'en fait pas trop. C'est beau, parfois grandiose.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2011
les morceaux et l'interprétation sont vraiment exceptionnels, à écouter absolument pour passer un très agréable moment ! n'hésitez pas du tout.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,38 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici