undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
8
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 décembre 2005
Ces morceaux vous étranglent et vous nouent le coeur et less tripes comme nuls autres. C'est un grand moment. Somewhere est un truc à faire pleurer n'importe quel non dépréssif déclaré, c'est dir que pour les autres c'est du violent. Avec 29$, c'est un sommet et blue valentine vous fait dire que vous n'êtes pas allé dans un club de jazz de puis trop longtemps. Quel classe, quel grand moment de musique. L'alcool, les clopes, les larmes, un trait de bile et on on replonge avec ce qui est un des grands classiques de la musique du 20° siècle, si, si, c'est comme ça que ça s'appellera désormais...
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est une pépite qu'il nous a sorti le Père Waits ! Blue Valentine est une pépite ! Ce disque, sorti en 1978, est ce que Tom Waits a certainement fait de mieux (avec Heartattack And Wine). Quelle voix rocailleuse et grave, caractéristique des voix attaquées par le tabac et l'alcool ! Une voix qui pue la déprime, le coup de cafard. Mais quelle émotion dans cette voix. Dès l'entame de ce disque (Somewhere, reprise superbe de West Side Story), le sixième du nom pour le zigoto, la voix te pénètre partout, éraillée, cassée, déglinguée. Le blues s'installe dans ta carcasse. Tom Waits donne le ton de la nuit que tu vas passer. Car Blue Valentine, c'est un disque de nuit sans petit jour, alcoolisée et enfumée, de nuit noire pour seule lueur, celle falote du réverbère du coin de la rue , une nuit froide et noire qui crache sa flotte cinglante sur les vitres d'une chambre triste... Ou ça passe ou ça casse. Moi, je prends, j'aime le gus et sa façon de nous retourner, en faisant virevolter sa musique. Tu ne sais pas d'où elle peut venir, cette putain de voix, mais elle est là, plus rythmée et elle te ballotte, à gauche, à droite, comme dans le morceau bluesy-jazzy-rock Red Shoes By The Drugstore. Elle ne te quitte plus, cette voix, et te traverse dans $29.00, ne te lâche pas dans le long blues Romeo Is Bleeding. Elle te plaque, belle et glauque, t'envoûte, obsédante et attirante, te scotche à la bouteille de scotch, profonde et grave, dans Christmas Cards From A Hooker In Minneapolis (qui révèle une très belle plume). Tragique dans un blues à pleurer, elle te fait frissonner dans l'éponyme Blue Valentines. T'as qu'une envie avec cet album, c'est de monter constamment le son. T'en n'as jamais assez de cette voix qui va à sa guise, ironique et joueuse. J'ai été complètement bluffé par cet opus à l'atmosphère bizarre et inquiétant, qui fut pourtant un bide, à sa sortie. Blue valentine, c'est de la poésie pure, de l'inspiration et une putain d'ambiance de nuit sans fin, à s'alcooliser gentiment la tronche, comme un con, un déprimé ou un paumé. C'est selon (PLO54).
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Paru en 1978, ce sixième album du crooner déjanté, "Blue Valentine", se révèle tout simplement sublime. Avec sa voix mûrie à la clope et au bon whisky, Tom Waits nous livre ici un disque intimiste aux ambiances blues et jazzy, le disque parfait pour vous accompagner jusqu'au bout de la nuit.

On serait bien en peine d'y trouver un titre faible, tous s'enchaînent à la perfection comme autant de chapitres d'un bon roman noir. On commence avec "somewhere", relecture d'un titre de Gershwin, tiré de la comédie musicale "West Side Story", mais que l'on ne reconnait qu'avec difficulté tant elle apparaît ici transfigurée, certains détesteront, moi j'adore... On poursuit avec des morceaux aux titres aussi improbables que "Red Shoes by the Drugstore", "Christmascard from a Hooker in Minnéapolis" ou "A Sweet Little Bullet From a Pretty Blue Gun", mais au climat toujours aussi envoûtant...Le disque s'achève sur le superbe morceau-titre "Blue Valentines" ( avec un "s") . Il est trois heures du matin, la bouteille est vide et le paquet de clopes aussi....Il est temps d'aller se coucher...

Bonne nuit !
1717 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2006
« Bluesyssime », original ou devrais-je dire Authentique, la voix caverneuse pénétrante et obscure, cigarettes et alcools au fond d’un bar, piano légèrement désaccordé mais piano tout de même, cet homme et sa musique, sont un film, une poésie baudelairienne … Les extraits musicaux disponibles devraient finir par vous convaincre que si il y a un Cd de Waits que vous devez possédez, c’est probablement celui-ci. Un « Blue Valentines »… que nous avons tous vécu.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2000
'Blue Valentine' est le plus lacrymal, le plus émouvant des albums de waits. Chaque chanson deviendra successivement votre chanson préférée jusqu'au moment où vous déciderez d'allez plus avant dans l'oeuvre du chanteur. Waits abandonnera peu à peu ses oripaux de crooner alcoolisé pour une tendance plus déjantée et grinçante.Ici encore, c'est le blues romantique et anecdotique qui domine...Plus pour longtemps...
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est une pépite qu'il nous a sorti le Père Waits ! Blue Valentine est une pépite ! Ce disque sorti en 1978 est ce que Tom Waits a certainement fait de mieux (avec Heartattack And Wine). Quelle voix rocailleuse et grave, bien caractéristique des voix attaquées par le tabac et l'alcool ! Une voix qui pue la déprime, le coup de cafard. Mais quelle émotion dans cette voix. Dès l'entame de ce disque (Somewhere, reprise superbe de West Side Story), sixième du nom pour le zigoto, la voix te pénètre partout, éraillée, cassée, déglinguée. Le blues s'installe dans ta carcasse. Tom Waits donne le ton de la nuit que tu vas passer. Car Blue Valentine, c'est un disque de nuit sans petit jour, alcoolisée et enfumée, de nuit noire pour seule lueur le réverbère de la rue qui crache une lumière intermittente, une nuit froide et noire qui crache toute sa flotte sur les vitres d'une chambre sous les toits luisants. Ou ça passe ou ça casse. Moi, je prends, j'aime le gus et sa façon de nous retourner en faisant virevolter sa musique. Tu ne sais pas d'où elle peut venir, cette putain de voix, mais elle est là, plus rythmée et elle te ballotte à gauche, à droite, dans le bluesy-jazzy-rock Red Shoes By The Drugstore. Elle ne te quitte plus, cette voix, te traverse dans le long blues $29.00, ne te lâche pas dans le long blues et classique Romeo Is Bleeding. Elle te plaque, belle et glauque ; obsédante et attirante, elle t'envoûte, profonde et grave, elle te scotche à ta bouteille de scotch dans Christmas Cards From A Hooker In Minneapolis (qui révèle une très belle plume). Tragique dans son blues à pleurer, elle te fait frissonner dans Blue Valentine. T'as qu'une envie avec Tom Waits et Blue Valentine, c'est de monter le son. T'en n'as jamais assez de cette voix en pleine liberté, ironique et malicieuse. J'ai été complètement bluffé par cet album à l'atmosphère bizarre et inquiétant, qui se déguste en continu. Funf Sterne, bitte !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2016
Un des meilleurs album de Tom Waits. Whisky, clopes, etc. Une des voix les plus "tough" du rock 'n roll.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Mythique pour certains, ce "Blue Valentine" représente pour moi la première rupture musicale de Tom Waits. Malgré quelques titres somptueux ("29 dollars"), cet album est globalement décevant et précède de cinq années la "vraie" rupture musicale de Waits qui se manifestera dans le chef d'oeuvre "Swordfishfortrombones". Un album pas indispensable.
22 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici