undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
79
4,8 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 mai 2014
CHRONIQUE DE JACQUES CHABIRON MAGAZINE ROCK&FOLK DECEMBRE 1971 N°59 Page 81
4° Album 1971 33T Réf : Atlantic 50008
Il est sorti plus tôt que prévu, tiens. Un peu déçu ; beaucoup même. On attendait quelque chose de super et l'on se retrouve avec du sous-Zeppelin. Oh non, ça ne ressemble pas aux autres disques ! Oh non, ce n'est pas la même chose ! Aucune comparaison possible entre "Black Dog", "Rock'n'Roll" , "Misty Mountain Hop" d'une part et "Whole Lotta Love", "Heartbraker", "Communication Breakdown" d'autre part !
Nulle part, dans ce "Zeppelin IV", ne retrouve-t-on cet éclat incendiaire, cette clarté magnifique qui ne pouvait que séduire et qui, d'ailleurs, valorisait considérablement cette musique. Il y avait une fabuleuse utilisation du break, qui ouvrait une autre voie à l'intérieur du morceau. Page a choisi la linéarité dans la conception des chansons de Zeppelin IV, mais ce que l'on entend, c'est un unique riff de guitare qui lasse trop vite, ("Misty Mountain Hop"), et une absence générale de recherche mélodique.
Quelques bons moments, tout de même, - ce n'est pas la catastrophe, ce disque - , "Black Dog", en général, et la seconde partie du morceau que Bonham démarre en frappant le sommet de sa cymbale, en particulier. Un bon point pour les titres acoustiques
(Sandy Dennis (1) chante avec Plant dans "The Battle Of Evermore"). Le résultat est intéressant, voire original, dans le contexte de Zeppelin car les ballades contenues dans ce disque ont une saveur folk anglais bien plus nette qu'auparavant. On a d'ailleurs bel et bien le sentiment que Page a voulu insister tout particulièrement sur le côté acoustique / ballade / chanson ; ces pratiquement dans ces seuls moments qu'il fait ce que l'on attend d'un guitariste de sa trempe (il prend très peu de chorus "électrique"). Annoncé comme un "retour au rock" ce disque m'apparaît en fait comme le signe d'un changement d'orientation dans la musique de Zeppelin - à supposer que Zeppelin puisse faire autre-chose que du hard-rock . Page le peut certainement, lui, qui sait apprendre n'importe quoi, très vite,et le faire très bien. Aussi, les deux derniers morceaux de chaque face ont une importance considérable, ils tranchent radicalement avec tout ce qu'à antérieurement fait le groupe. Sous-Zeppelin, si l'on considère que Zeppelin se doit de ne jouer que du hard-rock ; disque décevant si l'on ne souhaitait que du hard-rock.
Disque important, on le saura un jour. Mais il va sûrement se passer quelque chose, soit pour Zeppelin, soit pour la musique dont il était jusqu'à présent le leader. Je pencherais plutôt pour cette dernière hypothèse, Jimmy Page n'ayant jamais été en retard pour sentir d'où venait le vent.

(1) Sandy Dennis - Fairport Convention, Fotheringay
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2004
Avec des morceaux d'anthologie comme Black Dog ou Rock And Roll et le mythique Stairway To Heaven (sûrement le meilleur morceau du groupe), cet album est incontournable pour tout fan de Led Zep.
Avec un Jimmy Page excellent, Un Robert Plant resplendissant, de très bons solos de batterie de John Bonham et un John Paul Jones également très bon. Et 22 millions d'album vendus aux Etats Unis c'est pas rien !
Led Zeppelin IV c'est 8 morceaux fabuleux, un exquis mélange de rock et de blues, une expérience sensationnelle.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 11 février 2007
Les autres commentateurs ayant tout dit, je vais faire dans le bref.

Le LZ IV n'est pas mon préféré. Non, mes frères en Rock, en vérité, mon préféré (vous vous en foutez, pas moi) c'est le 1. Je l'ai acheté à sa sortie, uniquement sur la gueule de la couverture (Merci, O grand Hindenburg) et puis après,JP, JPJ, RP et JB ont fait le reste.

Ce qui me branche dans le LZ IV, ce n'est le mysticisme de ..., l'inventivité de.. ou la force de ... non c'est Bonham. Un vrai cogneur, l'authentique pendant de Keith Moon. Avec un batteur comme ça, Page pouvait y aller sans problèmes.

L'intro de "When the levee breaks" parle d'elle-même. Ce type savait ce que battre voulait dire.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2016
Led Zeppelin, à écouter et re-écouter encore et encore. Mais vous ne serez jamais saturé tellement c'est bon ! On dirait même que les enregistrements se bonifient (si c'est possible) avec le temps.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2003
Oui cet album est une perle dans un écrin musical. Comment ne pas être dythérambique à l'écoute de morceaux plus fabuleux les uns que les autres et dont je n'en citerai aucun tellement cet galette est homogène du début à la fin. Puissance, feeling, chaque musicien joue sa partition avec élégance sans prendre le dessus sur l'autre : BONHAM et sa frappe mythique de grosse caisse qu'il noyera bien trop tôt sous des vapeurs de vodka orange ; PLANT et son organe vocal tellement chaud, tellement bien en place ; PAGE et ses riffs que des générations de gratteux ont tenté de reprendre de façon besogneuse sur leur manche ; JONES le si discret 4 cordistes mai si indispensable élément dans l'ossature du quatuor. Bref, pour les rares initiés et les nombreux ignares qui ne possèderaient pas encore ce joyau, une seule solution : ACHETEZ-LE FISSA ! (chez mes amis d'AMAZON de préférence...)
22 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2007
C'est tout simplement un chef d'oeuvre. Chaque morceau est superbe. Tout simplement du grand art, c'est magnifique, fascinant et ENORME. J'adore et plus j'écoute cet album plus j'aime et me laisse emporter par ce groupe qui est pour moi le meilleur groupe de rock de l'univers!!!! A écouter absolument! Je ne peut plus en décrocher tant la musique est sublime!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2016
Certainement l'un des albums les plus aboutis jamais produit! Aucun défaut, tout est parfait du début à la dernière note!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2014
IV (Coffret Super Deluxe 2 CD + 2 Vinyles
Très bien et en plus autorip pour telecharger les titre en MP3. Petit bémol sur l'album: Led Zeppelin I - Super Deluxe Edition (Coffret 2 CD + 3 Vinyles) j'ai eu tous les titres en telechargement MP3. Sur Led zeppelin IV (Coffret Super Deluxe 2 CD + 2 Vinyles) je n'ai que les 8 titres de l'album "standard". NORMAL ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2009
J'étais un adolescent boutonneux en 1971 et c'est le premier 33 tours que j'ai pu acheter. Dès le début la barre a donc été mise très haut et depuis 37 ans peu nombreux sont les disques qui lui sont arrivés à la cheville.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2006
Le quatrième «Led Zeppelin» est certainement le chef d’œuvre du groupe. Peut-être à la rigueur peut-on faire valoir que «Four sticks» est légèrement en retrait de la beauté mélodieuse du reste. Et encore… Mais ce voyage musical est essentiellement un aller simple vers des chansons de haute tenue, ni superfétatoires, ni répétitives. Aucun instrument ne fait de l’ombre à l’autre. Acoustique ou électrique, Jimmy Page délivre le meilleur de sa guitare (ré-écoutez les riffs de «Misty Moutain», ou la fameuse partition de «Stairway to heaven», pour ne citer que ceux-là). La voix de Robert Plant nous entraîne dans des territoires inconnues, notamment sur «Battle of Evermore» et «Going to California» sans jamais se perdre dans l’artifice. Pour me résumer : un monument du rock progressif, et un disque essentiel dans le rock tout court.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)