undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Cliquez ici Rentrée scolaire Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
36
4,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 décembre 2015
CET OPUS DE YES EST AU SOMMET DE L'ART MUSICAL DU ROCK PROGRESSIF ET S’AVÈRE TOUT AUSSI INDISPENSABLE QUE SON ALTER EGO "RELAYER" QUI OFFRAIT DÉJÀ UN VOYAGE MAGIQUE ...
SOYEZ CLOSE TO THE EDGE!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2013
Le très, très haut niveau technique que l'on retrouvait sur "Fragile" va encore être surpassé avec l'album suivant "Close To The Edge" qui arrive dans les bacs à l'automne 1972.
YES a conquis tout un public d'étudiants chevelus qui vénèrent les œuvres complexes et élaborées de groupes comme King Crimson, Emerson, Lake & Palmer, Soft Machine, Genesis ... avec "Close To The Edge" ils ne vont pas être déçus.
En effet, l'album est extrêmement ambitieux dans sa forme et dans son propos et il est unanimement, considéré par les fans, comme le chef-d'œuvre du groupe. Il ne contient que 3 chansons, mais quelles chansons !!!! "Close to the Edge", "And You and I" et "Siberian Khatru", de sublimes longues pièces, orchestrées de main de maitre par les 5 virtuoses du groupe, élaborées comme des morceaux de musique classique.
Produit par Eddie Offord, l'album est très riche au niveau des mélodies, des harmonies et de la rythmique (Bruford et Squire sont fabuleux).
Un des meilleurs album du rock progressif, voire même du rock tout court !!!

Retrouvez la "Yesstory" intégrale sur Le Déblocnot': ledeblocnot.blogspot.fr
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
Pour toujours l'album mythique du groupe, celui que l'on entendait partout chez les fans du canterburry et du prog d'une époque très riche en conception de ce type.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2014
excellent , un son incroyable
et du coup des subtilités découvertes
la version d'america surtout
mais aussi vrai pour les autres
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2016
Mon album préféré, je ne me lasse jamais de l'écouter. Les deux suites sont absolument sublimes, mes oreilles et mon cœur en redemande!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2009
En 1972, YES enregistra son premier long morceau de presque 20 minutes à savoir ce fabuleux "Close to the edge" qui donne son titre à l'album. Jon Anderson n'a jamais aussi bien chanté, la furie électrique de Steve Howe épousa à merveille les longues plages planantes d'un Rick Wakeman en grande forme et jamais autant inspiré et que dire du travail rythmique irréprochable du duo Squire-Brufford. "And you and I" devint par la suite un classique du groupe et "Siberian Kathru" est sans doute un des morceaux les plus rock que YES n'a jamais enregistré. Si vous devez avoir un disque de ce méga groupe dans votre discothéque que ce soit celui ci...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
Conçu au début des années 70, l'album est toujours aussi prenant et génial...
C'est ce que j' appelle de l'art inspiré...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2002
Vous êtes fan de Porcupine Tree, Flower Kings, Flaming Lips, Spock's Beard ou Dream Theater ? Découvrez ces groupes tels que Yes, qui ont inspiré ce mouvement musical appelé "rock progressif" (ou rock-Art) à l'époque.
"Close to the Edge", sorti en septembre 1972, est discret dans son petit coin, au fin fond des bacs de Fnac ou des médiathèques. Celui-ci n'est composé que de 3 morceaux, dont le premier occupe presque 20 minutes. La formation des musiciens est souvent considérée (par les puristes) comme la meilleure : Anderson (chant), Squire (basse), Howe (guitare), Wakeman (claviers) et Bruford (batterie).
"Close to the Edge" représente un peu l'aboutissement de toutes les pistes jusque là développée par ce groupe. Cet album est à mettre en correspondance avec leur autre chef-d'oeuvre de Yes : "Relayer", sorti 2 ans plus tard.
Dommage que Yes ne soit toujours pas très connu ici en France, hormi leur tube des années 80 ("Owner of a lonely Heart", peu représentatif de l'esprit musical du groupe) : tentez-votre chance avec Close to the Edge (et Relayer) !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je lisais récemment l'article d'un journaliste du défunt "crossroad", essayant désespérément de réhabiliter le rock progressif et, en particulier, son chef-d'oeuvre intemporel, le "close to the edge" des chevelus de Yes. En gros, son discours pouvait se résumer à ceci : Dans les année 70, il était de bon ton pour de nombreux plumitifs punkoïdes de dire du mal des groupes de prog et cela, sans jamais les avoir écoutés. C'était particulièrement vrai pour Yes dont la musique, je cite, " n'a jamais utilisé la virtuosité gratuitement ou pour le simple plaisir de jouer plus vite et plus fort que le voisin; la dextérité instrumentale de chaque musicien restant au service d'un propos musical, cohérent, mélodique, certes incroyablement sophistiqué, mais jamais froid ou hermétique." Un ange passe....

Sans aborder la question existentielle : le rock a t-il vraiment besoin de virtuosité ? On pardonnera à ce journaliste de n'avoir jamais souffert à l'écoute forcée d' Emerson, Lake & Palmer, dont la pitoyable grandiloquence ne fut pas pour rien dans la mauvaise réputation acquise par le prog au cours de ces terribles early seventies. Mais, ce n'est pas la seule raison, car, en effet, s'il est une chose remarquable, c'est que, comme Monsieur Jourdain, il est tout à fait possible de faire du prog sans le savoir . Il suffit pour cela d'être un musicien débutant, ne maitrisant ni le rythme, ni la gamme mineure mélodique et de laisser libre cours à son imagination. Après, il suffit d'intellectualiser la chose en racontant que l'on pratique une succession de rythmes atypiques en 5/4 et 16/3, à laquelle s'ajoute un enrichissement de la gamme à l'aide de 9ème, de 11 ème voire de 13ème et le tour est joué....

Dire des progueux qu'ils étaient imbuvables et prétentieux, ça n'est rien et il suffit d'écouter Rick Wakeman, se prenant pour Jean Sabastien Bach sur son harmonium de kermesse, pour saisir toute la vanité émanant de cette musique. On ne peut rien faire sur du prog, ni prier, ni danser, ni faire la fête, ni ravager des abri-bus ou tagger les cabanes de chantier. On peut juste rester là à se faire chier et peut-être fumer des joints Seulement voilà, pour leur malheur, les proguistes étaient tous blancs, impitoyablement blancs, desespérement blancs....S'ils avaient été noirs, peut-être auraient-ils inventé le reggae ?

Je déteste cet album, sauf le dernier titre, "Siberian Khatru", et encore, si l'on fait abstraction de la voix haut perchée de Jon Anderson qui demeure un vrai supplice, même sur un disque aussi court. En plus de cela, cette version Atlantic du CD, pourtant annoncée à grand renfort de sticker "newly digitally remastered from the original master tapes", possède un son déplorable ! On peine à imaginer le son que pouvaient bien produire les précédentes versions non remasterisées ?

Alors pourquoi 5 étoiles , Parce qu'il faut sans doute beaucoup de persévérance et une totale absence du sens du ridicule pour arriver à produire un disque aussi mauvais et aussi vain. Et puis....ça aurait pu être pire ! Ils auraient pu avoir Phil Collins comme batteur !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2013
Bel album, des chansons inspirées, des morceaux d'une dizaine de minutes, bien dans l'époque des années 70 : à découvrir sans restriction !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)