undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
5
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:3,73 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 septembre 2007
Joe Walsh est un fantastique guitariste aussi génial que méconnu. Ancien guitariste du James Gang il se lança dans une brève carrière solo avant de rejoindre les mythiques Eagles. Ce live enregistré en 1975, à classer parmi les 10 meilleurs live de l'histoire du rock, contient 6 perles. 6 morceaux d'anthologie dans lesquels Joe Walsh délivre des solos tout simplement époustouflants, passant avec une maestria inégalée du bottleneck à la talk box démontrant ainsi qu'il en est le maître incontesté. S'appuyant, avec Joe Vitale et Andy Newmark (excusez du peu) à la batterie et le monstrueux Willie Weeks à la basse, sur une rythmique phénoménale Joe Walsh délivre un rock puissant et inspiré à l'image du magistral final Turn to Stone. N'attendez plus et courez acheter cet album qui est parmi les quelques 600 que je possède un de ceux qui tournent le plus régulièrement sur mon lecteur, et ce depuis des années.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2011
CHRONIQUE "IMPORTS GIVAUDAN" MAGAZINE ROCK&FOLK MAI 1976 N°112 Page 122
4° Album 1976 33T Réf : Carrere 68012
Les albums live se font rares. Les bons encore plus. Magie et facilités du studio, qui permet tout et gomme l'erreur. Alors, la production manque un peu de vie, naturellement. Par bonheur, ce début d'année nous aura apporté le superbe double-album Live de Peter Frampton, et puis celui-ci, de Joe Walsh. Ancien du James Gang, pas encore nouvel Eagles, Walsh mettait là un terme, à une brève mais brillante carrière solo. Sur la route, si l'album de Peter Frampton restait terriblement anglais, joli et habile, voire sophistiqué au-delà de son réel punch, celui de Joe Walsh est 100% américain, solide et décontracté, puissant comme une énorme limousine sur une route bien large. Un groupe éblouissant qui fait parfois planer l'ombre des Allman/Doobie Bros (deux batteries, deux guitares, deux claviers), huit musiciens qui sont pour la plupart des "pointures" (Willie Weeks, Joe Vitale, Walsh, Andy Newmark, Jay Fergusson), un beau et puissant huit cylindres qui ronronne et répond au moindre coup d'accélérateur ; et si facilement, si souplement qu'on est à cent cinquante sans même s'en apercevoir. Joe Walsh offre à la machine ses chansons solides et pleines de sève, sa guitare dépouillée, efficace. Ca balance comme un rocking chair, tranquille, partagé entre les racines bluesy et l'éternelle ballade. Cow boys en limousine.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Joe Walsh ne va pas tarder à rejoindre Eagles qui lui fait des appels du pied. Nous sommes en 1976 et le génial, mais mésestimé guitariste Walsh sort cet album au titre à rallonges (permettâtes-vous que je qualifiasse ce disque de YCAWASM pour faire court ?). Live enregistré l'année précédente, lors d'une tournée dans laquelle il a embarqué deux batteurs (Vitale et Newmark), le bassiste Willie Weeks, Jay ferguson et David Mason (claviers) et sur lequel pointent les futurs partenaires des Aigles (Felder, Frey et Henley), fort de six titres costauds, ce LP surprend quant à sa forme (beaucoup auraient penché pour un double tant la qualité du bonhomme et du line-up l'imposaient). Sur ce disque très performant, la prestation est puissante, efficace, sans fioritures et inspirée, de Walk Away à Turn To Stone. La trame de ce YCAWASM live s'appuie sur le répertoire le plus connu de Walsh et l'effet est grandiose. Le public en a eu pour son compte, ça se renifle à des kilomètres. Puisse l'auditeur que vous êtes en faire autant. On est là pour ça, après tout ! Grand moment. Et puis, dites-vous bien que le Walsh d'avant Eagles avait au moins les coudées franches. Autant en profiter. Après il est rentré dans le rang.
44 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2016
Contrairement aux live qui sortaient à l'époque, celui-ci est simple et court puisqu'il ne ne fait que 35mn. Il aurait pu (du) en faire le double car il y avait matière pour ça et que les 6 titres proposés sont tous excellents. En effet, après avoir joué avec le James Gang, Joe Walsh fit une carrière solo puis entreprit une tournée à succès en 1975, entouré de ses fidèles musiciens : Joe Vitale et Andy Newmark à la batterie, Willy Weeks à la basse, Jay Ferguson de Spirit aux claviers, et Don Felder à la guitare. Cette tournée eut lieu peu de temps avant que Walsh ne rejoigne les Eagles pour "Hotel California" et "The long run". Dans ce disque, 6 titres issus de ses albums solos avec donc des solos de guitare dans tous les coins, que ce soit en lead, en slide ou même en talk-box (dans "Rocky mountain way") et des improvisations réussies (dans "Meadows"). La ballade californienne "Help me make it thru the night" permet de récupérer un peu entre le stonien "Time out" et le titre final , le plus long de l'album, traversé d'un solo de flûte magistral.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2008
Je partage entièrement le commentaire de l'internaute.
Joe WALSH est tout simplement un des dix meilleurs guitaristes !!!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,59 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici