Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
75
OK Computer
Format: CD|Modifier
Prix:9,88 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 20 juillet 2002
Sans aucun doute l'album reflétant le plus l'apogée de Radiohead. Cet album n'est pas seulement composé de plusieurs chansons mais représente un tout à écouter et à réécouter sans que l'on puisse s'en lasser.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 15 février 2007
Si la musique avait une Joconde, ce serait OK Computer. Merveille musicale empreinte de mélancolie, de mystère, de violence et d'apaisement. On n'écoute pas OK Computer, on le déguste, on l'admire, et on finit par le vénérer.
6 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 26 janvier 2013
Était-ce la faute de New Order qui avait sombré dans le disco, Morrissey qui n'était plus rien sans Johnny Marr ou tous ses groupes prometteurs (Stone Roses, My Bloody Valentine, Ride, Pale Fountains) qui disparaissaient après un album ou deux, toujours est-il que je me suis complètement désintéressé de la scène musicale britannique au début des années 1990.

Je me suis ensuite passé aux "garage bands" de la scène indy américaine, pour ensuite m'éloigner complètement de la musique. Que voulez-vous, on vieillit et je n'étais plus capable de m'identifier à ces Nirvanas et cie, qui glorifiaient les petits malheurs de cette cruelle période qu'est l'adolescence.

Or, j'ai découvert récemment l'excellent site "pitchfork.com" qui classe "OK Computer" de Radiohead comme étant le meilleur album des années 1990. Une rapide recherche sur Internet me confirme que je suis probablement passé à côté d'un chef d’œuvre. Je commande donc l'album illico.

Ça fait quatre ou cinq fois que j'écoute "OK Computer" et j'attends toujours que la flamme s'allume.

Bien sûr, le chanteur a une voix intéressante mais pas nécessairement originale: j'ai l'impression d'écouté un croisement de Bono et Rufus Wainwright. Bien sûr, la musique est bonne, voire excellente par moment. Mais il me semble que par rapport à l'époque, "OK Computer" ne propose rien d'original.

Vraiment, je ne comprends pas exactement ce "buzz" autour de Radiohead. J'ai de la difficulté à cerner leur identité, à voir en eux la marque d'un grand groupe. Je ne dis pas qu'ils sont mauvais, je dis simplement que si "Ok Computer" est le meilleur album des années 90, j'ai peut-être pas manqué grand chose, finalement.
4 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 22 octobre 2010
Dans un premier temps je n'écoutais ni ne jouais plus de rock. Je ne composais plus de chansons. Retraite. Fin de party ? La musique classique était un puit sans fond. Debussy, Schubert, Poulenc, Purcell, Schumann, Britten, Stravinsky, Reich, Dutilleux, Boulez, Varèse, Bach, Haendel, Schütz... Le jazz un grand espace vierge peuplé peu à peu de pianistes drogués et fous. Forever Monk... Me parvenaient encore quelques échos. J'avais écouté les Strokes. Les avais trouvé intéressants mais peu inspirés. Et puis j'étais tombé par hasard sur le classement des cent meilleurs disques rock établi par les lecteurs du NME. « Revolver » était, naturellement, classé numéro un. Mais il partageait la plus haute marche avec une autre galette. Cela s'appelait « OK Computer », par un groupe nommé « Radiohead ». Je l'avais acheté. Je me souviens très bien de la première écoute. Je conduisais, vitres ouvertes. J'avais trouvé cette musique plutôt laide, au mieux prétentieuse, au pire fade et inhabitée. Je crois bien que je roulais vers Saucats. J'avais réitéré l'expérience plusieurs fois, sur notre chaîne. Mais l'impression initiale demeurait. « Paranoïd Android » me paraissait particulièrement vaniteux. Je ne supportais pas « Airbag » et n'aimais pas ces arpèges de guitare évanescents, façon « Durity Column ». Tout juste mon oreille avait-elle accroché à ce beau morceau, au milieu du disque, « Karma Police », ainsi qu'à une autre plage (mais laquelle était-ce, la 7ème, la 9ème, la 11ème ?).

On était en 2001 et l'odyssée de l'espace venait de s'écraser contre la vilaine face du réel comme deux châteaux de cartes s'écroulant de 400 mètres de haut.

Dans un deuxième temps, j'avais renoué avec le rock'n roll. Ces disques me parlaient à nouveau. Et de quelle manière ! White Stripes, Libertines, Franz Ferdinand, The Kills, Giant Sand, Arcade Fire, Wilco, Rancid, Dandy Warhols, Kings of leon, Kaizer Chief, Weezer, Queens of the stone age, Sufjan Stevens... A l'époque, nous dévorions les coffrets de « Six feet under » jusqu'à point d'heure. C'était devenu une addiction. Je me souviens de cette magnifique scène finale de la saison quatre. Tous réunis dehors, apaisés. Il fait nuit et ils font un grand feu de joie avec les objets encombrants de leur passé. Claire pose deux baffles sur le rebord de la fenêtre et elle passe « Lucky », cette magnifique chanson, celle-là justement que je ne parvenais pas à situer. J'avais fini par l'apprivoiser ce disque. « Paranoid Android » c'était pas si mal finalement, et même mieux que ça. Ces guitares évanescentes formaient une texture aérienne, « subterranéenne », qui avait fini par charmer mes sens. Et il y avait de si belles chansons. « Lucky , « Karma police » bien sûr. Et la voix de Thom Yorke sur « Exit music »...

On était en 2004 et on regardait des photos d'une petite bonne femme en treillis qui tenait des prisonniers irakiens en laisse.

Dans un troisième temps, des chansons me venaient à nouveau. J'étais tombé amoureux de leur musique. J'avais tous leurs disques. Chacun d'entre eux m'avait marqué à sa manière. Sauf « Pablo Honey », leur premier opus, qui ne valait que pour l'exceptionnel « Creep ». Certains avaient mis plus de temps à faire leur nid. « In Rainbows » notamment et sa suite de morceaux apaisés. Mon préféré restait quand même « Amnesiac », le reflet de « Kid A ». J'aimais « Kid A », bien sûr. J'avais beaucoup écouté « The Bends » aussi. Je n'aurais su dire quelles chansons je préférais. Peut-être « Where I end and you begin » ou « There there » dans « Hail to the Thief » ? Chaque été je confectionnais une set liste d'une vingtaine de leurs morceaux. Chaque année la liste changeait. « OK Computer » était leur disque qui me fascinait le moins. Mais « Paranoid android » devenait peu à peu cette symphonie étourdissante de violence intérieure affleurante et « Karma police » avait pris la dimension d'un temple solaire. « Let down », « The tourist » et « No surprises » m'avaient conquis. Mais je n'aimais toujours pas « Airbag », encore moins « Electioneering ». Le disque me semblait déséquilibré, plein de fulgurances mais émaillé de dissonances inutiles.

On était en 2007 et nous entamions ce voyage médiocre et vulgaire au bout de la nuit du Fouquet's.

Dans un quatrième temps je n'ai pas encore cinquante ans. Je m'en fous à vrai dire. J'ai mis la galette l'autre soir. Elle était posée là, au milieu des quelques autres qui tournent par ces temps. PJ Harvey, Dominique A, Allman Brothers, Nike Drake, Arvo Part, Micah P. Hinson, Martial Solal , Nino Ferrer, Raphaël, Antony and the Johnsons, Stockausen. La roue tourne mais « OK Computer » demeure. J'aime les mystères. Le dernier vient de tomber. J'ai adoré « Airbag ». Plus encore « Electioneering ». C'est du rock. Du rock haché, violent dans ses attaques de guitare, mais « ô combien » brillant, vibrant, vivant... Le disque n'a plus de temps morts. Il est désormais monolithique mais ne m'a pas encore révélé tous ses pouvoirs. Il y a tant d'entrées possibles.

On est en 2010, cette décennie aura été hantée par un disque splendide.
42 personnes ont trouvé cela utile
|5150+ commentaires|Signaler un abus
le 17 février 2003
Eh oui, cet album est sans aucun doute et de loin le meilleur jamais créé parmi tous les artistes de rock. Toutes les musiques sont splendides, s'enchainent parfaitement et forment un tout indissociable, à la fois mélancolique, rageur et apaisant. Pour vous dire j'ai du l'écouter plus de 100 fois et je ne m'en lasse toujours pas ! Radiohead est un groupe d'exception et avec cet album, il le fait savoir clairement.
11 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 14 janvier 2005
Ok Computer est vraiment un album mythique sous bien des aspects, il s'en dégage une atmosphere vraiment unique.
Laisser vous porter par Radiohead, celà vaut tous les mots que l'on pourrait écrire.
Mes chansons préférés : Exit Music (for a film) - Karma Police - Electioneering - Climbing up the Walls - No surprise - The tourist
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 25 décembre 2005
Avec cet album, Radiohead nous pose une question difficile : comment qualifier un chef d'œuvre ? Suffit-il de composer 3-4 morceaux prodigieux pour rédiger l'œuvre de sa vie ?
"Ok Computer" comporte des petites perles qui le graveront dans le cœur de leurs admirateurs et qui sauront conquérir les autres. Mais "Ok Computer" ne semble construit que sur ces quelques titres, qui composent à tout casser la moitié de l'album. Et les autres alors ? ... Ils sont là. Ils décorent. Ils sont là, figés, sans vraiment vivre. Ils servent de simple cadre aux véritables beautés. Par leur insignifiance, par leur manque de créativité, ils rendent les autres d'autant plus beaux.
L'exquise peinture est formée ainsi par : " Air Bag", "Paranoid Android", "Let Down", " Karma Police", "Climbing Up The Walls" et "No Surprises". En eux, tout y est ; tout ce qu'on pouvait attendre de mieux, tout ce qu'on avait envie d'entendre, et tout ce qu'on ne pouvait même pas envisager. Là, dans ces six morceaux. La poésie ( "Air Bag" exprime avec merveille la vie sauvée après un accident), les envolées de guitares mélodiques (" Let Down"), la multiplicité parfaite des sonorités et des styles ( "Paranoid Android"), l'accord parfait entre voix et musique ( "Climbing Up The Walls" vous donnerait presque envie de vous jeter par la fenêtre de votre appartement tant ce qu'il exprime vous touche) : voilà ce que j'ai aimé.
Le reste n'est rien, qu'une inconsistance présente pour faire briller la seconde moitié : voilà ce qui m'a déçue.
"Ok Computer" n'est donc pas le plus beau disque de Radiohead : c'est sont plus beau demi disque.Un demi chef d'oeuvre.
11 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 13 avril 2014
Le THE sommet de Radiohead. Mythique, immense, 53 minutes absolument quintessentielles, grandioses, les mots me manquent... Une sorte de Pink Floyd très moderne, ce O.K. Computer parfait, doté d'une atmosphère tragique, lyrique et progressive. Désolé de faire plus court que de coutume, mais face à un tel album, que dire qui n'a déjà été dit ?
|0Commentaire|Signaler un abus
le 27 juin 2006
Ok computer est certainement l'album qu'il faut posséder.De la pop melancolique à la pop torturée tous les titres de cet album me font planés dans le bon sens du terme.Et que dire de la voix du chanteur...Un pur moment de bonheur.De la grande pop britannique
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 15 août 2011
L'aventure interminable du rock continue... Les années passent, et seuls les noms de ses héros changent... Au milieu des années 90 émerge le groupe Radiohead, nouveau roi de la décennie. Avec le déclin d'inspiration de U2 et le suicide de Kurt Cobain, la place sur le trône était vacante, et la bande à Thom Yorke s'y hissera pour ne plus en redescendre. L'album "OK Computer", publié en 1997, constitue leur chef-d'oeuvre absolu et indépassable, parfaite synthèse entre le rock héroique hérité de U2 ("The bends") et les ambiances électro qu'ils déclineront à l'infini par la suite, avec plus ou moins de bonheur (le sommet de cette veine étant "In rainbows" de 2007). Pour certains, Radiohead est un peu le groupe héritier de Pink Floyd, avec ces longues ballades planantes, belles à pleurer ("Exit music", "Karma Police") et des morceaux nerveux, tubesques, alambiqués, comme "Paranoid android" ou "Airbag"... Même si son succès planétaire vous incite à la prudence, il faut écouter "OK Computer", qui reste probablement l'un des trois meilleurs albums pop-rock des années 90, avec "Grace" du regretté Jeff Buckley et "Morning glory", le chef-d'oeuvre d'Oasis...
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

The Bends
10,79 €
The Best Of
13,82 €
Kid a
8,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici