Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
25
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:17,38 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 11 juin 2002
On est fixés dès les premiers accords de "Skin o' my teeth" : Megadeth a changé. Deux ans se sont écoulés depuis la sortie de "Rust in peace", génial brûlot thrash, et Dave Mustaine et sa bande, attendus au tournant, ont relevé le défi avec brio. Plutôt que d'écrire un "Rust in peace II", ils ont choisi de proposer un thrash plus posé, plus réfléchi, que ce soit sur le plan des tempos, nettement ralentis, ou des textes, toujours excellents, mais moins révolutionnaires, plus fatalistes ("Countdown to extinction", superbe ,et "Foreclosure of a dream"). Le son a été très travaillé à la production et les guitares sont moins incisives, moins tranchantes que sur "Rust in peace", tout en gagnant en rondeur et en chaleur. Bien que n'étant pas un grand chanteur, Mustaine a pas mal progressé, et avec ce nouvel album, il nous dévoile une facette de sa voix qu'on ne lui connaissait pas ou très peu : la mélodie, et en ayant une vision générale de l'album, on pourrait dire qu'il s'en dégage une impression de mélancolie, ou même de désespoir ("This was my life" et l'excellent "Captive Honour"). On relève ça et là d'autres innovations pas déplaisantes, comme le petit passage bluesy dans "High speed dirt", figure de style encore inédite dans le monde du thrash. Quelques très bon morceaux sont présents sur cet album (le désormais classique "Symphony of destruction" et le technique "Ashes in your mouth"), qui, sans être le meilleur du groupe, reste un excellent disque de heavy/thrash.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2016
Quand son concurrent de toujours sort le bien-nommé "Metallica" en 1991, la Bande à Dave Mustaine se devait de riposter. C'est chose faite un an plus tard avec "Countdown to extinction". Plus Thrash Metal, plus engagé ("Foreclosure of a dream" et ses samples de George Bush) et donc moins "grand public" que la galette à Hetfield & co, il n'en reste pas moins le plus gros succès commercial de Rattlehead. Passé ce dernier rempart, les 2 frères ennemis en viendront à se prostituer et à céder aux Sirènes du mercantilisme: l'un avec "Load" (et "Re-load"), l'autre avec "Risk" (dont le titre parle de lui-meme). Mais en attendant, ne boudons pas notre plaisir d'alors: meme s'il ne bénéficie pas du statut culte de "Rust in peace", les morceaux s'enchainent ici sans faiblir jusqu'à "Countdown to extinction" inclus (les 4 dernières pistes étant plus anecdotiques), le chant grincheux du leader rouquin faisant merveille sur ces chansons acides et aiguisées. Le tout orchestré par le meilleur line-up du combo: Marty Friedman et ses soli de folie, le cinglant Nick Menza (RIP) et l'habile David Ellefson.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2016
Quand son concurrent de toujours sort le bien-nommé "Metallica" en 1991, la Bande à Dave Mustaine se devait de riposter. C'est chose faite un an plus tard avec "Countdown to extinction". Plus Thrash Metal, plus engagé ("Foreclosure of a dream" et ses samples de George Bush) et donc moins "grand public" que la galette à Hetfield & co, il n'en reste pas moins le plus gros succès commercial de Rattlehead. Passé ce dernier rempart, les 2 frères ennemis en viendront à se prostituer et à céder aux Sirènes du mercantilisme: l'un avec "Load" (et "Re-load"), l'autre avec "Risk" (dont le titre parle de lui-meme). Mais en attendant, ne boudons pas notre plaisir d'alors: meme s'il ne bénéficie pas du statut culte de "Rust in peace", les morceaux s'enchainent ici sans faiblir jusqu'à "Countdown to extinction" inclus (les 4 dernières pistes étant plus anecdotiques), le chant grincheux du leader rouquin faisant merveille sur ces chansons acides et aiguisées. Le tout orchestré par le meilleur line-up du combo: Marty Friedman et ses soli de folie, le cinglant Nick Menza (RIP) et l'habile David Ellefson.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2016
Quand son concurrent de toujours sort le bien-nommé "Metallica" en 1991, la Bande à Dave Mustaine se devait de riposter. C'est chose faite un an plus tard avec "Countdown to extinction". Plus Thrash Metal, plus engagé ("Foreclosure of a dream" et ses samples de George Bush) et donc moins "grand public" que la galette à Hetfield & co, il n'en reste pas moins le plus gros succès commercial de Rattlehead. Passé ce dernier rempart, les 2 frères ennemis en viendront à se prostituer et à céder aux Sirènes du mercantilisme: l'un avec "Load" (et "Re-load"), l'autre avec "Risk" (dont le titre parle de lui-meme). Mais en attendant, ne boudons pas notre plaisir d'alors: meme s'il ne bénéficie pas du statut culte de "Rust in peace", les morceaux s'enchainent ici sans faiblir jusqu'à "Countdown to extinction" inclus (les 4 dernières pistes étant plus anecdotiques), le chant grincheux du leader rouquin faisant merveille sur ces chansons acides et aiguisées. Le tout orchestré par le meilleur line-up du combo: Marty Friedman et ses soli de folie, le cinglant Nick Menza (RIP) et l'habile David Ellefson.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fini le trash/speed metal fouilli et il faut bien l'avouer, un peu ennuyant, car trop monotone. Avec Countdown to Extinction Dave Mustaine donne la réelle mesure de son talent en composant 11 titres excellents, élaborés, dotés d'une vraie mélodie, d'une structure recherchée et enfin - ô merci ! - d'autres rythmiques que du rapide, du rapide, encore du rapide... Ici on évolue de manière générale dans un registre plus mid-tempo à up-tempo. Autant de points forts qui rehaussent la musique d'un groupe qui n'avait besoin que de ça pour exploser à la face du monde et révéler sa vraie valeur, tout comme un Metallica avec son Black Album. C'est chose faite avec des titres devenus cultes depuis, comme "Symphony of destruction", "Sweating Bullets", "Countdown To Extinction", "Psychotron", etc. Un album varié que l'on prend un réel plaisir à écouter et ré-écouter tant sa durée de vie est longue, car Countdown to Extinction ne s'offre pas entièrement à la première écoute... il en faut plusieurs pour embrasser son intégralité et toutes ses nuances et petits détails. De plus, le livret et la pochette soignés ne gâchent rien à l'ensemble homogène. L'un de mes albums favoris de Megadeth.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fini le trash/speed metal fouilli et il faut bien l'avouer, un peu chiant, car trop monotone. Avec Countdown to Extinction Dave Mustaine donne la réelle mesure de son talent en composant 11 titres excellents, élaborés, dotés d'une vraie mélodie, d'une structure recherchée et enfin - ô merci ! - d'autres rythmiques que du rapide, du rapide, encore du rapide... Ici on évolue de manière générale dans un registre plus mid-tempo à up-tempo. Autant de points forts qui rehaussent la musique d'un groupe qui n'avait besoin que de ça pour exploser à la face du monde et révéler sa vraie valeur, tout comme un Metallica avec son Black Album. C'est chose faite avec des titres devenus cultes depuis, comme "Symphony of destruction", "Sweating Bullets", "Countdown To Extinction", "Psychotron", etc. Un album varié que l'on prend un réel plaisir à écouter et ré-écouter tant sa durée de vie est longue, car Countdown to Extinction ne s'offre pas entièrement à la première écoute... il en faut plusieurs pour embrasser son intégralité et toutes ses nuances et petits détails. De plus, le livret et la pochette soignés ne gâchent rien à l'ensemble homogène. L'un de mes albums favoris de Megadeth.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fini le trash/speed metal fouilli et il faut bien l'avouer, un peu chiant, car trop monotone. Avec Countdown to Extinction Dave Mustaine donne la réelle mesure de son talent en composant 11 titres excellents, élaborés, dotés d'une vraie mélodie, d'une structure recherchée et enfin - ô merci ! - d'autres rythmiques que du rapide, du rapide, encore du rapide... Ici on évolue de manière générale dans un registre plus mid-tempo à up-tempo. Autant de points forts qui rehaussent la musique d'un groupe qui n'avait besoin que de ça pour exploser à la face du monde et révéler sa vraie valeur, tout comme un Metallica avec son Black Album. C'est chose faite avec des titres devenus cultes depuis, comme "Symphony of destruction", "Sweating Bullets", "Countdown To Extinction", "Psychotron", etc. Un album varié que l'on prend un réel plaisir à écouter et ré-écouter tant sa durée de vie est longue, car Countdown to Extinction ne s'offre pas entièrement à la première écoute... il en faut plusieurs pour embrasser son intégralité et toutes ses nuances et petits détails. De plus, le livret et la pochette soignés ne gâchent rien à l'ensemble homogène. L'un de mes albums favoris de Megadeth.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le 5ème album de Megadeth s'intitule Countdown To Extinction, il sort en 1992 et se veut plus abordable que leur précédent opus Rest In Peace, moins trash, plus orienté metal avec de belles trouvailles mélodiques dans les refrains « Symphony Of Destruction » ou de percutants tempos comme dans cet excellent et inquiétant « Sweating Bullets » parlant de la folie. Dave Mustaine a tout composé, une musique puissante, des thèmes divers sur les délires humains, qu'il chante de sa voix grave et hargneuse, soutenu par une rythmique précise et une guitare conquérante tenue par le leader et Marty Friedman qui assure également superbement à la six cordes. C'est net, puissant, mélodique, ravageur par moment « High Speed Dirt » « Architecture Of Agression » ou plus calme quand le quatuor entreprend un semblant de ballade «Foreclosure Of Dream » ou le trompeur « Captive Honour ». On n'est pas loin d'un Metallica sorti du trash (Black album) encore que Megadeth se veut plus mordant et incisif. Countdown To Extinction est un album revigorant avec un excellent son que j'écoute régulièrement. (11 titres / 47mn33)
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2007
A l'image de ses frères ennemis Metallica, la bande à Mustaine ralentit le tempo pour élargir son public. Et le succès est au rendez-vous avec l'ensorcelant Symphony Of Destruction qui vaut presque à lui seul l'achat du disque. La première chose qui frappe sur cet album, ce sont les progrès de Mustaine au chant ce qui contribue à rendre l'album beaucoup plus varié qu'à l'accoutumée (les agressifs "Architecture Of Aggression" et "Skin O'My Teeth", les alambiqués "Foreclosure Of A Dream" et "Ashes In You Mouth" et probablement la meilleure "ballade" du groupe "Countdown To Extinction"). Les autres morceaux mid-tempo sont de qualité ("This Was My Life" "Sweating Bullets" "Psychotron",etc.), bref un bon équilibre même si les fans de la première heure regretterons la fin des années TRASH pour Megadeth. A contrario, nombreux sont les fans qui ont découvert Megadeth avec ce damné single "Symphony Of Destruction"... sans oublier la qualité du line-up de l'époque (Marty Friedman et ses solos lumineux / Nick Menza aux fûts / Ellefson à la basse).
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2008
eh oui, megadeth au top de sa forme, dave mustaine désintoxiqué, qui a pris des cours avec marty friedman, son très propre, compos percutantes, soli d'enfer, 1 heure de pur plaisir, beaucoup plus accessible que rust in peace et les autres albums précédents, à mon sens le meilleur megadeth. A donf...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici