undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Runt
  • Commentaires client

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
4
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:12,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 février 2007
Même s'il n'est pas le meilleur album de Todd Rundgren, « Runt » est quand même assez impressionnant pour un premier disque. D'abord, il faut noter que Todd, alors âgé de tout juste 22 ans, y joue de tous les instruments sauf la basse et la batterie (tenues par les frères Sales). C'est également Todd qui produit (comme sur chacun de ses disques), obtenant un son clair et riche qui ajoute encore à l'impression générale.

Bénéficiant d'heures de studio gratuites et illimitées de la part de son employeur, Todd Rundgren s'amuse comme un petit fou, touchant tout au long du disque quasiment à tous les styles musicaux possibles et imaginables. Cette grande diversité des morceaux est à la fois la principale qualité et le défaut n°1 de « Runt », tant il est vrai que d'un côté, on ne peut être qu'impressionné par sa facilité pour passer instantanément d'un rock presque hard à un morceau soul, puis une ravissante ballade au piano, mais que de l'autre, il est possible de trouver par moment que le disque part justement un peu trop dans tous les sens et manque un poil de cohérence.

L'album part en tout cas fort avec « Broke Down and Busted », une sorte de blues non pas rock, mais plutôt pop. Dans les notes de pochette, Todd raconte qu'il a pompé une suite d'accords à Fleetwood Mac. On le croit, ce qui n'empêche pas le résultat, nettement moins puriste qu'un morceau de Fleetwood Mac 1ère période, d'être totalement personnel.

Suivent les deux premiers classiques de Todd, tout d'abord la jolie ballade « Believe in Me » sur laquelle, en plus du piano, Todd s'essaie à quelques notes de harpe et de hautbois (un dingue, je vous dis !), puis le tempo s'accélère avec l'imparable « We Gotta Get You a Woman », ses claquements de main, sa mélodie accrocheuse et ses petits chaeurs aériens (quel raffinement pour un morceau écrit, joué en grande partie, arrangé et produit par un « gamin » de 22 ans), sans oublier ses paroles sarcastiques (Todd se moque des peines de caeur du manager de sa maison de disque !)

Arrive alors le très rock « Who's That Man » suivi d'une ballade intrigante, « Once Burned », sur laquelle Todd chante avec une voix très grave, comme s'il l'avait enregistrée au ralenti, puis d'un fabuleux morceau à la Motown, tous cuivres dehors, l'infernal « Devil's Bite ».

On enchaîne avec deux morceaux étranges, l'un avec des cuivres (et que l'on ne peut classer dans aucune catégorie musicale), « I'm in the Clique », puis « There are no Words », qui n'est d'ailleurs pas à proprement parler une chanson, plutôt une sorte de collage de voix aériennes. On dirait presque de la musique religieuse ou New Age, ce qui est étonnant pour un morceau de 1970 !

Todd reprend alors sérieusement les choses en main et se permet une petite fantaisie en nous gratifiant d'une sorte de medley de trois demi compositions ultra-mélodiques, un peu comme les Beatles l'ont fait sur la deuxième face d' « Abbey Road ». Le résultat est très convaincant, d'autant que Todd enchaîne directement sur les plus de 9 minutes de l'orgie sonore finale, « Birthday Carol ». Selon Todd lui-même dans les notes de pochettes, il pensait à l'époque que chaque album se devait de se terminer par un « A Day in the Life ». On ne se permettra pas de comparer « Birthday Carol » avec ce véritable Himalaya qu'est « A Day in the Life », il n'empêche que cette dernière composition figure largement parmi les morceaux les plus impressionnants du Todd Rundgren 1ère période.

Au final, « Runt » est loin d'être parfait, il est un peu inégal par moments (Todd, au début de sa carrière, est visiblement plus à l'aise dans les ballades et les mid-tempos que dans les morceaux rapides). Il n'empêche que 37 ans après sa sortie, il est toujours très agréable à écouter, notamment grâce à sa fraîcheur et sa naïveté irrésistibles en notre époque de cynisme, et grâce à une poignée de compositions extrêmement prometteuses.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2011
Ecellent album de Todd au tout début de sa carrière solo la remasterisation est parfaite dommage qu'il n'y ait pas de bonus
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2012
Très bon album de cet artiste hors du commun. Pour les fans à écouter sans modération, pour les autres à découvrir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2003
Après ses débuts au sein de NAZZ comme guitariste et principal compositeur puis deux années passées à produire d'autres artistes,TR sort son 1er solo.Il est encore très jeune et loin de la légende qu'il deviendra bientôt mais il connaît un succés immédiat avec ce disque et notamment le single qui en est extrait,WE GOT TO GET YOU A WOMAN.Pour moi,sans être un chef-d'oeuvre,ce disque est,pour une bonne moitié, de la même valeur que THE BALLAD... et pour le reste,pas désagréable.Pas une priorité donc mais si vous devenez fan,il vous le faudra aussi...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)