undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
7
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:20,23 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'ai beaucoup aimé cette réinterprètation, réécriture, révision, relecture des concertos (ti pour les puristes) dits "les quatre saisons" de Vivaldi par le trio Jacques Loussier.

Cet enregistrement est peut-être un peu plus difficile d'accès que ceux sur Bach ou Satie par exemple. La familiarité de cette oeuvre très connue peut gêner lors de la première écoute de cette version jazz (notion un peu limitative vu la richesse et la versatilité du résultat).

J'ai beaucoup réécouté la version orchestrale (Carmignola, on a vu pire) histoire d'avoir un point de référence et j'ai trouvé que Loussier était resté très fidèle à l'esprit de l'oeuvre tout en réécrivant certains passages et évidemment en improvisant sur d'autres.

Un gros travail a été fait sur le son. La basse de Vincent Charbonnier est je trouve beaucoup plus en avant que dans d'autres enregistrements du trio (bassiste différent d'ailleurs). Très mélodique par moment, sa sonorité se rapproche même quelquefois de celle d'une basse électrique fretless, on croirait presque voir apparaître le fantôme de Pastorius par instant. Le travail à l'archet renforce évidemment et intelligemment le rôle harmonique du piano dans les tuttis orchestraux. Au piano, la virtuosité de Loussier n'est jamais prise en défaut, jamais gratuite et toujours respectueuse de l'oeuvre originale.

La sonorité de la batterie est plus développée qu'à l'acoutumée. Très beau travail sur les cymbales (Sabian) autant en ride, crash ou splash, donnant beaucoup de profondeur, de dynamique et de variété nécéssaires à l'esprit de l'oeuvre du Prêtre Roux (on a même droit à du triangle pour symboliser les glaçons dans l'Hiver). Dans les passages les plus virtuoses et éruptifs,le trio s'approche du meilleur d' Ahmad Jamal.

Pas évident au départ, le pari de Loussier est pleinement réussi d'autant plus que le plaisir augmente avec les réécoutes où l'on se surprend à découvrir au détour du chemin un Automne très brésilien aux effluves de bossa nova ou même des réminiscences de Joe Jackson dans les passages caribéens de Night and Day.

Superbe pour qui saura l'apprivoiser.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
... envie de le découvrir.
Découvrir une bonne fois pour toutes car mes oreilles fines entendent déjà les commentaires.

Jacques Loussier c'est fait deux réputations.
L'une bonne ( celle qui me fait vibrer ).
Une autre moins bonne faite par des "écouté trop vite"

Si je débute par "Les Quatre Saisons" de Vivaldi, ce n'est pas pour rien c'est parce qu'il nous faut l'admettre : tout le monde l'a écouté sinon, entendu !

Ce qu'il faut dire en premier lieu ? Cela tient en peu de mots : "Interpréter un tel "monument" de la musique classique que toute la planète à entendu au moins deux ou trois fois, est une tâche bien ingrate et pourtant !
C'est seulement avec TROIS MUSICIENS que nous entreprendre ces "Les Quatre Saisons" de Vivadi !

- Jacques Loussier lui-même au piano.
- Vincent Charbonnier à la basse-conrebasse.
- André Arpino aux percussions-batterie.( ce n'est pas la même chose, par exemple un xylophone fait-il partie d'une batterie ? Non, bien sûr et pourtant c'est bien une percussion ! ).

Trois musiciens pour nous donner "Les Quatre Saisons" ! Alors qu'il nous faut un orchestre symphonique habituellement ? Est-ce raisonnable ?
Mais pourquoi non ? L'important dans la musique, n'est-ce pas la façon dont on la joue ? Oui ? Alors nous sommes d'accord.

Je sais que Jacques Loussier n'est pas prisé par tout le monde ! Pourquoi ? C'est simple, il n'est pas "académique" ! Il les a faites ses académies pourtant et ce depuis très longtemps !
C'est à l'âge de seize ans qu'i entre au Conservatoire de Paris et déjà il joue à revoir les musiciens classiques.

En 1959, il "fabrique" son trio " Trio Play Bach" avec lequel il va revoir Bach, seulement sur un autre rythme : le swing, le jazz en fait.

Ici, c'est avec une passion débordante qu'il interprète ces" Quatre Saisons " revues, mais non corrigées, le vent vous l'entendrez tout comme vous verrez le Soleil de l’été.
Ce n'est pas contrarier Vivaldi que veut notre pianiste, bien au contraire il le fait renaître tel un Phoenix revenu de ses cendres.

La partition est respectée. Ce qui peut agacer certains réside en un seul fait : à trois nous pouvons rendre l'effet voulu par Vivaldi.
Bien sûr ceux qui ne l'ont jamais entendu in extenso, ne peuvent pas l' apprécier.

Ces débuts, furent houleux et furent aussi d'une, certaine manière, de quoi gagner sa vie...
De faire plus sur cet enregistrements ? Oui, il prit certaines libertés que vous reconnaîtrez; mais pour votre plus grand plaisir en plein hiver !

Venez en parler avec moi, mais ne soyez pas âpre avec ce génial musicien qui passe pour un "je ne sais quoi" pour d'autres qui comme chacun, chacune, peuvent changer d'avis....

Christian.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2012
Fraîcheur et vivacité, c'est Vivaldi. Mais c'est ici un Vivaldi qui a reçu une bénédiction de jazz ; du jazz tendrement rythmé, qui sait faire exploser la douceur ; un jazz profond qui porte Vivaldi, le respecte tant qu'il s'en trouve transfiguré.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2015
Je possède presque toute la discographie des "jazzifications" de Jacques Loussier (dans uns discothèque de près de 700 volumes)

Celui-ci est tout aussi agréable à écouter que les autres, quoique je préférerai toujours les interprétations de Bach et Satie. C'est juste moi, hein !

À noter une prise de son particulièrement efficace
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2010
Vous aimez le jazz? Vous risquez d'aimer le classique... Vous aimez le classique? Vous apprécierez certainement le jazz, qui vous laissait indifférent. Même si ce n'est pas là la meilleure version en jazz de cette œuvre, le travail de J. Loussier est à découvrir avec cette version des quatre saisons de Vivaldi... mais aussi à redécouvrir avec ses interprétations de Bach...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai découvert Loussier vers la fin des années 1960. C'est lui qui m'a fait acheter mon premier phono stéréo pour entendre la basse d'un côté, le piano au milieu et la batterie de l'autre. Puis j'ai aimé ses interprétations de Bach et durant des années je ne me suis pas lassé de les écouter toujours avec le même plaisir. Et j'ai passé un très long moment à ne pas scruter ses nouveaux albums. Quand j'ai acheté celui-ci, je me suis bis repetita de ceux que je détenais ... mais il y a une verve, une qualité d'enregistrement que je n'avais pas sur mes vynils.
C'est un pianiste de très grande qualité, un compositeur hors pair et on prend plaisir à l'entendre dans différents registres.
Cela dit, ça tient plus aux compositions qu'il interprète qu'on aime ou on aime pas une adaptation jazzie.

J'ai aimé l'été pour la performance technique de l'orage au piano, mais j'avoue qu'après plusieurs écoutes, je ne suis pas arrivé à trouver le même plaisir que pour Bach, Chopin, Satie et d'autres. Les étoiles sont donc consécutives à la performance du pianiste, je ne donnerai que 3 étoiles pour le choix de cette oeuvre ou du moins pour son adaptation à la remarque près que j'ai cité plus haut
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2011
Le style jazzy est un peu désuet. Jacques Loussier ne parvient pas à se détacher de la partition. Dommage pour lui et aussi pour Vivaldi. Une musique certainement pas désagréable, virtuose à certains moments, mais qui lasse assez vite.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici