undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
77
4,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:8,55 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 janvier 2005
Deux mois après la sortie du très controversé « In utero » qui, comme un pied de nez à la propreté et au succès commercial de « Nervermind », ramenait Nirvana vers quelque chose de plus brut, de plus sale, le groupe se rendait à New York, dans les studios d'MTV pour y enregistrer un concert... acoustique, aussi surprenant que cela puisse paraître. Difficile alors d'imaginer le groupe en configuration acoustique interprétant ses titres à l'origine aussi saturés que braillards. Le résultat dépassa toutes les espérances. Nirvana allaient ce soir là donner un concert feutré de toute beauté. Souvent accompagné du violoncelle de Lori Goldston, le groupe offre à son public quatorze titres dépouillés au service de la voix brisée de Cobain. Un Cobain que l'on sent ici plus que jamais à nu, lui qui six mois plus tard se donnerait la mort, devenant bien malgré lui l'icône d'une génération, un Cobain qui sur « Pennyroyal tea », « Something in the way » ou « Where did you sleep last night » devient pour moi, pour la première fois réellement touchant, un Cobain que l'on découvre plaisantant entre les morceaux,... Et plus le concert avance, meilleurs les titres sont, notamment ces trois reprises absolument irrésistibles des Meat Puppets en compagnie des frères Kirkwood. Les reprises sont ici nombreuses puisqu'en plus des trois titres des Meat Puppets, le groupe s'attaque également au « Jesus doesn't want me for a sunbeam » des Vaselines, au « The man who sold the world » de David Bowie, et au magnifique « Where did you sleep last night » de Huddie Ledbetter. Mais s'il n'atteint selon moi jamais les sommets d'émotion de l' « Unplugged » d'Alice In Chains, celui de Nirvana demeure tout de même le fantastique témoignage de la mise à nu de l'un des plus grands groupes de rock de l'histoire.
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2003
La renomée de Nirvana n'est plus a faire et le MTV Unplugged restera, sans conteste, un des plus beaux "au revoir" du groupe. Avant sa mort tragique, Kurt Cobain et son groupe nous offre un concentré d'émotions, une beauté musicale retransmise par un son acoustique: le public laisse part au silence et se noie dans l'émotion que diffuse Kurt, musicalement et humainement. Le meilleur album jamais réalisé par celui qui n'aurait jamais due nous quitter aussi tot...
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2002
Encore une facette d'un groupe atypique qui a marqué de son empreinte l'histoire du rock en particulier et de la musique en général! Concert acoustique donné à New York pour le compte de la chaîne MTV, cet album va en bluffé plus d'un par sa qualité! Il permettra aussi d'élargir le public de Nirvana avec une musique qui à l'accoutumée est peu abordable! Délaissant son son alternatif pour un plus acoustique, Cobain va avec des mélodies imparables et une voix émouvantes mettre à genoux son auditoire! Ce disque est une pure merveille!!!
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2014
Il y a 20 ans, jour pour jour Kurt Cobain disait une dernière fois qu'il ne s'aimait pas.
De l'exterieur il avait tout : une gueule d'ange, femme et enfant, du pognon et la vénération de millions de fans au travers le monde. Cobain pendant deux ans avait réalisé un exploit comme nul autre avec les Beatles : parvenir à introduire un disque de rock qui plairait même à ceux qui n'en écoutait pas ! Rappelons quand même que Nevermind nous débarrassa entre autre de Michael Jackson !

Ecrire sur l'Unplugged est difficile; c'est comme trouver quelque chose d'original à dire sur Abbey Road,The Dark Side Of The Moon Experience ou Never Mind The Bollocks, Here'S The Sex Pistols.

Mais tu le vaux bien, Kurt. Ce disque, c'est l'adieu à ton public, un adieu bien plus beau,plus fort que ta lettre pleurnicharde.
Une scène disposée de bougies comme pour une élégie funèbre, les yeux fermés pendant tout le concert, et des chansons ne parlant que de mort, de regret et de trahison. Nevermind avait fait de toi un millionnaire. Mais ce soir là tu étais habillé avec un chandail bon pour aller jeter les poubelles.

Tes versions acoustiques de Come as you are et About a girl étaient traumatisantes et rappelaient que derrière la rage, il y avait des chansons.
Mais ces adieux tu les faisais aussi à toi même, à ton art et à ton groupe : Pennyroyal Tea tout en falsetto et solo dénotait de ton obsession pour REM. Une interprétation bouleversante, inoubliable que des millions de gamins (+ mon frère et moi) allaient imiter avec leurs guitares et un air éploré pendant des années.

Mais cet adieu c'est aussi un dernier bras d'honneur à ton propre répertoire : sur les 14 chansons chantées ce soir là, seulement 8 étaient de toi !
Enfin façon de parler car "Man who Sold the World" n'appartient plus à Bowie, et les Vaselins et Meat Puppets n'ont pas vendu plus de disques après ta mort.

Et bien sûr ce terrorisant requiem de Leadbelly "Where Did you Sleep Last Night", ta peine et ta haine qui explosent, cette voix qui se brise sur l'avant dernière note, ce dernier soupir que tu rends publiquement, ce dernier regard caméra, j'en ai encore des frissons tiens !

20 ans Kurt ! Et ton disque tourne encore. Et les autres aussi ! Des disques qu'il est bien difficile de remplacer. Ma gosse est née, la tienne a grandi et Courtney est plus pathétique que jamais. Sans le vouloir, ton Unplugged si macabre allaient devenir un disque pop ultime. Presque des comptines...

Kurt, un homme qui ne s'aimait pas. Et qui n’aimait pas ce qu'il était devenu, prenait son ticket pour l’éternité avec ce disque ...immortel...
66 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2005
Certains diront que le groupe s'est vendu en enregistrant Unplugged, que le grunge se met à genoux. Mais la réalité est toute autre : cette album nous montre une autre facette de Nirvana, loin d'être déplaisante. Kurt Cobain est magistral, sa voix cassée est touchante et ne peut laisser insensible. Les compositions de Nirvana sont mélées à des reprises, comme un formidable "The Man who Wold The World" de Bowie ou encore "Where Did You Sleep Last Night" de Leadbelly. Une chose découle de cette album : Unplugged est grand, très grand, et Nirvana aussi.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec Nirvana, cette série d'émissions devient culte. Et frappe un grand coup. Le groupe, enrichi d'apports extérieurs tels que violoncelle ou accordéon pour certains morceaux, leur garantissant plus d'épaisseur, se tire très bien de l'épreuve acoustique. Les propres compositions du groupe passent le cap avec succès mais surtout les reprises abondent avec conviction: les amis Meat Puppets, le désormais fameux "Man Who Sold The World" de Bowie mais aussi une reprise de Leadbelly qui ouvrait des perspectives inouïes pour le groupe, car si Cobain se mettait à se pencher sur l'héritage musical américain, cela aurait pû déboucher sur de jolies choses. Ce qui surnage dans ce très bon enregistrement, c'est bien sûr la voix étranglée et couroucée du leader, qui vomit tout ce qu'il a dans ce qui ressemble plus à un cri de douleur qu'à un chant. Il est d'ailleurs fréquemment faux, ce qui, paradoxalement, en rajoute pour l'authenticité et la sincérité, et bouleverse d'autant plus. Voix rare, à la puissance peu commune. Indispensable pour les fans, et même ceux pour qui le rock électrique du groupe n'est a priori pas leur tasse de thé peuvent essayer. Excellent et, désormais, historique.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2005
Nirvana nous arrive avec cet "Unplugged In New York",Nirvana était un groupe assez contesté par les dinnosaures industriels du rock des années 80.toutefois ici les 3 comparces (bien qu'ils aient décidés pour l'occasion d'engager un 2ème guitariste et un violonceliste) ont décidés de laisser tomber la pédale de disto, seul les mélodies comptent.Nirvana reprend ses chansons "calmes" dans une ambiance intimiste ou l'on a l'impression de faire partie du public de chanceux qui est présent .Le tout est agrémenté de reprises des artistes préférés de Kurt Cobain parfaitement exécutées mais ou nirvana ne tombe pas dans la facilité puisqu'ils les réadaptent avec brio (Bowie,Vaselines,etc),bien qu'on les distingue assez bien des titres du repertoire de nirvana,elles sont la parfaitement intégrées.Les titres "éléctriques" de nirvana comme "on a plain" sont parfaitement éxécutées et les titres deja "calme" sont ici repris de manière encore plus acoustiques qui pourraient franchement nous faire perler une larme à l'oeil.De plus le groupe communique avec son public,parle et le fait même rire entre les chansons!
Le seul reproche que l'on pourrait faire au groupe est de n'avoir pas pu adapter plus de morceaux "violents" dans cet album aucoustique,mais évidemment le résultat n'aurait peut-être pas non plus été garanti.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2005
C'est en passant l'épreuve périlleuse du concert acoustique, qu'on peut juger plus précisément des qualités intrinsèques d'un groupe et de ses compos. Logique puisqu'en "Unplugged", point de superflu, de saturations cradingues sur les grattes, de nappes de synthés ou autres effets arrangeant miraculeusement la musique.
Les détracteurs de Nirvana et Kurt Cobain ont du ainsi se frotter les mains lorsqu'on leur annonca qu'ils préparaient un show à base de guitares acoustiques, Violoncelle et autres Accordéons.
On pouvait d'ailleurs, honnêtement, douter du résultat, au vue de l'énergie du groupe, qu'on imaginait difficile à adapter à cet exercice de style.
Kurt, Dave, Pat, Krist et leurs invités balayent tous ces doutes en 14 titres éthérés, touchants, qui expriment parfaitement l'état d'esprit dans lequel se trouvait Kurt lors de son enregistrement.
Qu'il s'agisse des classiques "Come as you are", "Polly", "All Apologies", "On a Plain", ou des reprises, très surprenantes et innattendues,(Bowie, Meat Puppets -exceptionnel "Lake of Fire"-, Vaselines et même le bluesman Leadbelly) on reste scotché par cet homme au coeur et à la voix blessés, qui concentre sur lui l'émotion des chansons, bien accompagné par Novoselic, qui troque sa basse pour un accordéon sur une reprise des Vaselines, Grohl, pour une fois discret, mais efficace derrière ses futs, Pat Smear, qui assure la seconde guitare et appuye parfaitement Kurt, mais aussi une violoncelliste, et les guitaristes du groupe Meat Puppets, qui sont aux guitares sur leurs propres reprises.
Le final désormais culte "Where did you sleep last night", ferme l'ouvrage de la plus belle mais aussi la plus douloureuse façon qui soit.
Un album inévitable, un témoignage cultissime de l'histoire du rock.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2005
L’autre facette de Nirvana : envoûtant et nostalgique, le son est pur, la voix éraillée de Kurt plus touchante que jamais. Indispensable !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2001
un cd magnifique, quand j entends des morceaux comme polly, about a girl ou where did you sleep last night , je vous jure que j ai les larmes aux yeux !!!
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)