Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
1
4,0 sur 5 étoiles
Enigma Variations
Format: CD|Modifier
Prix:24,98 €+ 2,49 € expédition

le 2 mai 2012
Zoltán Kodály est né en 1882 à Kecskemét, dans l'Empire austro-hongrois. Il passa la majeure partie de son enfance à Galánta et à Nagyszombat (Trnava, Slovaquie). Il entrera à l'Université de Budapest, tout en étudiant la composition à l'Académie de musique de Budapest avec Hans Koessler (1853-1926). Il y rencontra Béla Bartók (1881-1945), qui restera son plus fidèle ami jusqu'à sa mort. Avec Bartók, il va recueillir sur des rouleaux de cire, mettre en forme et publier une quantité considérable de chants traditionnels populaires. En 1919, Kodály est nommé Directeur assistant de l'Académie de musique de Budapest. Il développera de nombreuses méthodes d'enseignement de la musique, dont on parle encore aujourd'hui sous le terme de « méthode Kodály », initiant les jeunes enfants au chant et à la tradition chorale. En 1923, il compose son oeuvre la plus connue, le « Psalmus Hungaricus », pour célébrer le cinquantième anniversaire de l'union de Buda et de Pest, mais ses oeuvres majeures comportent également la comédie lyrique « Hary Janos » écrite en 1926, deux Quatuors à cordes, une Sonate pour violoncelle et piano, un Duo pour violon et violoncelle, et une sonate pour violoncelle seul. Pendant la seconde guerre mondiale, Kodály restera à Budapest, se retirant de l'enseignement à partir de 1942. En 1945, il fut nommé président de l'Académie Hongroise des Arts, et assurera également la présidence de l'Académie Internationale de Musique Populaire ainsi que la Présidence d'Honneur de la Société Internationale pour l'Education Musicale. L'un des artistes hongrois les plus connus et les plus respectés, il est mort à Budapest en 1967.

Boris Blacher est né en 1903 à Newchwang, Manchourie (Chine), de parents germano-russo-asiato-baltes. Dans sa jeunesse, il fit ses études musicales à Reval (Tallinn), Russie (Estonie), à Irkoutsk, Russie et à Harbin, Manchourie (Chine), au gré des déplacements familiaux. Il étudia l'architecture et les mathématiques à la Technische Hochschule de Berlin en 1922 et, à partir de 1924, la musicologie avec et Erich von Hornbostel (1877-1935), Arnold Schering (1877-1941) et Friedrich Blume (1893-1975) à l'université, et fut l'élève en composition de Friedrich Ernst Koch (1863-1927) à la Musikhochschule. En 1938, il enseigna la composition au Conservatoire de Dresde, mais perdit son poste en 1939, étant accusé de composer une musique « dégénérée ». A partir de 1948, il enseigna à la Musikhochschule de Berlin-Ouest (Berlin), établissement qu'il dirigera de 1953 à 1970. Parmi ses élèves, on peut citer Isang Yun (1917-1995), Gottfried von Einem (1918-1996), Herbert Kegel (1920-1990), Fritz Geißler (1921-1984), Claude Ballif (1924-2004), Heimo Erbse (1924-2005), Klaus Huber (né en 1924), Giselher Klebe (né en 1925), Francis Burt (né en 1926), George Crumb (né en 1929), Richard Wernick (né en 1934), Noam Sheriff (né en 1935), Maki Ishii (1936-2003), Aribert Reimann (né en 1936), ou Kalevi Aho (né en 1949). Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter vingt-quatre Préludes et trois Sonates pour piano, sept Etudes « Ornamente » pour piano en mètres variables, une Sonate pour violon solo, l'Etude électronique « Der Astronaut Major Cooper umkreist die Erde », « Jazz-Koloraturen » pour soprano, saxophone alto et basson, cinq Quatuors à cordes, « Blues, Espagnola und Rumba philharmonica » pour douze violoncelles, un « Divertimento » pour orchestre à cordes, des « Variations » et deux Concertos pour piano et orchestre, un Concerto pour violon, un Concerto pour alto, un Concerto pour violoncelle, un Concerto pour clarinette et orchestre de chambre, un Concerto pour deux trompettes et deux orchestres à cordes, « Concertante Musik », « Paganini-Variationen », « Music for Cleveland » et « Poème » pour orchestre, une Symphonie, plusieurs Opéras, dont « Fürstin Tarakanowa », « Die Flut », « Rosamunde Floris », « Zwischenfälle bei einer Notlandung », « Zweihunderttausend Taler » et « Yvonne, Prinzessin von Burgund », le Ballet-opéra « Preußisches Märchen », plusieurs musiques de ballet, dont « Chiarina », « Hamlet », « Lysistrata » et « Tristan », l'Oratorio « Der Großinquisitor », un Requiem, « Gesang der Rotationsmaschinen » pour choeur mixte, ainsi que des Lieder.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)