undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:18,66 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 novembre 2007
Tout d'abord l'objet : c'est une belle édition cartonnée, cossue et agréable au toucher... Une fois ces triviales préoccupations réglées, résumons : Bill Evans vient de révolutionner la forme du trio Jazz, notamment grâce à Scott La Faro, jeune surdoué de la contrebasse, qui l'a aidé à mettre au point un nouveau langage à trois voix, qui remplace l'antédiluvien trio au sein duquel la batterie et la contrebasse sont les "accompagnants" du pianiste. Bill Evans ne se remettra jamais de la mort prématurée Scott la Faro. Plusieurs contrebassistes (tous géniaux) se succèdent alors au sein de ce magique trio. Ici, un "petit nouveau" : le génial Gary Peacock (qui officie depuis 30 ans chez l'immense maestro K. Jarrett) qui, illuminé par l'héritage de La Faro, ne se laisse pas écraser, bien au contraire et compose ici des lignes et des solos déconcertants de beauté. Motian, quant à lui, reste l'immense qu'il fut toujours auprès de Bill Evans, et sa rythmique reste d'une incroyable tendresse (oui, c'est le mot qui me vient à l'esprit!), sa percussion, toujours juste, jamais trop appuyée. Et puis bien sûr, il y a Bill Evans, ses doigts magiques, qui content et jouent les histoires les plus tristes, les plus belles, les plus douces, et même parfois gaies... Ce disque est une merveille, un moment d'état de grâce, suspendu dans le Nirvana du Jazz. A écouter des millions de fois.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2001
Lorsque l'on est fan de Bill Evans, il est toujours très difficile de ne pas s'emballer sur un enregistrement de la qualité de ce "Trio 64". La conversation entre le pianiste et sa section rythmique est intense et sincère. Gary Peacock et Paul Motian ne sont pas là pour faire de la simple figuration et la musique de Bill existe ici grâce à la présence de ses deux complices. Avec cet album, le trio piano/basse/batterie dans l'histoire du jazz écrit une de ses plus belles pages.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2016
J'apprécie ce pianiste et je connais un certain nombre de ces disques dont beaucoup sont superbes. En revanche, je trouve que dans celui-ci Bill Evans semble s'ennuyer profondément et ne pas croire à ce qu'il raconte au travers de son instrument. Son jeu est peu inspiré et les morceaux évoluent avec peine.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)