undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:13,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 décembre 2010
Grant Green est un représentant des plus grands guitaristes de jazz des années soixantes. Son style si atypique est lié au fait qu'il utilise la technique particulière du "single notes" et ses rares accords n'étaient souvent constitués que de 2 ou 3 notes. Sa notorité va venir du saxophoniste Lou Donaldson qui lui ouvre les portes du label Blue Note dont "Matador" immortalise une excellente session en quartette. Le guitariste a pour partenaires deux musiciens, à l'époque membres du quartette d'un certain John Coltrane, McCoy Tyner au piano (superbe dans tous les thèmes!) et Elvin Jones à la batterie. Ici, avec la complicité de Bob Cranshaw à la basse, dans cet enregistrement marquant et sans ennui, Grant Green, tout au long des différents thèmes, de Matador, My Favorite Things, Green Jeans, Bedouin à Wives And Lovers, développe un jazz entre Be Bop et blues. Il s'agit de son meilleur cru, qui vaut vraiment le détour...
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 25 octobre 2007
Grant Green, avec Kenny Burrel ou Wes Montgomery, fait partie de ces rares musiciens de jazz, qui pratiquaient la guitare électrique (pour ne citer que les plus célèbres). Green est ici entouré de Mc Coy Tyner (piano) et Elvin Jones (batterie), deux monstres sacrés du Bop. Ensemble, il ont gravé ce grand classique de Green : MATADOR. Le morceau titre s'étire sur presque 10 minutes passionnantes, comme d'ailleurs presque tous les titres de cet album. L'ambiance de ce disque évolue entre Be Bop (influence des accompagnateurs) et blues/groove. C'est d'ailleurs dans cette direction que Grant Green ira, à la fin des années 60, colorant son jazz d'une bonne dose de funk.
Le jeu de Green me semble très technique, très construit, par rapport à la souplesse d'un Kenny Burrel, sans doute plus « grand public ». La guitare étant peu utilisée dans le jazz de ces années là, ne vous privez pas de MATADOR, un album plutôt original, très intéressant, enregistré par un musicien virtuose.
44 commentaires| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2005
tous les musiciens sont au sommet de leur art! cd indispensable!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,95 €
10,99 €
22,74 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)