Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
17
Garbage [Import anglais]
Format: CD|Modifier
Prix:6,77 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 2 octobre 2015
Voila j'ai acheter le Deluxe Garbage mais je trouve que pour un Deluxe c'est un peu léger car premièrement il n'y a pas de photos inédites qui attire l'œil , deuxièmement quand on ouvre la pochète du cd l'image est trop sombre et ne met pas en valeur le concept de l'album .Troisièmement il n'y a que des faces b de singles et quatrièmement les remixes aurait put ètre mit dans un troisième cd ce qui n'a pas était fait dommage alors que en mp3 ils y sont on reste un peu sur sa fin.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 17 décembre 2013
Avec ce premier album, Garbage nous dévoile le son qui fera son succès. Un très bon album regorgeant de pépite, ou se trouve l'excellent "Only Happy When It Rain".
|0Commentaire|Signaler un abus
le 8 juillet 2016
Cette deluxe début album de Garbage est superbe! Seulement c'est manque un carte photo avec les signatures du groupe. Ce début continue le meilleur album.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 janvier 2016
J`adore cette groupe musiquel et cette album est special pour tout le fans qui ament cette groupe. Très recommended seriouxement.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 avril 2014
Je crois qu'il s'agit là de leur meilleur album, toutes les chansons sont à garder. Il mérite d'être écouté et acheté!
|0Commentaire|Signaler un abus
le 3 mai 2013
D'excellent début de Garbage, je regrette de n'pas les avoires découverts beaucoup plus tôt parceque cet un groupe appart, de ceux qu'on à l'habitude d'entendre et garbage c'est maitriser la Pop/Techno/Rock dans chacun d'leurs albums qui suivront, rarement déçus !... :)
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 2 juillet 2017
CHRONIQUE DE CEDRIC RASSAT MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 153
En 1991, Butch Vig avait ouvert le feu de la dernière décennie du siècle en propulsant Nirvana et l'album "Nevermind" au sommet des charts mondiaux. Quand le premier album de Garbage a commencé à se vendre comme des petits pains (en pleine hégémonie britpop), il est vite devenu évident que le triomphe de "Nevermind" était sans doute aussi une affaire de production. Butch Vig avait manifestement trouvé une sorte de formule magique traduisant à merveille les mouvements sous-jacents d'une époque en pleine mutation (rock/ techno) et l'avènement de Garbage était un signe supplémentaire de l'émergence de ce son standard, idéalement profilé pour le tumulte de la fin du siècle. Avec Duke Erikson et Steve Markes, musiciens expérimentés et éminences grises du son de Garbage, Butch Vig avait de solides lieutenants pour l'épauler dans l'élaboration de ce "groupe pop" (tel qu'ils le revendiquent) infernal. Naturellement, il va sans dire que Garbage n'aurait jamais eu autant de succès si le trio ne s'était pas adjoint les services (ou "mis au service") de la diva trash Shirley Manson. Madone moderne au patronyme effrayant, la chanteuse a donné une âme, un visage et un corps à la machine (à tubes) Garbage. Grâce à elle, le trio devenu quatuor était enfin prêt à enflammer les charts. D'abord comparé à Blondie pour le syndrome de "la fille à la tête d'un groupe de mecs", Garbage n'a sans doute pas la fraîcheur et la spontanéité des auteurs d' "Atomic". De même qu'on ne trouve pas chez eux, non plus, la fascination névrotique et vicieuse pour la perfection sonore qui faisait tout le génie d'un groupe visionnaire comme Steely Dan. Pourtant il demeure indéniable que les "Queer", "Stupid Girl", "Milk" et autres pépites qui ont fait la gloire de ce premier album (quatre millions d'exemplaires vendus) ont magnifiquement posé leur empreinte sur leur époque. En passant ainsi de Nirvana à Garbage, Butch Vig a sans doute perdu cette intensité dramatique qui faisait toute le force des chansons du trio punk de Seattle, mais on ne tombe pas tous les jours sur un compositeur aussi brillant que Kurt Cobain. En balisant les années 90 de deux événements pop notoires, Butch Vig a donc fortement contribué à définir le son de l'époque. Un son standard dont ce premier album de Garbage, dégagé du génie de Nirvana, doit bien être le meilleur et le plus fidèle dépositaire.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 4 octobre 2015
Le 1er album réédité a sa juste valeur! Certes il est vrai qu'il y aurait pu avoir plus de bonus (les démos notamment qui sont excellentes et inédites mais juste dispo en telechargement?!) en plus des 9 faces b et de la remasterisation qui elle, pour le coup, est exceptionnelle (écouter l'original et la remasterisation ensuite vous verrez la difference!) Très beau packaging digipack, les paroles enfin en entier et sur les 21 morceaux! Bref si vous aimez le groupe je vous le conseille meme si rien d'inédit dans ce pressage c'est la seule critique à émettre!
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 4 janvier 2004
"poubelle" ... comme son nom le souligne , cet album n'est pas tout rose(malgré une pochette...toute rose!) , il est trash , acerbe , il s'en prend a tout et a tout le monde , mais surtout a l'amour déçu et gaché , presque un album concept qui raconterait une relation amoureuse conflictuelle ; une dimension ironique donc ,de par le nom de l'album,les photos du groupe, la pochette (et puis ce "G" peut tout signifier , goth , grab , gosh , gay ...garbage)
Creant la surprise , il secoue le monde du rock , mais bien sur un tel succes n'aurait pas eu lieu sans le charisme d'une chanteuse ecossaise inconnue...en effet l'esprit Garbage est symbolisé par Shirley , qui signe aussi les textes
Un album inqualifiable : pop rock , post punk , cyber punk , pop gothique ...?? Incourtounable dans l'histoire rock des 90's
Only Happy When It Rains
Un classique du groupe ; un texte tres noir , comme son titre metaphorique l'indique ; Cest en regardant pour la premiere fois le clip que j'ai commence a adorer Garbage .
Vow
Le premier single de l'album , et donc du groupe ; la encore , le texte est tres noir; Ajouter a cela un clip magique et vous avez le premier tube de Garbage !
Stupid Girl
LE tube de l'album ; un grand classique qui ne vieillit pas , presque 10 ans apres sa sortie ; ici Shirley se fait plus cinglante que jamais pour le plus grand plaisir de ses fans ;le clip n'est pas super , mais il retranscrit bien l'ambiance sombre et dérangée de la chanson , et surtout , l'esprit Garbage.
Milk
Le dernier single : magnifique , et tres simple , avec un Shirley plus douce , moins trash , mais dans une dimension plus gothique et personnelle; une belle balade tristounette .
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 8 novembre 2006
Voilà l'album qui fera connaitre le meilleur groupe de pop-rock-underground de ces dix dernieres années. Et c'est en écoutant des groupes comme Garbage qu'on peut vraiment se dire "que c'est bon le rock!"

Leur son est vraiment reconnaissable entre mille, non seulement grace à la voix unique de Shirley Manson mais aussi avec le parfait équilibre entre les accords lourds et délibérément saturés et rouillés de Steve Marker et Duke Eriksson et les rythmes rebondis du batteur Butch Vig (un rocker grunge de la premiere heure car il a travaillé sur certains albums de Nirvana).

Alors, quel est le titre que l'on retiendra de tous? Sans doute Stupid Girl (énorme! "stupid giiiiiiiiiiirl / taaaaaaaaada") mais ce serait réducteur car il ne faut pas oublier la groovy Queer, l'agressive Dog New Tricks, la sombre As Heaven is Wide, la mélancolique Milk...

Voilà qui au milieu des années 90 fit de Garbage la nouvelle révélation du rock outre-atlantique, et dieu merci, ils ont débarqué sur nos terres!
8 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Version 2.0
23,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici