undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Adore
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
13
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:20,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 février 2003
confectionné dans un climat détéstable,les pumpkins connaissant la starification et ses dangers,cet album n'en ressort que +exceptionnel encore.billy corgan est 1personne très spéciale et fragile,mais il fait preuve ici d'1courage immense en faisant repartir son groupe de zéro,sans vrai batteur nottament.cet album est un virage a 180°,c'est pourquoi il déconcerte a la première écoute.finalement on le déteste ou on le vénère(il m a fallu au-1an pour en arriverlà!).les 2singles ava adore et perfect sont excellents.appels+oranjes et pug sont +électroniques et revitalisantes alors que l'album est en général sombre,voire méme macabre.tear et shame sont totalement bouleversantes,on s'imagine les pires tragédies intérieurement.la cerise sur le gateau est la dérnière "vraie chanson",à savoir blank page qu'on ne peut décrire avec des mots,l'émotion provoqué par le piano magique de corgan est indescriptible.adore est en fait très rock,mais l'agressivité n'est pas dans le bruit infernal et saturé des guitares ici absentes:les derniers soubresauts du gothique
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comment peut-on encore aimer Billy Corgan?
Le leader/créateur/incarnateur des Pumpkins a tout fait, au fil des années, pour devenir un personnage insupportable de prétention et de mesquinerie.
Il serait même devenu un personnage totalement infréquentable, s'il n'avait à son palmarès des albums du niveau de cet "Adore", pur chef d'oeuvre de pop moderne comme l'Amérique n'en a pas produit tant que ça.
En 16 morceaux très différents les uns des autres, Corgan dessine un panorama idéal de la musique introspective de la fin d'un millénaire. De la guitare acoustique rêveuse sur fond de bruitages naturels de "To Sheila", au piano vaporeux de "For Martha", en passant par les rythmiques électroniques eighties de "Ava Adore" ou "Perfect", ce disque s'impose comme une merveille de créativité sensible.
Et la production est tellement bien léchée, que même la voix grinçante de Billy Corgan ne parvient pas à entamer l'ambiance sensuelle et onirique qui se dégage de cette oeuvre exceptionnelle.
Adore est un peu le "double blanc" des Smashing Pumpkins, un groupe qui n'a jamais vraiment existé en tant que tel, mais dont on aurait tort de sous-estimer les réussites.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2003
Comment peut-on ne pas reconnaître le génie là où il frappe de temps en temps ? La réponse est simple: il faut du temps, beaucoup de temps même parfois. Pourtant, cet album des Smashing Pumpkins est, à cause de (ou plutôt "grâce à") toutes les difficultés rencontrées par le groupe, une pure merveille d'inventivité, de finesse et d'émotion ! Bien loin des riffs ravageurs des premiers albums (bien que présents en filigrane), Adore semble comme touché par la grâce. On regrettera seulement que l'album suivant soit un retour au bercail de la facilité "un peu commerciale" des débuts. Cela fait d'Adore un album historique.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2012
C'est par cet album que j'ai découvert les Smashing Pumpkins, et j'ai immédiatement été saisi par la beauté crépusculaire, sombre même très souvent, qui s'en dégageait.
Certes l'album n'est pas aussi rock que le précédent, mais la boîte à rythmes (l'excellent batteur des précédents opus ayant été écarté du groupe suite à des problèmes de drogue) est au service de chansons savamment écrites, et si le son évoque parfois les années 80, on est loin des "soupes populaires" de ces années-là (qui du reste ont aussi produit de bons groupes de pop-rock que l'on a toujours plaisir à écouter...).
Il y a dans "Adore" de belles ballades, des accents de blues, des titres empreints de mélancolie comme "To Sheila", qui ouvre l'album, "Crestfallen" ou "For Martha", et des chansons dont la noirceur font la beauté: "Shame", par exemple, et surtout la magnifique "Tear", ma préférée.
Enfin, s'il n'y a plus de vrai batteur, il y a toujours Iha et d'Arcy à la guitare et à la basse, et ce n'est pas rien.

En résumé: sans doute des fans de la première heure ont pu être déçus par le changement apparent de style entre les trois premiers opus et ce dernier (je dis apparent, car ce qui est particulier à Billy Cogan, à savoir la plainte déchirante, la douleur et la mélancolie, le sens de la mélodie... est bien présent ici!). Mais chez le fan plus tardif que je suis, cet album assez sombre (comme je les aime!) a suscité le désir de connaître les albums précédents du groupe, et de découvrir par exemple leur superbe "Mellon Collie and The Infinite Sadness".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2006
Exit le batteur et bonjour la boite a rythme, c'est ce qu'on remarque en premier en ecoutant le 4eme album du groupe . Donc un son plus electro, et beaucoup plus sombre en général, marqué par la mort de Corgan et son divorce . Perso, c'est mon préféré !
J'ai adoré Ava Adore, le tres beau To Sheila, Perfect, Crestfallen ...
Un album ideal pour decouvrir le coté sombre des Pumpkins, par contre moins de chansons typiquement rock comme on a pu en trouver dans les precedants albums .
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour le dernier véritable album sous le nom des Smashing, Billy Corgan sort les armes qui préfigureront de sa carrière solo à suivre : nappes électroniques ; boîte à rythme etc. La rage du groupe, qui s’est amenuisé au fil du temps pour laisser place à plus de finesse prend tout son sens ici. Ce n’est peut-être pas le meilleur album des citrouilles écrasées mais il est essentiel pour comprendre l’essence du groupe. Doit être considéré comme le départ d’une nouvelle carrière pour le cerveau du groupe…
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2013
Un album écouté et réécouté en boucle pendant mes années lycée... et je ne m'en lasse toujours pas! D'ailleurs l'ancien est rayé à force donc je le rachète :-)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2010
Sorti quelques années après le cultissime "Mellon Collie and The Infinite Sadness", un double album qui restera dans les annales du rock, "Adore" m'a à l'époque (lorsque j'avais les cheveux longs) bien déçu. Moi qui recherchait une décharge de bon gros rock et des hymnes à la "Zéro", j'ai du ravalé ma chique... Quelle erreur pourtant! Plus mature aujourd'hui,j'ai su apprécier cette pépite à sa juste valeur, après quelques écoutes religieuses mais enivrantes. Corgan a pondu une oeuvre incroyablement belle et mélancolique, extrêmement homogène à la manière d'un concept album. D'un "Ava Adore" aux relents électro à un "For Martha" majestueux, tout est à prendre et surtout à ressentir (quelle voix!)sur cette galette qui reste une oeuvre à part dans la disco des citrouilles. Le seul bémol à mon goût: trop de morceaux (17), mais la qualité et le songwriting de Corgan forcent l'admiration!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2016
Ou en tout cas un de leurs tout meilleurs, histoire de faire plaisir aux inconditionnels de Mellon Collie and The I. S..
Mais comment résister à des titres aussi bon qu' "Ava Adore" ou "Blank Page" pour ne citer que ces deux-là, tant cet album est une réussite.
On entre vraiment dans un univers très assumé, sombre à souhait sans pour autant tomber dans le gothique disney (malgré la pochette, et quoique...), quelque chose qui colle vraiment à la peau de Billy Corgan et sa bande, et qui vous prend par les tripes.
Bref : Je vous le conseille !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2016
Je viens de recevoir ce 24 mai mon exemplaire de l'édtion vinyle et il manque le deuxième vinyle à l'intérieur. Vu sur le site Discogs, je ne suis pas un cas isolé. Une autre personne rencontre le même problème que moi. Les vendeurs ne sont pas responsables à la base, le problème vient apparemment d'Universal Music
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

23,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici