undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_Hercules Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
1
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:26,14 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après avoir sorti une suite de 3 albums absolument magiques ("Tales from the Twilight World", "Somewhere Far Beyond" et "Imaginations from the Other Side), formant ainsi ce que l'on pourrait appeler sa trilogie de la fatalité, Blind Guardian goûte enfin au succès et nous revient en 1996 avec la première compilation de sa carrière. Mais le groupe n'entend pas offrir à ses fans un simple best-of. "The Forgotten Tales" est en fait un recueil de versions alternatives de morceaux antérieurs, de reprises, et de remaniements acoustiques ou orchestraux de certains de leurs succès.

Il ne s'agit donc pas d'un album à part entière et il ne faut surtout pas en attendre la même intensité ou la même force. D'autant plus que ce disque privilégie les aspects les plus doux et calmes (cf. les versions acoustiques de "Bright Eyes" et "Mordred's Song", la prise live de "Bard's Song" chantée par le public, ou la présence de titres comme "A Past and Future Secret" et "Black Chamber"), ou rock de la musique du groupe (les reprises de "Barbara Ann" ou "Surfin' USA" des Beach Boys, "Spread Your Wings" de Queen...). Pas de speed épique, ébourriffant ou ravageur ici, mais juste des morceaux sympas, jolis ou funs.

Au rayon des réussites incontestables qui font de ce "Forgotten Tales" un disque à écouter, on compte les excellentes versions de "Mr. Sandman" (déja dispo sur le maxi du même nom) et "Surfin' USA" (jusque-là inédite) où le groupe prend un malin plaisir à rendre plus agressif des compos globalement gentillettes. La reprise de "To France" de Mike Oldfield, avec son côté celtique prononcé, est également réussie et va bien au groupe (qui ne s'est pas amusé à la rendre trop furieuse ce coup-ci)...

Tout cela est globalement bien sympathique et propose une façon agréable et originale de patienter jusqu'au prochain album du groupe. Pas véritablement transcendant pour autant, et surtout non représentatif de ce que Blind Guardian fait sur de vrais albums, ce disque ne manquera pas de faire plaisir aux fans et à quelques curieux qui passent par là.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,46 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)