undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:20,75 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 janvier 2009
Après plusieurs albums rendant hommage à la gloire du Nord, 2 compilations de raretées et d'inédits retracant la carrière de Quorthon (leader et seul membre permanent de BATHORY), il revient en 1994 avec le bien nommé "Requiem", un album de pure Black/Thrash metal (avec certaines rythmiques pouvant rappeler les albums "under the sign ..." et "Blood fire death", mais en plus féroce).

: Donc ici, point de Metallica, Megadeth, Anthrax, Exodus, Exciter, nous ne sommes pas dans le thrash mélodique ou basique, et encore moins dans le thrash technique à la Annihilator, Coroner ou Sadus, et ne parlons même pas du gros thrash/death à la Sepultura, Protector ou Crusher. Donc pas de comparaison à faire !
Ici, il est question, non pas d'un thrash basique, et de toute les conneries que l'on peut entendre de la part de gens qui ne connaissent presque rien en metal, mais d'un thrash/black bestial, nerrveux, venimeux, visqueux (et non pas crade car le son n'est pas dégueu, au contraire, il est plutôt bon), issu d'un black "rythmique" old school, ce mélange à autrefois été pratiqué par des groupes comme Sodom, Kreator, Sarcofago, Hellhammer, Venom, Sabbat, Aura Noir, Destroyer 666, Absu ... ... A ne pas confondre avec le war black/death (ou nuclear metal) de Bestial Warlust, Beherit, Sadistik Exekution, Impaled Nazarene ...
Donc ici, on parle de thrash/black old school qui te lamine le cerveau, pas de technique ici bas, mais des guitares rèches, très rytmiques, avec un léger côté brouillon (léger), et le tout est inspiré et réussi. Pour ceux qui voulaient du viking metal, c'est sûr, passer votre chemin. Ici, grosso modo, on prends le thrash/black d'un album comme "Blood, Fire, Death", et on y enlève le côté viking et épique, ni plus, ni moins.

Cet opus est un concentré brut de sauvagerie, une bombe d'énergie Black/thrash à l'ancienne ! C'est épileptique, basique mais inspiré (les grattes sont parfois assez proche de l'album "Divine Intervention" de SLAYER pour le côté Thrash metal, mais le chant est lui franchement black metal ! Puis cette pochette, énorme, vraiment dans le ton, selon moi, le seul véritable album de pure Black/Thrash que BATHORY est concu (bon, "blood fire death" et "Octagon" sont assez proches aussi dans la facon de riffer, mais en moins "franchement" thrash ! Le son est rugueux, rèche, mais assez puissant, avec un côté un peut crade et "méchant", ce qui permet à BATHORY de conserver son statut de groupe underground !

Je ne sais pas vraiment quoi dire d'autre sur cet album, sauf qu'il a été en son temps très critiqué par la presse, disant que c'était le moins bon album du groupe, MAIS IL N'EN EST RIEN !

REQUIEM EST ENORME (pas autant que blood fire death, c'est sûr !) mais si vous connaissez bien l'évolution du groupe, ou tout simplement le metal extreme en general, et que vous avez l'oreille musical, vous verrez ce que je veux dire !

De l'excellent brutal thrash/black 90'.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2014
"Requiem" n'est en général pas très apprécié des fans de Bathory. C'est avec "Octagon" un des deux albums Thrash du Maître. Je trouve qu'il frappe juste, direct, et qu'il peut parfois rappeler un peu le premier album. Pas un coup de génie, mais très sympa.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,34 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)