undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
7
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,97 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1987. Après le fantastique "red, hot and heavy" paru trois ans plus tôt, voici venir "future world" et sa pochette magnifique (et, comparée à celle de "red, hot", le groupe a vraiment fait un gros effort...)

En pleine période "hard FM" (Bon Jovi, Europe, Dokken sont à leur top), Pretty Maids a du mal à trouver sa voie. Rester dans un heavy metal puissant mais néanmoins mélodique ou aller lorgner du côté des charts américain? La tentation est grande mais le groupe ne va pas complètement se fourvoyer. Des titres sont effectivement calibrés radio ("we came to rock", "love games", "rodeo") mais il reste des compos bien rentre-dedans ("yellow rain" avec son intro ballade pour tromper l'ennemi, "loud n'proud" et le magnifique "future world").

Bref, un album encore fantastique. Pretty Maids ne va malheureusement pas suivre le meilleur chemin après cet album et la suite ne sera pas à la hauteur des espoirs placés en ce groupe danois. Dommage.
PS : Jetez un oeil sur le look des musiciens sur ce disque... On était bien à l'époque des permanentes et des fringues flashy mais là, franchement, quelle faute de goût!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fort d'un excellent "Red Hot and Heavy" mais qui manquait encore un peu de maturité, le groupe danois arrive avec ce disque somptueux à se hisser au niveau de ses glorieux ainés à qui il a ici où là piqué quelques fumantes idées : Iron Maiden bien sûr mais aussi Judas Priest, Motorhead et Deep Purple.
Chevillé autour du remuant guitariste Ken Hammer et du fantastique chanteur Ronnie Atkins, qui arrive à nous faire croire que Pretty Maids a DEUX voix, Pretty Maids bénéficie également de la frappe athlétique de Phil Moorehead et des interventions toujours à propos du clavier Allen Owen.
On se retrouve donc avec un heavy metal de très haute tenue, toujours aggressif et puissant mais qui ne dédaigne pas une touche de lyrisme de temps en temps.
A ce titre le carré d'as formé par les trépidants "Future World" et "Loud and Proud" l'échevelé "Yellow Rain" et le diabolique "Needles In The Dark" (à ce jour leur meilleur titre), vous renseignera bien mieux qu'un long discours sur l'urgence de se précipiter sur ce disque percutant qui est un des plus réussi dans ceux que nous ont offert la deuxième vague heavy metal européenne entre 1982 et 1985.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2016
Aucune allusion, aucune, a cette sublime émission de tf one, que nous suivons tous sans faillir... ( tu m' étonne, Simone !)
Pretty maids, groupe danois, sortait tout juste d' un précédent opus, " red hot and heavy " pas pique des vers... Premier, ou presque, groupe franchement hard de l'epoque à introduire des claviers dans ses chansons... Top !!! ( une hérésie pour les puristes...).
Il fallait faire mieux... Et badaboum ! La claque...
Rien a jeter... Des morceaux fm assumés, du pur heavy, la ballade qui tue (eye of the Storm), en passant par le progressive rock sublime (yellow rain )...
Je me souviens de mon beau frère, qui s' autoproclamait une science infuse es hard rock, riant en disant " en gueulant comme ça, il va pas durer longtemps, ton chanteur danois "... Il parlait de ronnie atkins, bien entendu, et pardi, il aimait pas, mais méchamment...
La suite lui prouva qu' il avait tort... Le groupe, trente ans après, et ronnie en tête, sont toujours la, et au top...

Lui, pour l'anecdote, n'est plus mon beau frère... Passons...

Notons la magnifique pochette recto... Sublime...
Et notons la pochette verso... À hurler de rire quand on voit le look des musiciens, fringues, foulards, et surtout brushing choucroutes déconcertants de nos jours... Eux mêmes doivent bien rigoler...

Mais ça, on s' en fout...

Super album.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2013
Egaler "Red, Hot & heavy" n'était pas tâche aisée ! Avaient-ils tout dit sur ce précédent? Eh bien non! Encore un superbe album au son plus soigné, ce qui lui confère peut-être un peu moins d'identité. L'énergie est bien présente mais plus domptée. S'il n'a pas la magie du premier il reste excellent!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2013
Fan du premier album (Red, hot and Heavy), je trouve celui-ci beaucoup plus terne.
Les solo sont moins tranchants, la voix (pourtant superbe) du chanteur beaucoup moins agressive.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2016
Du très bon Heavy mélodique à classer à côté du " Red , hot and heavy " de 1984 . Un très bon cru du groupe danois .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2006
Bonjours,
Que c'est bon de retrouver un album qui vous a marqué et, qu'on ne trouve pas facilement aujourd'hiu.
Pour moi un album découvert il y a pas mal de temps maintenant,les groupes comme celui-ci étant relativements peu connus en FRANCE.

De bons souvenirs reviennent et de très bons moments à savourer.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)