undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
11
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 septembre 2003
John Sykes aurait du arriver avant...Ce n'est peut-être pas l'album de TL le plus original , mais il sent le reveil , le retour de la « patate » ...Scott et John arrache tout sur leur passage...pourtant on remarque ça et là que la sensibilité de Philip Lynott est encore à « fleur de peau »...Holy War , The Sun Goes Down et Baby please don't go ne respirent pas la gaieté ...pour autant l'énergie est bien là et elle est communicative .Mais c'est un échec commercial ; descendu par la presse de l'époque .Quand on sait que c'est leur dernier album , que la fin est annoncé , on regrette amèrement l'arrivée tardive (trop) de l'excellent J.Sykes (futur Whitesnake , Blue Murder...) à la Guitare et à la composition de riffs ravageurs. Un bon album pour ceux qui affectionne le côté Heavy de Thin Lizzy.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2011
Nous sommes en 1983, Phil Lynott le bassiste et chanteur leader de Thin Lizzy décide de dissoudre son groupe.
Trop de problèmes personnels, relationnels avec certains membres ainsi que son addiction aux drogues,et pensant injustement que Thin Lizzy ne pouvait plus assumer son succès.
Pourtant, Thin Lizzy a été l'un des groupes le plus créatif et le plus intelligent dans l'univers musical du Hard Rock.
Quand sortit, "Thunder and lightning", il faut planter le décor dans la galaxie du Hard : Iron Maiden, Judas Priest, Def Leppard et Saxon sont au sommet de leur gloire, AC/DC marque le pas et Metallica sort son premier album
Pendant ce temps, Thin Lizzy s'embarque pour une tournée d'adieu avec un nouveau guitariste John Sykes.
C'est vraiment lui, l'attraction de cet album qui est pour moi le plus sombre et le plus Métal de Thin Lizzy ,laissant augurer une nouvelle orientation dans le monde du Hard-rock.
"Thunder and lightning" et "Cold sweat" sont de facture Heavy où le nouveau venu se fond harmonieusement avec l'autre guitariste Scott Gorham.
Il y a une intensité grave tout au long de cet album comme "The Holy war" ou "Baby please dont go" symbole de l'humeur désabusée de Phil Lynott à cette époque.
Mention spéciale pour la ballade "The sun goes down" l'une des plus belles écrites par Thin Lizzy.
"Thunder and lightning" est donc le dernier album studio du groupe avant le live témoignant de la dernière tournée du groupe.
Beaucoup de gens espéraient que Thin Lizzy se reforme quand en 1986 Phil Lynott décède, tragique car ce groupe avait encore plein de choses à dire.
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dès sa sortie en Mars '83, ce foudroyant "Thunder And Lightning" est annoncé comme le dernier album de Thin Lizzy. Philip Lynott le leader du gang qui aura dirigé son groupe pendant plus de treize ans, a annoncé vouloir raccrocher les gants.
Une annonce pour le moins choquante à l'époque, de la part d'un groupe pourtant relancé aux côtés des jeunes troupes de la NWOBHM, avec deux albums de bonnes tenues ("Chinatown" et "Renegade"). Une décision peut-être influencée par la parution d'un second disque solo de son leader, ("The Philip Lynott Album" publié en Octobre '82). Thin Lizzy va pourtant avec cet ultime enregistrement (et son nouveau guitariste), John Sykes (un ex Tygers Of Pan Tang) aux riffs acérés, carrément publier son album le plus hard & heavy. C'est une suite logique, mais franchement plus métallique que "Renegade". Avec une production toujours très puissante, encore réalisée avec l'aide de Chris Tsangarides, qui démarre sur les chapeaux de roues avec le titre éponyme, un "Thunder And Lightning" électrique et rapide. Mais ce Thin Lizzy là sait toujours allier puissance et mélodie, comme le démontrent les heavy "This Is The One" et "The Holy War", ou le slow "The Sun Goes Down", qui suivi d'un lamineur "Cold Sweat", sont loin de montrer un groupe agonisant. La suite restera du même acabit, mais toujours avec ce hard-rock métissé et nuancé, servi par une production résolument puissante. Avec "Someday She Is Going To Hit Back", le speed "Baby Please Don't Go", ou encore les efficaces "Bad Habits" et "Heart Attack", qui renferment ce dernier chapitre de la longue saga du gang de Phil Lynott.
Loin de montrer un groupe sur le déclin, c'est finalement avec son album le plus heavy que Thin Lizzy va (après une tournée d'adieu), tirer sa révérence avec cet ultime "Thunder And Lightning".
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2012
Quand Thin Lizzy sort "Thunder and lightning" en 1983, la NWOBHM (Iron Maiden et Def Leppard en tête) ont sorti déjà plusieurs albums. Le groupe avait déjà musclé sa musique dans "Renegade" (1981)-notament avec "Angel of death" et "The pressure will blow"-, mais là tout n'est que puissance: hormis la magnifique ballade "The sun goes down", çà féraille dur!.
On est tout de suite dans l'ambiance avec le morceau-titre au riff imparable, suivi de l'excellent "This is the one". "The holy war" est également magnifique, peut-être le meilleur titre de l'album. Le très heavy "Cold sweat" durcit encore un peu plus le ton. Pas de répit pour les derniers titres, qui sonnent toujours aussi heavy. Ici pas de morceaux soul, blues ou folk comme sur les albums précédents: malgré tout, on ne s'ennuit jamais en écoutant "Thunder and lighning", les 9 titres étant tous inspirés mais aussi beaucoup plus subtils qu'il n'y parait au premier abord.
Malheureusement, il n'y eut pas de suite car Phil Lynnot décédera moins de 3 ans après. Encore donc un excellent album de ce groupe qui reste pour moi l'un des plus grand de l'histoire du rock.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Resolument l`album le plus heavy du groupe avec le duo SYKES /GORHAM aux guitares inspirées et agressives...Les morceaux THUNDER AND LIGHTNING,COLD SWEAT ,HOLY WAR et BABY PLEASE DON`T GO sont de veritables brulots...THE SUN GOES DOWN tout en ambiance est une ballade magnifique pleine d`emotions ...Les autres morceaux sont plus dans la tradition du groupe et ne dépareillent en aucun cas ce superbe fleuron des années 80...indispensable !!
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2003
John Sykes aurait du arriver avant...Ce n'est peut-être pas l'album de TL le plus original , mais il sent le reveil , le retour de la « patate » ...Scott et John arrache tout sur leur passage...pourtant on remarque ça et là que la sensibilité de Philip Lynott est encore à « fleur de peau »...Holy War , The Sun Goes Down et Baby please don't go ne respirent pas la gaieté ...pour autant l'énergie est bien là et elle est communicative .Mais c'est un échec commercial ; descendu par la presse de l'époque .Quand on sait que c'est leur dernier album , que la fin est annoncé , on regrette amèrement l'arrivée tardive (trop) de l'excellent J.Sykes (futur Whitesnake , Blue Murder...) à la Guitare et à la composition de riffs ravageurs. Un bon album pour ceux qui affectionne le côté Heavy de Thin Lizzy.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2008
Thin Lizzy a su jongler entre blues Rock et hard rock. Même si cet album est le plus heavy metal du groupe, il n'en demeure pas moins un des meilleurs. Les instrumentiste sont au top, guitariste,batteur et Phil qui se suicidera quelque temps plus tard (overdose).Ce groupe qui est toujours resté un peu en marge du courrant hard rock de l'époque ne perd aucun ride avec les années passantes. A écouter pour tout passionné de musique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2011
..dommage qu'il aie marqué le déclin de Thin Lizzy. J'ai racheté cet album en CD car nous reprenons 'Cold Sweat' en groupe, un morceau d'une vigueur extrême (et plus compliqué à jouer qu'il n'y paraît ;-)
John Sykes donne évidemment une coloration beaucoup plus 'metal' au groupe : on s'éloigne donc du Thin Lizzy "irlandisant", mais l'album reste globalement très plaisant (avec le maginifique 'The Sun Goes Down').
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album, sorti juste après la mort de Phil Lynott en 1983, est le plus "heavy" de Thin Lizzy. Mis à part la ballade (somptueuse) "The Sun Goes Down" (et le premier titre éponyme ultra-violent), ce ne sont que rythmes lourds aux mélodies accrocheuses ("The Holy War", "This Is The One") voire à l'esprit soul ("Baby Please Don't Go") (l'une des particularités de cette formation de hard-rock emmenée par un chanteur/compositeur noir), rock'n rolls racés mais plombés ("Bad Habits" ou le prophétique dernier morceau, "Heart Attack") et courses effrénées dans une nuit électrique zébrée par les solos éclairs d'une six-cordes triomphante, comme dans les fantastiques et dévastateurs "Cold Sweat" et "Someday She Is Going To Hit Back".
L'album posthume de ces irlandais volants est bien le plus abouti d'un des combos de hard-rock/heavy-métal les plus chaleureux et inventifs à avoir vu le jour.
Visuel magnifique (et parfaite illustration du contenu musical), ce qui ne gâte rien, au contraire...
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2007
Le ver est dans le fruit depuis déjà quelques temps - malgré les excellents Chinatown et Renegade- et Phil Lynott a remplacé l'étincellant Snowy White par John Sykes. Mal lui en a pris car cet album est sans aucun doute le moins bon de la discographie de Lizzy.
Son trop lourd, production sans originalité mais dans l'air du temps de l'époque. Erreur de jugement.
John Sykes prend sa guitare pour une tronçonneuse, dommage...
Ses prédecesseurs Brian Robertson -fabuleux sur Jailbreak et live and dangerous-, Snowy White -excellent sur Chinatown et Renegade-, Gary Moore -magnifique Black Rose- & Eric Bell -The Rocker- distillaient une musique mélodieuse et racée où les guitares tissaient de magnifiques harmonies.
Ici, seule une moitié d'album est convaincante: le superbe "Bad habits", "This is the one", la ballade "The sun goes down" , et l'engagé "Holy war".
Phil Lynott n'était pas dans sa meilleure période -pour preuve l'horrible Gran Slam- mais les combats épiques d'Emerald et de Black Rose demeureront comme des sommets du Rock irlandais.
22 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,12 €
18,37 €
11,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)