undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Tommy
  • Commentaires client

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
46
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Tommy, tournant de la carrière des WHO, méritait d'être revisité. C'est chose faite avec ce fastueux double album, notamment grâce au deuxième CD qui reprend des prises orchestrales ou des mises en place chantées par Pete le Grand. Pour le fondu, c'est l'opportunité de remonter dans le temps, d'avoir le sentiment d'être aux studios IBC et d'assister à l'enregistrement de ce disque légendaire. On les sent en forme, bien dans leur tête et heureux de jouer ensemble. Entwistle/Moon donnent une leçon de rythmique à faire palir plus d'une section digne de ce nom (Wyman/Watts, McVie/Fleetwood, Bruce/Baker, Jones/Bonham, Glover/Paice, Redding/Mitchell).

Bref, rien que le meilleur du meilleur. Tant mieux pour nous. Cool.
55 commentaires| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2007
Tommy est LE meilleur album des WHO avec le Who's next, alors je suis profondément scandalisé quand je lis que certains internautes considèrent cet album comme "nul"! N'écoutez pas ce vulgaire débutant et inculte du monde des who et achetez sans hésiter ce monument du rock! C'est un album sensationnel (et encore le mot est faible)!! Surtout, quand vous voyez tous les groupes qui se prennent trop au sérieux aujourd'hui et qui sont incapables d'écrire une seule chanson à la hauteur de tout ce qu'ont fait et représenté les WHO pour des générations entières!! Pete, Roger, Keith et John étaient et resteront toujours des héros pour les mods du monde entier!!
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans l'obligation d'évoluer car tout va très vite dans le monde du rock à l'époque, les Who se devaient donc de délaisser l'album en tant que succession de chansons magistrales composées. A la place, Townshend se lâche à fond les ballons et décide de simplement proposer son grand œuvre. Soit, plus qu'un opéra-rock, même si dans l'esprit et dans le fond, c'est ça, Townshend nous livre un véritable, pour le coup, concept-album. Il faut donc prendre "Tommy" en entier, dans l'ordre, sans chercher à en détacher certains passages, qui pourraient alors apparaître incongrus hors contexte, voire faiblards. Un contexte album, en somme. Alors, c'est l'extase: varié, riche, long mais jamais ennuyeux car rebondissant toujours, l'album enquille les trouvailles mélodiques et les harmonies enchantées. Quant au propos, il peut se montrer incroyablement noir et pas du tout inoffensif sous des airs faussement guillerets. A ce sujet, l'idée de base de Tommy, invraisemblable et simpliste au possible, apparait finalement tout à fait approprié et parfaitement maîtrisé: le concept fonctionne à plein, super efficace finalement. Enfin, la grande force du disque, outre le travail de composition assez impressionnant sur la longueur du disque, c'est que les Who se sont contentés de leur propre force et entité en tant que groupe: pas d'intervenants extérieurs, pas d'orchestre à cordes pour embellir, de choristes ou autre section de cuivres pour venir gonfler le truc. Ici, non, c'est les Who en formation serrée, sûrs de leur force. Et avec un Keith Moon génial, un Daltrey en voix, un Townshend aussi impérial à l'acoustique qu'à l'électrique (il faudra un jour sérieusement reconsidérer le talent de Townshend en tant que seul guitariste) et un Entwistle magique et unique (pas seulement énorme bassiste, sees contributions aux compositions, aux arrangements et ses parties de cor font bloc avec le reste), ils ont eu indubitablement raison, évitant de tomber dans l'œuvre prétentieuse et boursouflée. Un sommet, que l'on retrouve dans à peu près tous les classements sensés des grands disques rock de l'histoire. Ajoutons à cela une excellente remasterisation et un second CD (chutes et démos, les versions alternatives purement instrumentales sont réellement intéressantes) qui nous plonge dans le work in progress de la conception de l'album, une sorte de making of éclairant et gouleyant car il nous montre certains angles bienvenus de l'œuvre (car elle est riche et passionnante). Bref, que du plaisir à l'arrivée. Un incontournable.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2004
Le rock-opéra séminal, concocté par Pete Townsend, mélangeant influences philosophiques orientales (l'histoire d'un enfant qui devient sourd, aveugle et muet suite à un traumatisme très freudien, et qui se découvre leader spirituel) et rock brut mélodique "à la WHO". C'est une oeuvre dont on n'a pas terminé de dire toute l'importance dans l'histoire du rock, représentative d'une période où on pouvait être subversif sans sombrer dans la vulgarité.
Les mélodies sont somptueuses et accrocheuses et le groupe est en parfaite cohésion. Pas de chichis en post-production : c'est du rock brut, beau, puissant, intelligent.
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Premier opéra-rock de l'histoire de la musique (le plus célèbre de tous les temps), Tommy des Who est entré dans la légende dès sa sortie en 1969. Ecrit par Pete Townsend, la force de ce disque réside, outre son auteur, dans son chanteur et dans ses musiciens sublimes (John Entwistle et Keith Moon) qui pètent le feu. Il en découle des chansons-fiction comme les classiques Pinball Wizard, I'm Free, The Acid Queen, 1921, Cousin Kevin, Christmas, Sally Simpson ou le superbe We're Not Gonna Take It, des titres clés comme Amazing Journey/Sparks, Overture/It's a Boy (un petit monument). Ce monument historique est fascinant, les Who ont gagné en maturité. Pour ces derniers, cette aeuvre ambitieuse réussie qui flirte avec l'art, leur permet d'accéder à la postérité. L'histoire est celle d'un enfant devenant sourd, muet et non-voyant et qui devient un leader spirituel. Les mélodies sont somptueuses et prennent aux tripes. Que le rock est beau quand il est joué comme ça ! Pour moi, ce disque (double album vinyle) est à ranger dans les 10 plus grands de tous les temps. Interdit d'antenne sur la BBC et sur les radios amerloques à sa sortie, Tommy a connu un grand succès commercial Et dire que derrière ce chef d'aeuvre, ils ont fait le géantissime Who'sNext...Faites péter les watts !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2010
comparativement à la premiere édition le niveau des basses de cette remasterisation est bien meilleur, moins envahissant et avec le sacd on obtient le meme plaisir qu'avec le vinyl donc...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quel intérêt y a t-il à acheter la version cd Deluxe de "Tommy", lorsque l'on possède déjà le double vinyle (un peu usé...), le cd standard et, de surcroit, l'édition cd Deluxe du "Live at Leeds" qui contient déjà une version en concert de Tommy, enregistrée le 14/02/1970 ? La réponse, je l'ai eue en écoutant le second cd de cette version Deluxe qui contient une nouvelle version live de Tommy, enregistrée au cours de différents concerts de l'année 1969, et franchement on ne perçoit pas vraiment qu'il s'agit d'un montage. En revanche, le son de la basse de John Entwistle y apparait MONSTRUEUX ! et devrait ravir tous les heureux possesseurs de basse Alembic ou, à défaut, de Rickenbacker 4003....Et c'est encore mieux si vous possédez un gros caisson de basse, car cela fait ressortir les infra-basses qui font trembler les murs et ça, ça fout presque les chocottes !

Dans la grande majorité des groupes de rock, si le chanteur et le lead guitar accèdent à la notoriété, en revanche, le bassiste et le batteur demeurent le plus souvent des inconnus. Il n'y a guère que dans les très grands groupes de rock (mais c'est aussi valable pour le jazz) que l'on trouve des individualités possédant chacun leur territoire et leur identité musicale propre. Chez les Who, c'était une évidence : Roger Daltrey, Pete Townshend, Keith Moon et John Entwhistle étaient irremplaçables, à tel point que lorsque le "batteur fou" des Who décèdera, le groupe n'y survivra pas (comme Led Zeppelin du reste...).

Evidemment chef-d'oeuvre !

Avertissement : Attention ! Il semble qu'il existe plusieurs éditions CD Deluxe avec des contenus différents. Sur certaines versions le second cd est constitué d'alternative takes enregistrées en studio et non de titres live.
1313 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 11 février 2007
"Tommy" marque le tournant de la carrière des WHO.
Ils deviennent mondialement célèbres, l'argent rentre (enfin) à flots et les fabricants de matos leur livrent gratuitement des instruments voués à la destruction (si vous avez l'occasion, recherchez l'annonce presse intitulée "cette guitare n'a plus que vingt secondes à vivre").
(...)
Cet album est splendide pour trois raisons : pour ce que la version studio recèle de potentialités, pour ce qu'ils ont jeté à la face du monde lors de leur prestation à Woodstock, et pour la façon dont ils l'ont joué ensuite. Ecoutez ce qu'est c'est devenu dans un déluge d'électricité ("THe WHO live at Leeds") et voyez le show auquel cela a donnné naissance (DVD "Ile de Wight").
Et dire que je l'ai acheté par hasard, à sa sortie, aux magasins du Printemps à Paris. Et dire, qu'à cette époque, je les trouvais bien en dessous de Cream, Jimi Hendrix, les Doors et bien sur les pile et face de la Rock Music/Brit Pop : les Fab Fours et les Stones.
Comme quoi, il n' y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2006
Tommy est le disque ultime de Pete Townshend. En re-écoutant les disques du passé, Pete s'est parfois montré critique à une exception près : Tommy, qui est resté son disque préféré

J'ai achete ce DVD pour les morceaux inédits. Là je suis un peu décu
- Beaucoup de remplissage : les multiples prises inédites de Sally Simpson n'apportent pas grand chose, "Christmas" n'est ni plus ni moins qu'une version instrumentale du titre du disque 1, et les titres "I was" et "trying to get through" me paraissent bien ternes
- Des titres qui n'ont pas grand chose à voir avec Tommy : "Dogs pt. II" n'est qu'un instrumental un peu brouillon enregistré 6 mois avant les sessions de Tommy, et je doute que "Young man blues ait quelque chose à voir avec Tommy
- Des titres qui ne sont pas aussi inédits : "Cousin Kevin model child" et "Young man blues" étaient déjà dispos dans la dernière version de "Odds & Sods" dans un mixage légèrement différent.
Pour moi, les meilleurs morceaux du disque 2 sont les démo enregistrés sur le magnéto deux pistes de Pete Townshend et qui ont un énorme charme, particulièrement le génial "Pinball Wizard"

A mon goût, l'intérêt de ce coffret réside dans sa qualité sonore. Si vous possédez la version précédente, vous apprecierez l'amélioration de ce nouveau mixage stéréo. Si vous possédez un home cinéma : cerise sur le gâteau vous pourrez entendre ce chef d'oeuvre dans le tout nouveau mixage 5.1
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ecrire une ligne, un mot original sur cet album relève de l'exploit digne du livre des records. Multi plébiscité, félicité, couronné, repris, décliné, en live,version film, opéra baroque, pirates officiels, remasterisé....., ce disque est sans doute un des 10 plus grands albums de l'histoire de la musique, fruit du génie de son guitariste, mais impossible à façonner sans l'alchimie due aux 3 autres gaillards. Grande époque que celle de ces doubles albums! Absolument, résolument, définitivement incontournable. Et dire qu'ils ont aussi fait WHO'S NEXT, et QUADROPHENIA ! Je l'ai vu au ciné à sa sortie à 16 ans, acheté en double vinyl façon tryptique ensuite et je suis toujours en extase ...moultes années après.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)