undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
7
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,22 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après le très introspectif "The soul cages", Sting nous offre son disque le plus rythmé et le plus entraînant.
Toujours entouré de musiciens d'élite, Sting se paye (sûrement très cher d'ailleurs) Vinnie Colaïuta, maître tueur dans l'art des mesures impaires. A son sujet, on raconte qu'alors qu'il venait auditionner pour Frank Zappa, Vinnie arriva en retard sans avoir eu le temps de se restaurer. A son arriver, Zappa lui tendit la partition qu'il était sencé jouer pour son audition. Vinnie s'empara de celle-ci et déchiffra à vue celle que l'on appel encore "la Black page" (glups). Plus troublant encore, ce qui installa le batteur au panthéon des plus grands, c'est que cet insolant, non contant de lire une partition des plus complexes, la joua d'une seule main (l'autre étant occupée à manger son sandwich). Écoeurant ! parole de Simons Philips.
Mais revenons à Sting voulez vous !?. Car de son côté la guêpe n'est pas en reste. En effet, sous couvert de jouer une musique piochant dans de nombreux styles (Rock et Jazz notamment), son répertoire n'en demeure pas moins caractérisé par des relents Pop(ulaire) tout aussi évidents. Et c'est là que je veux en venir. Si pour la plus part d'entre nous Pop se traduit souvent par musique facile, jetez donc une oreille attentive sur les excellents "Seven days", "Ste Augustine in hell" et "Love is stronger...". Verdict: Vous êtes surpris, décontenancé. Et oui ! normal, chez Sting "Jouer" est comme une seconde nature ou même tapez dans ses mains peut s'avérer être un exercice périlleux, sinon amusant.
Merci Messieurs pour LA leçon, moi je retourne à mes études (p*tain de mesures impaires)... Et 1 2 3 4 5, 1 2 3...

Ah au fait ! je ne voudrais pas avoir l'impression d'insister, mais mesures impaires ou pas, l'album est vraiment bien. 17/20
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2005
L'album precedent de Sting, The Soul Cages, etait sans doute son meilleur, en tout les cas le plus intense et surtout le plus sombre. Sting, apres avoir ecrit un truc pareil, avait besoin de respirer et d'ecrire simplement pour le plaisir. Ca a donne ces "Summoner's Tales": un disque de grande qualite instrumentale, plus leger que le precedent, mais qui provoque, avouons-le, moins d'emotions fortes.
Les rythmes sont plus soutenus qu'a l'habitude, et le ton moins grave, ce qui fait de ce disque un bon produit pour se donner la peche mais rien a voir avec les deux perles precedentes, qui ont permis a des centaines de milliers d'adolescents dans le monde de comprendre que la pop n'avait pas besoin d'etre stupide pour etre bonne, et surtout que l'on pouvait faire passer les memes emotions qu'un Brel ou qu'un Ferre par le rock anglais.
Attention: ce disque reste un disque de Sting, donc excellent: une virtuosite instrumentale a couper le souffle, des variations de tempo, de rhytmes et d'harmonies a vous mettre l'eau a la bouche, et tout est bien ecrit, bien vu, bien pense et bien joue.
En bref, apres "Les prisons de l'ame" dans lesquels Sting s'etait avere un Songwriter majeur, mais dans lesquelles il ne pouvait pas rester, il a prefere s'en liberer en faisant un opus plus commercial que les precedents, avec plutot moins d'atmosphere, ou son genie musical est present mais ou il a laisse son ame tourmentee prendre des vacances...Vacances qui dureront trois albums, avant de revenir a des themes plus profonds sur "Sacred Love", son dernier bijou.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2003
Après “The soul cages” archétype de l’album parfait, on se demandait si Sting aurait la courage de s’atteler à un nouvel album. Et bien oui et force est de constater que le bonhomme à des choses à dires et à faire entendre. Outre les hits « If I ever lose … » et « Fields of gold », Sting élargit encore plus sa palette musicale… country sur « Love is stronger than justice », soul sur « Nothing but me » et « Heavy cloud, no rain », swing sur « She’s too good for me » et toujours cette pop jazzy qui fait recette et qui l’emmène au sommet de sa gloire. A noter l’utilisation intensive (mais pas abusive) de cuivres et d’un orgue au son magnifique très années ’70. Même s’il n’égale pas son prédécesseur, cet album est bon… un point c’est tout !!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ayant retrouvé une sincère complicité auprès du guitariste Dominic Miller, Sting va enregistrer un album-concept excellent mais austère (THE SOUL CAGES, 1991), puis va revenir à un style plus proche de son fond de commerce initial avec cet étonnant album qui sonne le retour au rock.
Laissant de côté toute la part world de ses influences, Sting renoue avec ses racines dues à la pop anglaise (SEVEN DAYS) ou au rock pur (SHE'S TOO GOOD FOR ME), jonglant avec un swing tantôt lancinant (HEAVY CLOUD NO RAIN) tantôt enjoué (NOTHING 'BOUT ME), s’envolant dans l’emphase de refrains dignes d’un rock héroïque qui peut sans peine damer le pion à U2 (IF I EVER LOSE MY FAITH IN YOU) ou emballant l’auditeur par le charme de mélodies (juste pas mielleuses) que sa voix incroyable parvient à rendre originales (FIELDS OF GOLD, SHAPE OF MY HEART), et, sans même craindre le passage par la country (LOVE IS STRONGER THAN JUSTICE), réalise son album le plus roots et par là même le plus original, alors qu’il est - paradoxalement - le plus classic pop de tout son parcours. De toute évidence, son disque le plus efficace depuis l’époque Police.
Tops : IF I EVER LOSE MY FAITH IN YOU, FIELDS OF GOLD, HEAVY CLOUD NO RAIN, SEVEN DAYS, IT'S PROBABLY ME
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2002
Coloré, romantique, drôle, triste ou tendre, cet album joue avec les mots et les genres musicaux. Outre les très connus "If I ever loose my faith in you", "Fields of gold" et "It's probably me" (sans Clapton), cet album recèle de trésors comme "Shape of my heart" (B.O. de Léon de Luc Besson), ou encore "Seven days" à connaître absolument. Parfois country, parfois jazz, Sting et ses musiciens, toujours excellents, explorent avec talent des rythmes inattendus, pour notre plus grand plaisir. Un seul regret, Sting se livre très peu, il le chante d'ailleurs dans le dernier morceau "Still know nothing'bout me'...on n'en saura pas plus!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2003
Si vous ne devez posséder qu'un album de Sting, alors sans hésitation, c'est cet album qu'il faut choisir. C'est en effet celui ci qui, selon moi, porte la marque actuelle de Sting: la diversité musicale. Sting a toujours revendiqué son caractere "inclassable" : les morceaux qui peuplent ses albums sont tous différents les uns des autres. Mais c'est vraiment dans 10 Summoner's Tales que son talent à varier les styles au sein de compositions de grande qualités s'exprime le mieux. On y trouve rock, jazz, country, pop, balades, bossa et meme une larme de funk sur la fin... Un must.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2004
Il est ce ces artistes qui se bonifient avec le temps. Sting fait partie de ceux-ci. Cet album s'écoute simplement et le plus drôle, c'est que quand il est fini, on se dit "déjà"? C'est une musique aux sonorités assez intimistes, à la frontière du jazz et du rock. Sachant toujours s'entourer d'excellents musiciens, cet album est à déguster. En attendant le fabuleux 'all this time", à mon avis le summum de sa carrière solo.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)