undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
18
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
14
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 novembre 2009
C'est le deuxième album de Knopfler avec son groupe Dire Straits : c'est un vrai "classique" de la musique rock;
Chacune des chansons est une pur joyau musical : il y a bien sûr les titres les plus connus comme "once upon a time in the west", mais toutes les autres chansons possèdent des qualités intrinsèques qui en font de petits chefs d'oeuvre.
Les ambiances musicales sont variées, les tempi aussi, et en même temps les compositions de Knopfler sont issues d'une synthèse réussie d'influences rock, de country, de folk, de blues, mais à la sauce Knopfler, ce qui confère une unité stylistique aux compositions de cet album.

Le personnel du Dire Straits original et de la première époque comprend le frère de Mark, David Knopfler, le très efficace bassiste John Illsley et le formidable batteur Pick Withers, avec son jeu tout en finesse.
La rythmique (basse / guitare / batterie) est carrée tout en étant élégante, les mélodies sont originales et superbes, et le jeu de guitare de Mark Knopfler est étincelant, brillant, flamboyant de bout en bout. Chaque solo est un modèle à la fois aux niveaux mélodique ("horizontalement"), harmonique ("verticalement") et rythmique. Toutes les particularités et les ressources du jeu à la guitare (et plus spécifiquement du jeu aux doigts à la main droite en "finger picking") sont mobilisées de façon magistrale par Knopfler : les jeunes et moins jeunes qui pratiquent la guitare ont tout à gagner d'une écoute attentive de cet album au niveau du jeu guitaristique!!!
Le son de Knopfler à cette époque est clair comme le cristal (merci les Fender Stratocaster), jouant à la fois sur les attaques des notes propres à la Strato mais aussi sur le sustain, interminable. Les effets de "violonning" gommant l'attaque du son grâce à une pédale de volume sont des modèles du genres, imitant à merveille les sons sortant d'une pedal steel guitar propre à la country music.

Les réécoutes successives ne lassent pas (ou peu), mieux, on (re)découvre des subtilités qui étaient auparavant inouîes, ce qui est le signe indéniable d'un disque que l'on peut qualifier d' "incontournable" (en empruntant le terme utilisé par le philosophe Heidegger, à propos d'un sujet qui n'a rien à voir avec Dire Straits, je vous rassure).

Communiqué est donc un album rock à posséder absolument!
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2011
Tout le monde sait,tout au moins ceux dont l'oreille (musicale et avertie)est tournée vers le vaste monde du Rock,que cet album était une nouvelle fois, un pur chef-d'oeuvre Dire Straitsien!Je ne vais donc pas me complaire dans de nouveaux et inutiles propos dithyrambiques...
J'inviterai donc celles et ceux,rares certainement,et qui n'ont pas encore goûté aux délices d'une Fender charnelle et aérienne interpréter des compositions d'anthologie,à découvrir ce paradis musical,aujourd'hui disparu...
Laissez vous emporter par la rythmique soudainement endiablée de "Where do you think I'm going", celle de "Lady writer" ou encore le lancinant et swinguant "Angel of mercy"...Sans oublier la légendaire intro "once upon a time in the west" ni,bien sûr,l'incontournable "communiqué"!
Mais comment faisaient ils?Où allaient ils donc chercher cette inspiration?Le (Grand)talent a t il donc disparu vers la fin des années 80?
Quoiqu'il en soit, il nous reste au moins tous ces fabuleux héritages,intemporels et éternels...Comme les Mythes...

Long live Rock!

JoëL BONHOMME
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2012
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST AOUT 1979 N° 133 Page 78
2° Album 1979 33T Réf : Vertigo 9102 031
J'entends déjà à propos de ce deuxième album de Dire Straits, les commentaires de ceux qui ne voulurent pas parler du premier : du style "ils ont refait la même chose ! c'est toujours pareil ! ils n'ont pas beaucoup d'avenir ! c'est le groupe d'un coup !" Que d'inepties, vraiment, alors que "Communiqué" est encore plus beau et plus réussi que le premier disque de ces nouveaux venus, inattendus. Ce groupe a su se créer, du premier coup, un style personnel et se creuser son propre créneau dans une actualité musicale saturée. Il fait à présent mûrir cette personnalité, et qui oserait s'en plaindre, vraiment, car l'originalité et la fraîcheur des Straits sont un mets trop précieux pour être boudés. Seuls les jaloux et les aigris peuvent faire grief à ce groupe de se contenter d'être lui-même (ce qui est énorme, car il est unique en son genre, et donc infiniment recherchable).
"Communiqué" est, par rapport au premier album, d'une part plus équilibré dans la mesure où il n'est pas dominé par un morceau-roi comme "Sultans Of Swing", où il se montre au contraire intéressant par chaque morceau, preuve d'un approfondissement du savoir-composer de Mark Knopler, qui continue par ailleurs à dominer le groupe tant par ses vocaux nonchalants, mais insinuants, que par sa guitare, encore plus volubile et gracieuse qu'auparavant. Plus musical aussi dans la mesure où les morceaux ne se contentent pas de leur seul style pour persuader, mais reposent sur des stratégies plus raffinées au niveau mélodique, avec de subtiles montées d'intensité comme sur le fantastique
"Where Do You Think You're Going ?", et des thèmes plus fermés, telle celle de "Single-Handed Sailor". Les Straits
montre avec ce deuxième album un savoir-faire (savoir-dire ?) en progrès, qui rend leur musique plus efficace, plus pleine, tout en ne lui ôtant rien de ses désormais légendaires délicatesses. Toujours aussi sudiste, toujours aussi charmeur, le groupe évolue vraiment vers une plus grande maîtrise et une meilleure utilisation d'une personnalité musicale offerte à l'état brut dans le premier album. De ce fait, la production de l'album est plus sobre, parce que cette musique plus forte nécessite moins d'effets hi-fi que la mouture initiale. Jerry Wexler et Barry Beckett ont mis le groupe en son d'une façon plus directe que Rhett Davies, mais ce que l'on perd en fioritures acoustiques est largement compensé par le gain en classe de la musique elle-même. Tout cela fit de "Communiqué" un disque encore plus attachant et séduisant que le précédent album, et de Dire Straits un groupe qui passe sans problème du statut d'espoir à celui (déjà) de grand maître. Et tout cela en douceur, en tendresse. La musique pure existe encore.
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2010
Pour reprendre ce qui a déjà été fort bien dit par steelguitar, cet album est un joyau musical qu'il faut absolument posséder, ou du moins avoir écouté au moins une fois dans sa vie.

2ème album du groupe, il est d'une qualité tout à fait comparable au premier (album éponyme : "Dire Straits"), qui était déjà un chef-d'oeuvre musical d'une perfection absolue. C'est dire à quel point il est excellent.

Je retiendrai en particulier le sublime "Lady Writer" et ses parties solos endiablées, ainsi que le somptueux et magistral "Once upon a time in the west", qui sont sans doute les morceaux de l'album qui témoignent le plus de la virtuosité et du caractère unique du jeu guitaristique de Mark Knopfler.

Puis l'émouvant "Where do you think you're going?", et les magnifiques "Single Handed Sailor", "News" et "Portobello Belle", même si cette dernière sera chantée un peu différemment (mieux) par Knopfler par la suite, notamment dans la version live disponible sur la compilation "Money For Nothing".

Cet album est peut-être très légèrement en-dessous de "Dire Straits", car contrairement à ce dernier, il contient quelques titres pas tout à fait convaincants (Communiqué, Follow me home). Mais il n'en reste pas moins exceptionnel et un digne successeur du premier album. Une sorte de "Dire Straits" bis, pour ceux qui auraient réussi à se lasser d'écouter le premier en boucle.

Bref, joyau musical.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec ce second album, dès 1979, Dire Straits démontre qu'il est bien un très grand groupe de Rock, avec les titres :
- "Once upon a time in the west" ;
- "News" ;
- "Where do you think you're going".
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2003
"Communiqué" est le "next best" après l'album avec Sultans of Swing. Un peu plus flegmatique que le premier, c'est vrai. Mais pour les puristes - dont je suis - c'est le "original sound". Un son incisif et cru, sorti tout droit des tripes ; au même titre que l'était le son de Police, qui fit son apparition au même moment, avec Outlandos d'Amour suivi de Message in the Bottle.
Les albums suivant (à part celui avec Chet Atkins !) sont beaucoup plus "peaufinés" ; ce qui leur enlève peut-être un peu du charme qui faisait l'originalité du groupe.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le son de cette édition remasterisée de "Communiqué", le second album studio de Dire Straits est proprement à couper le souffle ! Je ne suis pas un grand amateur de ce groupe, à cause de ce qu'ils ont fait par la suite (l'infâme "Money for Nothing" et le reste !), mais il faut bien reconnaitre que leurs deux premiers albums sont incontournables, si l'on aime un tant soit peu la guitare et le swamp rock dans la lignée d'un J.J Cale ou même d'un Tony Joe White.

Une révélation ! J'ai le premier en vinyle usé et en cd, dans une vieille édition, avec un son pas terrible. Il va falloir que je remédie à cela...
99 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2014
Rien à dire quant au contenu mais un léger bémol sur le contenant : La pochette a été pliée durant le transport, j'ai donc désormais une pochette de vinyl avec une belle marque à un angle...
Il faudrait peut être songer à renforcer les colis Amazon pour éviter qu'ils puissent être plié durant le transport.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2013
C'est un peu comme la trilogie de Pagnol, 3 CD à avoir absolument "Making Movies" + "Love Over Gold" + "Communiqué" et puis tous les autres car les enregistrements sont parfaits alors quand on aime Dire Straits on les veut tous.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Révélation totale avec son premier album, il aurait été miraculeux que Dire Straits fasse aussi bien avec le second. Et effectivement, « Communiqué » est un ton en dessous, mais avec le recul des ans, reste un des tout meilleurs de la discographie du groupe.

Deux classiques du répertoire (« Once upon a time in a West » et « Portobello Belle »), ce son de guitare dont Knopfler (ab)usera par la suite qui se met en place. Et c''est dans « Communiqué » que l''on retrouve le plus une des influences revendiquées de Knopfler, le génial JJ Cale.

« Communiqué » est un bon disque, et permettra à Knopfler de se mettre en route pour devenir le guitar-hero du début des années 80. Un certain Bob Dylan s''en est aperçu. Mais c''est déjà une autre histoire ... '
22 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)