undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
6
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:10,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 novembre 2000
Miracle de technique et de style , de légéreté et de finesse , le numéro que nous propose Fischer-Dieskau tient du génie. S'attaquant à ce qui constitue d'une certaine manière l'essence des lieder de Schubert : la poésie de Goethe ,il batit un monument . Le très bref "In allen Gipfeln..." est d'une beauté incroyable, et Fisher-Dieskau joue ici sur l'ambiguïté du poème pour rendre encore sa musique plus attirante . Bien sûr, il chante aussi le sublimissime "Erlkönig" , qu'il interprète avec brio et force, sans pour autant brusquer ou faire du son ou de l'émotion facile. "Sah ein Knab ein Röslein..." pétille de malice , "An schwager Kronos" prend toute sa force ,avec comme serviteur ce gigantesque artiste. De plus , la complicité manifeste entre les pianistes successifs : Jorg Demus et Gerald Moore et Fisher-Dieskau aboutit à une cohérence et à un son tout à fait exceptionnel .A ne rater à aucun prix .
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
SCHUBERT (1797-1828)/GOETHE LIEDER/ Dietrich Fischer-Diskau/
Ce disque peut servir d’introduction à la découverte du monde du Lied schubertien, car on y trouve quelques trésors. Il faut savoir que Schubert a écrit plus de 600 Lieder.
Pour moi, c’est le bouleversant« Erlkönig » qui vient en premier avec le délicat « Heidenröslein », deux poèmes de Goethe que j’ai appris en classe d’allemand lors de mes études secondaires. L’ensemble des 22 lieder proposés dans ce disque ne peut que charmer tout mélomane digne de ce nom.
Comme toujours, le grand baryton Fischer Diskau séduit et bouleverse grâce à sa façon subtile de traiter ces miniatures sublimes.
Très utile : une notice avec les paroles en allemand, anglais et français accompagne ce CD.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2007
Quelle voix ! Il faut absolument entendre le timbre si pur, profond de Dietrich Fischer-Dieskau, qui, accompagné d'un piano sublime, vous transportera, par le biais de la géniale mise en musique de Schubert, dans l'univers poétique de Goethe ! Un voyage magique à faire à tout prix, du Wanderers Nachtlied au fameux Roi des aulnes. Que de beauté !

Par ailleurs, le livret comprend le texte des poèmes. Un bonheur pour les germanophiles.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juillet 2010
Une fois que l'on a écouté Schubert avec Fischer Dieskau, il est impossible d'écouter ces lieder avec quelqu'un d'autre. Qui d'autre que lui peut rendre aussi transparente la poésie de Goethe, surtout Wilkommen und Abschied? Les fioritures de la mélodie sont distillées avec grâce, ce sont les meilleurs pages de la poésie allemande que nous avons entre nos mains.Le pianiste reste à sa place sans couvrir le chanteur, ce qui est rare. Il ne reste plus qu'à prendre les partitions et les chanter ou les jouer au piano. Pour compléter le tout je vous conseille les Dichterliebe de Schumann et An die Musik....
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2012
Même si cet enregistrement est déjà ancien, je reste personnellement attachée à cette interprétation. Mais je suis depuis longtemps une fan de D F D !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 4 octobre 2012
Je ne comprends pas, en tant que mélomane invétéré, qu'on puisse aimer cette profonde musique romantique remplie de Charlottes werthériennes (quitte à avoir une maladie werthérienne,je préfère la chaudepisse) de Marguerites faustiennes, grétchennées, tétonnées, nattées, élevées dans l'esprit bovin du KKK à la germanique ou de vénérables et diaphanes Walkürues.

Il faut l'affirmer : en exerçant mon droit critique, je dis ce que je pense et je ne pense que du mal de ces nullités
crasses,sortes de rogatons chuchotés, ultimes symboles de ce que le Romantisme Allemand a apporté à la Souffrante Humanité Occidentale : l'amertume, l'aigreur et le désenchantement. Fils des Epopées, ces stupides petits-bourgeois ont dans leur étroitesse d'esprit tracé le sillon du repli sur soi, nappe phréatique de la culture Volkïsch et du culte du surhomme.

Ceci étant Schubert est un magnifique musicien. La preuve par sa musique de Chambre, ses oeuvres pour piano et ses Symphonies. Mais là, c'est intenable.

Pour les fielleux que ma prose risque d'irriter, je vous garantis, qu'à toute injure que vous profererez à mon encontre, vous aurez un droit de réponse et une plainte à Amazon. Le Freedom of Speech s'applique ici.

Avis aux Amateurs. A bonne en tender, tchou tchou !
33 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

24,49 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)