Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
16
Garage Inc.
Format: CD|Modifier
Prix:15,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 14 mars 2012
J'en connaissais pas grand titre à part "am i evil et Helpless" initialement de Diamond Head dont j'avais déjà entendu les reprises par Metallica, et que j'aimais beaucoup.
J'avais même pas remarqué la présence de reprises de Motörhead (même si lemmy restera toujours lemmy).
Et ben au final, addictif le truc !!!! Moi je trouve que ca remue plutôt pas mal,et j'aime bien !!!
Ca fait un peu plus d'une semaine que je l'ai reçu et je m'en lasse pas, je vous en souhaite donc tout autant !!!
2 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus
le 10 septembre 2015
Le groupe c'est fait plaisir au début de l'album, mais dans les chanson suivante on retrouve vite leur style. Si vous aimez ce groupe vous aimerez cet album.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 17 mars 2010
Très satisfait de cet article. Je l'ai acheté dans un esprit de "collectionnite aiguë" parce que ces gars là sont des légendes ! Malgré tout, j'ai une très large préférence pour le premier CD de cet album qui en comporte deux.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 18 février 2013
produit d'importation qui a fait le bonheur de l'ami pour lequel je l'ai commandé, aucune crainte a voir,vous pouvez commander en toute confiance!!
|0Commentaire|Signaler un abus
le 25 février 2016
compilation du plus grand groupe du monde ; le son d enfer que tout le monde adore si fort si bon
|0Commentaire|Signaler un abus
le 2 mai 2016
envoi parfait car dans les temps et bien protégé malheureusement je n'ai pas eu le temps d'écouter le cd mais je pense que je risque de ne pas être déçu
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 juillet 2017
CHRONIQUE DE JEAN-CHARLES DESGROUX MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 162
Amené à se renouveler après le succès fracassant du "Black Album", Metallica expérimente à tout va, entre inspirations poudreuses, blues, psychédélisme et country venant alors teinter le heavy hybride et peu offensif de son diptyque "Load" et "Reload". Retour au métal lors d'une révision au garage avec des reprises fun et "old school," déjà éprouvées sur "The $5.98 EP : Garage Days Re-Revisited" — conçu comme un intermède permettant de bizuter son nouveau bassiste Jason Newsted, après la disparition tragique de Cliff Burton. Moins spontané et brouillon, mieux produit et ficelé, "Garage Inc" offre ainsi en 1998 un medley bouillonnant rendant gloire aux Danois hystériques de Mercyful Fate (10 minutes de "evil true" métal !), des classiques de Black Sabbath, Blue Oyster Cult ou Thin Lizzy avec le traditionnel "Whiskey In The Jar" ici bien musclé, tout en se permettant sans complexe de voir ailleurs : "Tuesday's Gone" (Lynyrd Skynyrd) témoigne de l'amour du groupe pour le rock sudiste, tout comme ce "Turn The Page" viril emprunté à Bob Seger. Il ose davantage de sophistication en reprenant Nick Cave ("Loverman"), bien moins avec deux salves de Discharge, et l'on retient de justesse Lars Ulrich d'imposer son estime inconditionnelle pour Oasis. A la place, il reprend encore et encore Diamond Head, payant son tribut au chanteur qui l'hébergea un temps sur son paillasson en 1981. Sur le second CD, on retrouve donc les cinq titres cultes de l'EP de 1987 dont ce "Small Hours" inquiétant, l'hommage aux fabuleux Killing Joke, ainsi que la meilleure visibilité possible aux Misfits avec l'énorme "Last Caress/ Green Hell", avant qu'ils ne deviennent une franchise de merchandising digne des Ramones.
Sont également compilées toutes les autres faces B des maxi 45 tours des années 80 — dont cet incroyable "Am I Evil ?" de Diamond Head au dos de "Creeping Death' en 1984, probablement l'une des meilleures définitions possibles du son heavy métal. Egalement en bonus, Hetfield & co imposent les plus obscures "nuggets" de la New Wave Of British Heavy Métal avec les très underground Blitzkrieg, Sweet Savage, Holocaust ou Budgie, tandis qu'ils magnifient la rage punk "bas du front" avec "So What" des tendres Anti-Nowhere League, répètent pour Queen avec "Stone Cold Crazy" et célèbrent Lemmy avec quatre morceaux de Motôrhead enregistrés jadis pour son 50e anniversaire.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 14 octobre 2010
je ne reviendrai pas sur la musique, il ne faut pas prendre au sérieux ces reprises, juste savourer et remercier Metallica d'avoir rendu accessible à un large public certains titres qui étaient destinés à ne rester connus que d'un nombre restreint de connaisseurs. justement, les droits d'auteurs vont certainement faire du bien aux comptes bancaires de certains, à commencer par les plus hardcore comme Discharge ou les Misfits, mais aussi à tous ces groupes de seconde division de la NWOBHM comme Sweet savage, Holocaust et Diamond Head. Metallica, c'est un peu les restaus du coeur du hard ! Bravo !
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 13 octobre 2000
Suite à 2 albums injustement critiqués à cause de la nouvelle orientation musicale du groupe un peu moins Trash/metal, un peu plus Hard Rock, Metallica sort Garage Inc., un album de reprises enregistrées tout au long de sa carrière. Les groupes repris sont très divers et le choix des chansons en devient très éclectique. "Attendez-vous à du Police à la sauce Metallica..." avait déclaré le chanteur et guitariste rythmique James Hetfield avant la sortie de Garage Inc. En effet, on retrouve sur cet album-hommage du pur metal avec Mercyful Fate, Black Sabbath, Diamond Head, Motörhead..., du punk avec Danzig, du rock avec Nick Cave ou Queen, de la country-rock avec Lynyrd Skynyrd ou encore du folk (!) avec le traditionnel "Whiskey In The Jar". Le résultat est parfois surprenant mais Metallica parvient à redonner une seconde jeunesse à des titres anciens ou oubliés, témoins les superbes "Turn the Page" ou "Astronomy". A l'écoute de Garage Inc., on sent que Metallica s'est vraiment amusé à reprendre toutes ces chansons, et cette joie envahit rapidement l'auditeur.
13 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 30 août 2009
Merci à Metallica, car grâce à eux j'ai découvert de nombreux groupes qui font désormais parti de mes classiques. Remettre à l'honneur ces perles là, remettre Diamond Head à sa place, voilà une belle preuve d'humilité. Une façon de dire voilà d'où on vient, on n'a pas oublié. Mettre en avant ses influences pour mieux montrer leur griffe, et surtout pour un résultat incroyable. L'appropriation est totale, on croirait des inédits! Le premier disque est le plus récent, le second étant composé du mythique garage days très galère à trouver à l'époque! Des reprises très bien choisies, de Nick Cave (Loverman) à Lynyrd Skynyrd qui est ma préférée, surpassant l'originale avec l'intervention de Jerry Cantrell, on se croirait à la maison en train d'écouter des potes se faire un boeuf. La reprise de Blue Oyster Cult est géniale, et celle de Thin Lizzy parfaite. Un meddley de Mercyful Fate terrifiant que j'écoute en boucle (j'aime beaucoup Mercyful mais parfois la voix c'est un peu dur). Belle part à Motorhead sur le second disque, plus rentre dedans (jeunesse oblige), et tellement d'autres. Car il y en a dans le garage, 27 titres rien que ça! Alors pour ceux qui aiment cette voix, ce son, ces grattes et ce martelage de fûts, vous allez être servis, avec respect des aînés en plus! Dans tout l'album résonne ce côté authentique, pas surfait, comme dans un bon vieux garage.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Load
6,99 €
Kill 'Em All
15,12 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici