Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
105
4,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,75 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 avril 2011
Avec ce titre un peu provocateur, je désirais souligner l'importance du rôle de Bill Evans dans le chef-d'oeuvre qu'est Kind of Blue. Miles Davis reconnait d'ailleurs dans son autobiographie que, sans Bill Evans, Kind of Blue n'aurait pas été possible.
Il faut écouter comment Bill joue en accompagnement des solos, il souligne, appuie, suggère, répond... Ses accords changent régulièrement, presqu'à chaque phrase, c'est fabuleux. Si on compare avec le jeu de Wynton Kelly qui joue sur "Freddie Freeloader", la différence est énorme, et Kelly est un excellent pianiste, c'est lui qui remplacera Evans dans le groupe de Miles Davis.
Et que dire des solos de Bill Evans ? Fabuleux, tout en touché harmonique, on ressent les influences classiques.

Quelques mots tout de même sur les autres musiciens...
Miles Davis est à son meilleur. Son style est posé, élégant et il dégage beaucoup d'assurance. Son jeu frôle même la perfection.
John Coltrane s'est merveilleusement adapté à ce que voulait Miles. Son style est ici très sage, mais son lyrisme est intact.
Julian Adderley n'a jamais aussi bien joué. Ses solos sont du niveau de ceux de Coltrane.
La section rythmique est exceptionnelle. Paul Chambers et Jimmy Cobb sont au sommet de leur forme. L'introduction de "Flamenco Sketches" par le duo Evans / Chambers est magnifique.

A noter que "Blue in Green" a été écrit par Bill Evans. Miles Davis se l'est approprié, ce qui était, hélas, une pratique courante dans le Jazz. "Flamenco Sketches" pourrait également avoir été écrit par Bill Evans.

Kind of Blue est la consécration d'un sextet de géants, mais aussi la consécration du Jazz modal. C'est également un disque que tout le monde devrait posséder dans sa collection, quelque soit son horizon musical.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2012
Ce disque fait partie des premiers vinyles de jazz que je me suis offerts.
Pas déçu car il présente une belle qualité sonore même si je n'ai pas une installation haut de gamme (ampli ONKYO, enceintes FOCAL et platine LENCO).

Vous voulez découvrir le jazz, achetez ce disque !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2007
C'est entouré d'une véritable dream team (John Coltrane, Cannonball Adderley, Bill Evans, Paul Chambers...) que Miles Davis enregistre en 1959 ce "Kind Of Blue", fer de lance du jazz dit modal (prolongement d'un accord ou d'une mesure permettant une improvisation plus "libre"), devenu depuis un grand classique du jazz, conseillé en général aux non-initiés du fait de sa grande accessibilité. Un album calme et léger, mélancolique et apaisant, que tout amateur de jazz se doit de posséder.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2002
Indispensable, incontournable, inégalable... Il faudrait créer une note 6 étoiles pour ce disque! On ne peut prétendre connaître le jazz si on n'a pas écouté ce disque. Qui vous amènera immanquablement à vous plonger dans Sketches of Spain, Miles Ahead, etc. etc.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2003
Ah... Blue in green...
Mon enfant est né sur ces notes en pleine nuit ! Le plus bel instant de mon existance. On ne peut rêver mieux pour entrer dans la vie.
Il a préféré entendre le piano de Bill Evans, le saxo de Coltrane et la trompette de Miles que rester dans le ventre de sa maman, c’est dire ! La nature se trompe rarement.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2017
Je ne vais pas commenter plus cet album légendaire mais m'attacher à son enregistrement. Une fois n'est pas coutume, cette réédition remasterisée est d'excellente facture (j'ai remarqué que c'est souvent le cas chez Sony). Les instruments sont clairs, bien séparés et toute la subtilité des morceaux est donc restituée. Tous les détails sont également perceptibles, ce qui laisse la porte ouverte à des (ré)écoutes rien que pour profiter de ce plaisir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2004
"Kind of Blue " fait partie des chefs d'oeuvre immortels de la musique jazz. Le vocabulaire harmonique s'enrichit ici de celui des modes grecs anciens, le tout mêlé au swing incomparable du tandem Chambers / Cobb et à la classe des interventions solistes. Bill Evans en particulier s'y révèle pleinement ("Blue in Green", "Flamenco Sketches") et instille à cette musique cette saveur modale si particulière qui fait toute la richesse d'une grande partie de la musique jazz depuis les années 60. Ajoutez à cela la classe de Miles, la fougue d'Adderley et les superbes envolées de Coltrane, et vous obtenez un disque essentiel de l'histoire du jazz, de bout en bout : Le célébrissime "So What",qui malgré son riff et sa grille minimalistes,conserve toute sa saveur même après plusieurs écoutes, en est la preuve magistrale.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2009
Comme je l'avais écrit pour le Nevermind de Nirvana, ce disque est irrésistible, inutile de chercher des faiblesses, il n'y en a pas.
Or, cette merveille est signée de Miles Davis qui est censé avoir signé en même temps les 5 pièces de l'album. Seulement, Miles n'est pas seul, l'énergie créatrice du disque doit énormément à Bill Evans, qui ne fait même plus partie du groupe à ce moment-là ! "So what" et "All blues" sont les thèmes principaux de Kind of Blue et sont peut-être effectivement écrits par Miles. Mais écoutons "Blue in Green", la trompette est presque de trop sans parler du saxophone de Coltrane, et ce une fois qu'on a entendu la version donnée par Bill Evans, le vrai compositeur du morceau, en trio avec Paul Motian et Scott LaFaro. Trop de perfection tue la perfection ! Mais n'allez pas penser que je fais la fine bouche. Voyons maintenant "Flamenco sketches" qui clôt l'album. Il s'agit d'un plagiat d'une chanson appelée "Some other time", que Bill Evans avait lui-même déjà plagiée pour son "Peace piece" de 58. Ca laisse songeur... Enfin, "Freddie Freeloader", un blues sur lequel Bill Evans n'intervient pas, remplacé par (l'excellent) Wynton Kelly n'ajoute rien à l'équilibre du disque, mais ne lui enlève rien non plus, c'est tout ce qu'on lui demande.
Voilà, après toutes ces remarques, comme tout mélomane, je considère Kind of blue comme l'un des plus beaux disques au monde.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2015
étant plus audiophile que mélomane , je ne peu mettre 5 étoiles car la remasteurisation n'est pas au top au point que j'ai pensée avoir une enceinte qui grésille.
mais ça reste un grand album quand même .
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2014
N'y connaissant rien au jazz et m'y étant mis depuis peu, je me dis sincèrement que même un sourd sentirait les exceptionnelles vibrations de la musique de Miles Davis. C'est fou d'avoir ignoré ça toutes ces années... mais quel bonheur de le découvrir !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €
10,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici