undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
16
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
13
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:15,79 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 mars 2010
Rien ne prédestinait ce groupe a devenir une référence en matière de rock. Pas de chanteur du type Jagger, Rod Stewart, Bowie clinquant ou de paillettes ou grimage superficiel qui caractérise le rock des années 70'.
Et pourtant Wishbone Ash et particulièrement ce double LP à l'origine va devenir un des préférés de la famille des aficionados-quinqua-rocker que nous sommes devenus.
On se souviendra des duels entre les guitaristes solistes Andy Powell et Ted Turner dont le talent explose tout au long de ce cd au point que le Melody Maker, avare en général de compliment, écrivait en 1973 que ce duo était la meilleure chose qui existait depuis Jimmy Page et Jeff Beck au sein des Yardbirds. Plus que cela, Wishbone Ash soigne ses compositions, ses arrangements, jusqu'à sa pochette et surtout pour les avoir vus plusieurs fois en concert à cette époque ils respectaient le public, et leur show était carré, propre, heureux de communier avec le public comme à Orange en 1975 malgrè la pluie, et tout cela on le resent bien dans cet album qui ne me quitte plus depuis...plus de 30 ans. Pourquoi? tout simplement cette musique est "Classe" et intemporelle.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2010
Un disque qui permet en une écoute de se faire une excellente idée de la production de Wishbone Ash dans les année 70.

Un son typique, des mélodies superbes, un vrai plaisir lors de l'écoute.
The King will come qui ouvre l'album est un grand moment à découvrir absolument pour ceux qui ne connaissent pas Wishbone Ash.

Tout est superbe, les versions "Live" sont pleines de surprises par rapport aux versions studios, c'est un Rock mélodique, tout en finesse avec des guitares légères, de la musique aérienne à écouter tranquillement au fond d'un bon fauteuil, le temps passe trop vite, mais le plaisir reste.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2003
A son époque Vinyl, l'album était déjà un de mes préférés dans ma collection de Live de divers groupes Rock. La prestation des musiciens du groupe est assez proche de la perfection, ce qui est rare pour l'époque et encore maintenant. De plus, la qualité d'enregistrement est telle que ce disque n'a pas pris une ride.
C'est vraiment un bijoux.
0Commentaire| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le rock progressif peut parfois être casse-burnes, voire très. Dans ce genre, il y a toujours eu à boire et à manger depuis son avènement. Fin années 60 et années 70, fort heureusement, notre génération a été privilégiée, car le rock prog lui a légué un patrimoine artistique exceptionnel et varié : l'envoûtant King Crimson, le raffiné Genesis, le mystique Yes, l'inclassable Pink Floyd, l'extravagant ELP, le baroque Procol Harum, le flamboyant Jethro Tull, le complexe Gentle Giant et j'en passe. L'original Wishbone Ash, avec sa formule à deux guitares, fut également un inoubliable contributeur pour le style musical évoqué. Ses albums de l'époque 1970/74 plaident incontestablement en leur faveur. Live Dates (1973) est le live qui vient relayer une production studio discographique alors à son apogée (Argus et Wishbone Four). C'est même un double live qui reprend les titres marquants des albums précédents : de l'éponyme Wishbone Ash de 70, figurent Lady Whiskey et le monstrueux Phoenix (dont une version supplémentaire enregistrée lors d'un concert à Memphis). Pilgrimage de 71 livre The Pilgrim et Jail Bait tandis que sont repris d'Argus, le chef d'aeuvre d'Ash, les incontournables The King Will Come, Warrior, Throw Down The Sword et Blowin' Free. Wishbone Four (1972) offre l'excellent Rock N Roll Widow et le folk Ballad Of The Beacon. Le seul titre ne figurant sur aucun LP, Baby What You Want Me To Do, est une reprise de Jimmy Reed. L'ossature de Live Dates s'appuie sur des prestations sur le sol british (Reading, Croydon, Portsmouth, Newcastle) lors de la tournée 73. C'est là que le bat blesse un peu, car il en résulte un côté parfois un peu haché. Il est regrettable que ce double n'ait pas été enregistré sur un même concert, il aurait certainement gagné en qualité. Il s'impose malgré tout dans une collection digne de ce nom pour le rendu exceptionnel des diverses performances, d'une part, mais aussi parce qu'il est le dernier témoignage du line-up de référence de Wishbone Ash, Ted Turner, un des deux twin-guitaristes, quittant le groupe l'année suivante. On n'échappe pas aux sublimes mélodies, aux soli inspirés. C'est abouti, maîtrisé, efficace et ça se termine en apothéose avec les 17 minutes de l'anthologique Phoenix dont on ne se lasse jamais. La preuve, le bonus qui suit (Phoenix à Memphis) remet le couvert pour plus d'un quart d'heure. Live Dates est un mémorable voyage dans le temps d'alors. Géant ! (PLO54)
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Live Dates est de ces albums live classiques des 70s que les amateurs de rock se doivent d'avoir dans leur collection parce que, si Wishbone Ash est déjà un très bon groupe en studio, c'est sur scène qu'une la formation mâtinant hard rock mélodieux et progressisme discret, prend tout son sens.
C'est vrai pour la quasi-intégralité de la production "in vivo" des britanniques, encore un peu plus pour cette unique offrande sur scène d'un line-up qui ne survivra pas à la tournée avec le départ d'une des deux gâchettes six-cordées, Ted Turner. Dans les faits, enregistrés sur quatre dates anglaises de juin 1973, la setlist de Live Dates couvre harmonieusement les meilleurs moments des quatre albums jusque-là sortis par le quatuor. Mais, évidemment, Live Dates vaut surtout par les performances de ses instrumentistes et, en particulier d'une paire de guitaristes (le déjà cité Ted Turner et celui qui demeure l'indéboulonnable leader d'une formation toujours en activité, Andy Powell) aussi complémentaires qu'épatants pour ce qui demeure (avec Murray et Smith pour Iron Maiden ou Robertson et Gorham de Thin Lizzy, deux groupes dont les performances de double-guitare doivent beaucoup à Wishbone Ash) une des plus belles doublettes du genre. C'est aussi l'occasion d'entendre la bande durcir notablement le ton par rapport aux versions studio ce qui, en plus des longues phases plus ou moins improvisées émaillant le double (cf. les deux version de Phoenix à plus de 17 minutes chacune ou un Pilgrim poussé dans ses retranchements à plus de 9), est une excellente nouvelle.
Avec Live and Dangerous,Made in Japan ou Tokyo Tapes, tous trois de véritables standard d'un format alors à la mode, Live Dates est tout bêtement un des tous meilleurs live de hard rock des années 70, et l'ultime classique d'un line-up finissant... Un immanquable, donc.

CD 1
1. The King Will Come 7:44
2. Warrior 5:57
3. Throw Down the Sword 6:08
4. Rock 'n Roll Widow 6:08
5. Ballad of the Beacon 5:22
6. Baby What You Want Me to Do 7:48
7. Phoenix* 17:10

CD 2
1. The Pilgrim 9:14
2. Blowin' Free 5:31
3. Jail Bait 4:37
4. Lady Whiskey 5:57
5. Phoenix 17:23
* bonus

Martin Turner - bass, vocals
Andy Powell - guitar, vocals
Ted Turner - guitar, vocals
Steve Upton - drums
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En anglais les dattes se disent dates, tout comme les "dates" de concerts, et c'est donc pour cela que l'on trouve des dattiers sur la pochette de l'album (british humour, quoi!).

La pochette, fac-similé en réduction de l'album original, est très jolie. Les CD's reprennent l'apparence d'un vinyle, noirs avec le label et le trou central, c'est nostalgique en diable ! Mais bon sang qu'ils sont difficiles à extirper du carton, le concepteur doit être adepte des ajustements serrés.

Cette mode des vinyls replica est une très bonne chose pour les vieux croûtons de mon espèce, mais s'ils pouvaient faire le double en taille ce serait aussi bien pour l'esthétique et la lecture (munissez vous d'une bonne loupe pour lire les crédits sur la pochette).

Le son remastérisé est très bon, mais comme je n'ai plus l'original sous la main il est difficile de comparer. Cependant les guitares (et la basse dans une moindre mesure) sont mises en avant au détriment des vocaux, ce qui n'est pas très grave vu que Wishbone Ash est plus connu pour ses duels de guitares que pour la qualité de son chant (très acceptable malgré tout, avec trois chanteurs différents).

Si vous n'avez aucun Wishbone Ash à la maison, achetez au moins ce double album qui fait partie des meilleurs live de l'époque (1973), ce serait dommage de mourir idiot !

Enregistré sur le studio mobile des Stones lors de quatre concerts dans différentes villes d'Angleterre, Live Dates propose des versions enflammées du meilleur des quatre premiers albums du Ash (plus Baby What You Want Me To Do de Jimmy Reed), avant qu'hélas le sublime Ted Turner ne quitte le groupe.

Tous les grands classiques du groupe sont présents avec évidemment les superbes duos de guitares, toujours très rock-bluesy, virant parfois au méditatif mélancolique dans certaines ballades presque progressives (gasp, je l'ai pas dit!), voir avec un feeling jazz par moment (très bonnes parties de batterie de Steve Upton).

Pour les amateurs de belles guitares, si le Clapton de "While My Guitar Gently Weeps" vous remue encore, ruez-vous sur cet admirable relique d'une époque définitivement révolue.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2014
CHRONIQUE DE PIERRE "YVONIN" BENAIM MAGAZINE ROCK&FOLK MARS 1974 N°86 Page 102
5° Album 1974 33T Réf : MCA 410012/13
Trop sérieux pour les teens qui se défoncent sur Slade, pas assez pour les esthètes fin de siècle, les Oscar Wilde en mal de préciosité qui se bercent de Fred Astaire et d'illusions malsaines. C'est vrai, Wishbone Ash n'est ni un compromis, ni une de ces facilités de salons que l'on encense. Il repousse les limites du rock plus loin encore et semble ne faire aucune concession.
Le jeune poulain de Melody Maker a fait pas mal de chemin depuis le référendum de fin 1971 où il fut classé "Espoir le plus brillant". L'originalité du groupe réside surtout dans le perpétuel duo, le brillant duel des deux lead guitaristes. Non que la formule soit particulièrement neuve, mais Wishbone Ash élabore par ce procédé un son très différent et tire un extraordinaire parti de cette collaboration/opposition des deux instruments. Les vocaux sonnent un peu Jefferson Airplane dans les meilleurs moments. Quant à la section rythmique, Steve Upton (batterie) et Martin Turner (basse et vocaux) assurent comme des fous.
En fait, les trois premiers albums du groupe ("Wishbone Ash", "Pilgrimage", "Argus") m'avaient fort intrigué et donné beaucoup à espérer, en même temps qu'ils me laissaient sur ma faim. On pouvait sentir dans les ébauches de ces débuts une volonté de recherche, un parti-pris d'élaboration d'une musique, d'un son neuf dans un genre où l'originalité se fait de plus en plus rare. Je craignais pourtant qu'ils ne tombent dans le piège d'un hard-rock de facture vulgaire, sans intérêt, ce qui ne correspondait pas du tout à leurs aspirations, ni à leurs capacités (cf. : Humble Pie). Puis il y eut "Four" qui, sans être vertigineux, sans atteindre les sommets de la transcendance rock'n'rollienne, marquait un net progrès du groupe et l'évolution vers une musique de climats gouttières, de breaks rougeoyants entremêlés de motifs-adjectifs. Une texture bizarre, un son différent et presque le couronnement de cette recherche.
Si "Four" était une espèce de condensé des meilleurs passages des trois premiers albums, "Live Dates" est le constat d'une réussite. Ils ont enfin trouvé leur son exact, senti la musique qu'ils devaient jouer. "Live Dates" est un "Best Of...", en même temps qu'une consécration. Une étuve de notes, un rock'n'roll bouillant parsemé de longues envolées, de phases langoureuses.
On se demande pourquoi un tel groupe est resté pendant plus deux ans un "laissé-pour-compte", au profit d'autres qui ne produisent qu'un hard-rock dénué de sens et d'intérêt. Au lieu d'encenser Deep Purple, Black Sabbath, ou Nazareth, il serait bon que les teens débranchent leurs transistors et prennent part à la danse de "la veuve du rock'n'roll"....
Wishbone Ash mérite plus que la faible audience, grandissante j'en conviens, qui lui est accordée. En espérant que ce double album marquera pour le groupe l’avènement d'un succès auquel il a droit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2011
Wishbone ash, c'etait de superbes compos tres mélodiques, des arrangements voix pas mal, deux guitares. Il suffit d'écouter les 4 titres phares du groupe joués live sur ce cd à la pochette recherchée: "the king will come", "blowing free", "throw down the sword" et "ballad of the beacon".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2013
Je possédais en vinyl tous les albums de Wishbone Ash. Je viens de me séparer de ma collection pour des raisons de place et je rachète les albums de Wishbone Ash en CD. Je suis sur de ne pas me tromper.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2012
livraison rapide, cd neuf; cela faisait 25 ans que je ne l'avais pas réécouté et je ne suis pas déçu:j'ai retrouvé l'ambiance de ma vie étudiante avec mes amis d'alors...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,00 €
21,68 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici