undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Acheter Fire Bijoux en or rose

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
16
3,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:34,17 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le calme "Pure Instinct" est l'album de Scorpions qui comprend le plus de ballades, et est interprété par un groupe à l'instinct pur sûrement, mais slow.
La musique des Scorpions, a toujours été faite d'un hard-rock mélodique et de slows ravageurs. C'est cette seconde option, qui va prendre le dessus sur ce treizième album studio, publié en Mai '96. Aux côtés de Klaus Meine, Rudolf Schenker, Matthias Jabs et du bassiste Ralph Rieckermann, c'est Curt Cress qui tient la batterie en studio. Car Herman Rarebell (même s'il assura la promotion de l'album en France), refusa de participer à son enregistrement. L'album est produit par Erwin Musper (hormis deux titres), "Wild Child" et "When You Came Into My Life", qui sont réalisés par Keith Olsen (producteur de "Crazy World" en '90). Ce mid-tempo de "Wild Child" qui démarre en trombe (avec des samples de cornemuse), est bien isolé. Alors si ce nerveux petit rock met le cerveau à l'envers, il est en revanche bien isolé. "But The Best For You" et "Does Anyone Know" deux compositions de Klaus, sont de parfaits exemples du contenu de cet album, bien réalisé certes mais manquant de hargne. Le premier sur un faux rythme fou, possède quand même de quoi vous retourner à nouveau, grâce à son tempo et son solo. Le second est une (énième) ballade, placée bien tôt dans un album qui n'en manque pas. Un soupçon d'instinct sauvage persiste, sur un rock 'n' roll "Stone In My Shoe" remuant, et "Oh Girl (I Wanna Be With You)" qui (passé une horrible intro), s'avère assez convaincant (grâce à un bon groove). Les six autres titres étant des slows, (dont cinq composés par Rudolf). Alors "Soul Behind The Face" mélodique, sympa possède bien un bon refrain. A "When You Came Into My Life" (une remarquable composition), il faut reconnaître une superbe interprétation. La ballade "Where The River Flows" à des airs de rock sudiste avec Matthias à la slide, et "Time Will Call Your Name" (autre excellent titre), est acoustique et possède une chouette mélodie orientale. "You And I" écrit par Klaus (même s'il est réussi) est un slow de plus, et "Are You The One" évoque un petit côté Beatles (avec ses cordes), et est encore une fois super bien interprété.
Avec seulement quatre titres de pur hard-rock sur onze, "Pure Instinct" est un album de Scorpions à l''instinct (plutôt) inoffensif. Un album à plutôt réserver aux homo sapiens fans, les plus irréductibles.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2013
Ayant tenter le coup d'un retour au hard rock sans concession avec "Face the heat", Scorpions abdique et finalement nous propose ce "Pure instinct" plus accessible et surtout plus soft.
Bien que les compositions ne soient pas mauvaises, leurs écoutes est assez décevante malgré la très bonne entrée en matière du titre d'ouverture "Wild child".
La voix de Klaus Meine se veut également plus douce et donne une impression assez désagréable d'une orientation dirigée vers un aspect plus commercial.
"Pure instinct" n'est pas un mauvais album mais annonce le début d'une nouvelle ère pour le groupe allemand qui le verra peu à peu s'éloigner de son hard rock traditionnel, en s'essayant notamment à l'électro sur le suivant et controversé "Eye II eye".
"Pure instinct" est un album dont la satisfaction première est de voir le groupe revenir à un certain degré d'inspiration ("Soul behind the face") mais qui a aussi le défaut d'être trop lisse pour raviver entièrement la flamme.
En ce sens, je lui préfère "Face the heat" car malgré quelques titres moyens, avait le mérite de posséder un son plus brut.

Mes titres préférés : "Soul behind the face", "Wild child".

Note : 13/20
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La meilleure période de Scorpions se situe entre 1972 et 1982 où le groupe produisait un hard-rock puissant et mélodique, mais quelques balades joliment troussées laissaient prévoir leur future orientation. Dès le succès de « Still loving you » le sort en était jeté. Scorpions allaient se consacrer à composer des slows mélodiques entre quelques morceaux plus enlevés, ce qui allait gonfler leur notoriété. L'amateur de hard-rock dévastateur et instinctif va s'écarter du Scorpion, un autre public, plus tolérant, va accrocher. Et les albums s'enchaînent avec leurs lots de morceaux sirupeux, Pure Instinct aligne des titre larmoyants, joliment construits, carrés, précis, joués à la perfection, la production est hyper soignée, le son au top, ça peut passer en radio, aucune oreille ne sera égratignée. Les Scorpions se font du fric, c'est ce qu'ils recherchaient, ils ont gagné ! La recherche de la perfection dans l'insipide est atteinte, plus de sauvagerie, plus de surprise, un album attendu qui évite de choquer quiconque, à écouter avec modération en musique de fond. ( 11 titres / 51mn).
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je dois admettre qu'a l'heure ou j'écris ces quelques lignes, mon appréciation de cet album (paru dans une période mouvementé chez les Scorpions) me conduit aujourd'hui a le plébiscité d'avantage que lors de son acquisition. Il y a bien longtemps maintenant.
Car alors que ses deux dernières productions ne ressemblent rien moins qu'à de l'auto-plagiat (plutôt bien fichu d'ailleurs !), on ne pourra ainsi reprocher au groupe de Rudolph Schenker de ne pas avoir tenté par instants de chercher a s'éloigner de certains de ses propres codes. Dans ce cas là précisément, on pensera aussitôt a l'album "Eyes to Eye". Néanmoins, cette tentative de changement, le groupe l'avait une première fois opérée avec ce disque paru quelques années plus tôt. En 1996. Période ou le Hard et le Metal opéraient alors de profondes mutations et variations. Entre la vague grunge et la radicalisation d'un certain Heavy Metal (le trash, le Death, le Black, le Doom, etc), Schenker ne s'en était même pas caché; Suite aussi au départ du bassiste Francis Bucholz et plus tard du batteur Herman Rarebell, l'hydre a 3 têtes ne savait plus trop ou donner de la tête, ni comment réajuster son tir (son dard). Quel était alors le meilleur choix a faire pour tenter de sauver cette bestiole d'une mort imminente. D'ailleurs, après déjà quelques 30 ans de carrière, les teutons auraient tout a fait pu raccrocher leurs gants une bonne fois pour toute. Mais nous le savons tous, ce genre d'animal a toujours eu la réputation d'avoir la peau très dure en plus d'être tenace.
Alors certes, Pure Instinct n'est pas a proprement parlé un authentique album estampillé/labellisé "Scorpions". Mais il n'empêche...
Qu'on se le dise, a leurs façons, les Scorpions demeurent une fois encore des perfectionnistes dans l'art d'écrire des mélodies que l'on retient quasi instantanément et durablement.
Chacun des morceaux qui composent ce disque est en effet formidablement écrit, joué et interprété. La production très naturelle est franchement réussie également. Et si l'album délivre le plus souvent des morceaux assez éloignés de ceux qui avaient construit la légende des Germains jusque là (puisque d'avantage tournés ici vers un Rock très FM plutôt que dans les contrées du Hard), j'admet bien volontiers, qu'excepté son dernier titre et les "Wouhouou" introductive de "Oh Girls (I Wanna be with You)" ou encore "When you Came into my Life", Pure Instinct offre sur sa durée bien plus de moments de réussites que son contraire.

Pure Instinct est l'album le plus apaisé des Scorpions. Le moins venimeux si vous préférez. Quelle importance finalement. Du moment que le plaisir d'écoute est là. Ce qui pour moi est, vous l'aviez compris, le cas.

14,5/20
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2016
Ben moi je l' aime, ce disque...
Je sais, c'est pas du hard pur et dur... On est bien loin de "world wide live"... Rien de plus clair, et personne, pas même le groupe, ne vous prétendra l' inverse !
Et pourquoi scorpions ne ferait il pas un album pop ?
Ils l' ont fait... Et c'est bon... Très bon... Mille fois mieux qu' un énième disque qui ressemblerait aux précédents...
Il y a des perles, là dedans... Pop mid tempo, ( but the best for you, soul behind the face, where the river flows...), un poil plus musclée (Wilde child, stone in my shoe)... Et, pardi, des ballades... Mais des belles...(Still lovin' you m' horripile depuis toujours !)...coup de cœur pour "when you came...et la magnifique "are you the one "...( quelle voix !).
J' aime moins, "oh girl...." Et "you and i", plutôt cucul...

Bref... Pas grand chose à jeter... Si ! La pochette... Sans nul doute l' une des plus laides et mal faites de scorpions (pas fortiches dans le domaine !)... Voire l' une des plus moches tout court...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2010
Je comprends que certains soient déçus ... car entre les deux (bons) morceaux les plus " musclés" ,( avec Stone in my shoe) , à savoir WILD CHILD et SHE S KNOCKING AT MY DOOR ( bonus japonais), la " wild child in fire " s' est métamorphosée en " litle angel" car les Scorpions se font tout tout doux ...voix touchante et sensuelle , mélodies onctueuses ... J' aime en particulier : Oh girl ( sauf son horrible intro ! , c' est quoi ces do do do , pourquoi pas da da da tant qu'on y est ? au secours , c' est pas Scorpions ça !!); DOES ANYONE KNOW et YOU AND I (beau slow) aux mélodies et solos de guitares accrocheurs ( compos 100% K Meine); WHEN YOU CAME INTO MY LIFE ( superbe slow rock avec 2 versions album et single aussi belles l' une que l' autre ); Are you the one ? avec son air de musique classique d' un côté et la voix de Klaus de l' autre ; A toutes les questions posées dans la belle SOUL BEHIND THE FACE , je réponds : Yes , I would ...
Alors effectivement , pas de rock dur dans tout ça mais , devant tant de douceur et de savoir faire la Scorpionne que je suis ne peut se trouver que désarmée ... et se laisser faire sans piquer !!
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2009
Pas sur cet album en tout cas.
Après Face the Heat, inégal il est vrai, découvrir le nouveau Scorp avec Wild Child et son son moins bon qu'en 90 laisse un gout amer dans la bouche...
Passé la déconvenue, le morceau est quand même bon, et on découvre deux ballades "When you came into my life" et "Are you the one" belles à pleurer.
Et le reste ma bonne dame me direz-vous ?
Comment ça, quel reste vous répondrai-je ?
Ben oui le reste est totalement anecdotique et vraiment très calme.

On se demande bien où se sont perdus nos allemands et on se dit qu'ils sont devenus trop vieux pour faire du rock, ce que confirmera hélas la prochaine offrande...
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2013
Aucun morceau à sauver. Les balades sont nian-nian, les morceaux plus hard le sont très peu... Un album à oublier dans leur discographie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2011
Plus rock FM que véritablement hard, voilà ce qu'on peu dire de "Pure instinct": le scorpion ne pique plus beaucoup! (oui, je sais, elle était facile).
Pas mal de ballades ou de morceaux mi-tempo: "Where the river flows" et "Are you the one?" en sont à mon avis les 2 meilleurs exemples! Heureusement, "Wild child" et "Stone in my shoe" sont quand même bien pêchues...et inspirées! Bon, d'accord, l'album est mélodique, les morceaux sont bien ficelés, calibrés FM, mais est-ce vraiment ce qu'on attend d'un groupe comme Scorpions ? Le ratio hard-rock/ballade s'est presque inversé au fil des albums!
Un disque quand même sympa dans l'ensemble pourvu que l'on ne soit pas amateur de hard-rock pur et dur (dans ce cas, rabattez-vous sur "In transe", "Lovedrive, "Backout" ou "Crazy world"). Pour les autres, pourquoi pas ? (note: 13/20).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2011
excellent cd " car il alterne quelques titres de hard rock avec de superbes power balades "does anyone know" "when you came into my life" et la sublime you and i. les titres de hard rock sont très bons car de subtiles arrangements les rendent moins hard. la basse de
Ralph Rieckermann est très présente cela ajoute un plus indéniable, c'est du lourd tout en finesse! quand au trio Meine, schenker, jabs, c'est toujours du pur bonheur pour tous les amoureux de guitares électriques et de paroles sentimentales qui veulent dire quelquechose d'intelligent et de romantique.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici