undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
38
4,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 décembre 2007
Rien a dire, un album surprenant.
Du grand maiden les guitares s'entendent à merveilles sur des parties decalées de folies. Les compos sont variées avec un son.
Rime of the ancient mariner un morceau extrait d'un poème classique de 20 minutes ou ambiences très differentes rendent l'émotion du texte.
Du grand art !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour l'anecdote, Powerslave est le premier album d'iron Maiden que j'ai écouté alors que j'étais adolescent. Le vinyle était posé sur la platine chez des amis de mes parents. A la pochette, je m'attendais à un disque de funk, ou de Sun Ra, un truc comme ça. Forcément, j'ai pris une bonne claque en lançant le disque. Sûr, on ne ressort pas complètement indemne de la première écoute de ce disque. Aujourd'hui encore, Iron Maiden reste un de mes groupes de Heavy préférés.

Powerslave est la quintessence de l'art musical d'Iron Maiden. L'album met en avant toutes les caractéristiques du groupe, celles qui font qu'on sait à qui on a affaire dès les premières mesures. Aces High l'annonce en ouverture : ce sera une cavalcade de guitares pendant 50 minutes. Adrian Smith et Dave Murray se complètent à la perfection sur cet album. (J'ai une préférence pour le jeu de Smith que je trouve plus précis. Murray, s'il est plus technique, a tendance à avoir des bends en fin de phrase qui sont à la limite de la justesse dans le vibrato. Bon, ok, c'est un détail technique.). A ce titre, Back to the Village est une illustration de ce duo de guitares bluffante sur un riff particulièrement technique et rapide.

L'entrée en matière de Bruce Dickinson à la voix sonne comme une simple question rhétorique : "alors, c'est qui le boss ?" C'est l'album sur lequel il se montre le plus efficace en faisant une vraie démonstration de son étendue vocale dans ses envolées en voix de tête et ses retours subtectoniques en fond de gorge.

La basse de Steve Harris claque et enchaîne au galop les phrasés en double croches ne laissant jamais les guitares s'éloigner seules trop longtemps. Il tient serrées les rênes du groupe. Il est le patron qui assure que la musique de Maiden soit toujours si carrée, si rythmiquement précise. Powerslave est en cela une leçon, un cas d'école.

Comme toujours, on retrouve des compositions complexes qui font la part belle aux ruptures de rythmes et aux changements de tonalité et de tempo. Là encore, le morceau Powerslave et le grandiose Rime of the Ancient Mariner qui ferme l'album sont des démonstrations de ce savoir faire.

Powerslave est définitivement dans mon trio de tête des albums de Maiden, avec Iron Maiden, le premier, et Seventh Son of a Seventh Son. Et c'est très certainement l'album le plus représentatif de la carrière du groupe.
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2013
Très très bon album de heavy-metal avec des morceaux d'une puissance incroyable; ceux que je préfère sont Flash Of The Blade ,et le très long " Rime Of The Ancient Mariner " qui termine l'album. Iron Maiden au sommet de son art.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2015
J'achète souvent mes CD musicaux à cause d'un morceau qui me plait beaucoup sur un album.
Je découvre souvent le reste de l'album de cette façon, parfois, j'ai eu de grosses déceptions vis à vis du reste de l'album, parfois, j'ai pris de superbes claques musicales dans la poire.

Ici, c'est en particulier pour la chanson "Aces High" que j'ai acheté cet album de Maiden.

Cet album est terrible, y a pas mal de chansons qui sont de bonnes perles (2 Minutes To midnight, Powerslave ...)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2013
La note n'est pas attribuée à l'album lui-même, sans doute l'un des meilleurs de Iron Maiden, mais à l'édition. Le son a été remasterisé, comprenez par là « on a augmenté le volume pour vous », et franchement la qualité est bien inférieure aux anciennes éditions. La basse est perdue dans le brouahaha général là où elle ressortait magnifiquement dans l'édition originale. Oui cette édition ne coûte pas chère, mais quand on la compare aux précédentes on comprend pourquoi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2016
A tous ceux qui apprécient ce groupe, cet album est très agréable à écouter. Il complète parfaitement bien ma collection.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2011
Véritable classique du rock et du métal plus precisement, Powerslave est un condensé de bon son et de dynamisme. Mention particulière à la chanson The rime of the ancient mariner, qui est le meilleur morceau du groupe.
Bien qu'il soit considéré comme le meilleur album du groupe je préfére Somewhere in Time sortie en 1986, en effet celui-ci est mieux travaillé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2002
Parce que "Aces High" est une véritable tuerie, parce que "Losfer words" rivalise largement avec des perles comme "Transylvania" et "Genghis Kahn", parce que "Powerslave" est la meilleure compo de Bruce Dickinson, parce que "Two minutes to midnight" est un brin surestimée. Parce que "The duellist" est un joyau et parce que si l'album n'avait contenu qu'un titre et que celui-ci eut été "The rime of the ancient mariner"... Définitivement et malgré la difficulté du choix : le meilleur!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Au vu des contributions des internautes sur les albums d'Iron Maiden, (près de 400 sans compter les diverses compilations) il est indéniable que ce groupe est non seulement et après 30 ans de règne, le groupe de heavy metal le plus populaire de tous les temps mais aussi un des groupes de rock les plus aimés du public.
Cet album... parfait, tout autre adjectif étant inutile est celui qui plaça le groupe sur le piédestal où il demeure toujours, ceci malgré quelques faux pas : les départs d'Adrian Smith et de Bruce Dickinson dans les deux ans qui suivirent leur disque le plus faible "No Prayer for the Dying" et l'arrivée de jeunes loups comme Metallica et Megadeth.
Powerslave est un chef d'oeuvre au même titre que "Physical Graffiti", "Machine Head", "Rocks" ou "Screaming for Vengeance" parce que comme ces albums, il est une étape décisive dans l'évolution de cette musique que certains qualifient de primaire et sans intérêt et qui fut pourtant avec le rock progresssif, la musique qui apporta le plus au rock depuis la fin du Flower Power. (Harris et Dickinson sont d'ailleurs grands fans de Yes, cela se sent dans le jeu "Squirien" de Steve et Jethro Tull, dont ils firent une reprise apocalyptique de "Cross Eyes Mary" en B side de "The Trooper".
Powerslave est donc un disque incroyablement varié, plein de trouvailles, déjà en avance sur tous ses concurrents mais tellement rock, tellement entrainant, en tout point authentique que 25 ans après sa sortie il n'a pas pris une ride. Vous arrive-t-il d'écouter "Pyromania" ?
Si Dickinson est au ange et commence à se sentir à l'aise dans le rôle de co-compositeur avec Smith, si Nicko Mc Brain est impérial et Harris égal à lui même c'est à dire démentiel, la palme revient au duellistes Dave Murray et Adrian Smith qui nous offrent un véritable festival comme seul à l'époque Thin Lizzy savait nous en offrir.
Murray et Smith ne sont certes pas des Cyborg virtuoses à la Georges Lynch ou Yngwie Malmsteen mais leurs interventions, duels en harmonie (à la tierce diront les spécialistes) jeu et passe d'armes entre la Stratocaster bleue électrique, ayant appartenue à feu Paul Kossof (Free), de Dave Murray et l'Ibanez futuriste d'Adrian Smith sont un enchantement de tous les instants, cet album est assurément un des plus fabuleux disque de guitare jumelles qui soit.
En plus d'être le manifeste du rock lourd des années 80 avec "Screaming for Vengeance et "Overkill", on retrouvera des influence de ce disque fabuleux dans "Empire" (Queensrÿche), "Countdown to Extinction" (Megadeth) ou le deuxième et monumental album de Leatherwolf, pour ne citer que les plus réussis
Il marquera avec son successeur "Somewhere in Time" l'apogée créative du groupe, la suite sera toujours de très haut niveau : "Seventh Son", "Fear of the Dark", "Dance of Death" mais jamais Iron Maiden ne retrouvera la grâce de cet album historique.
44 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2013
quoi dire de plus? un des meilleurs albums de heavy metal sortie cette année là (1984). pas mal de leurs titres les plus percutants: "aces high", "2 minutes to midnight", "powerslave", "rime of the ancient mariner". dans le style, on a rarement fait mieux depuis.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)