undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été Early Bird Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
44
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 février 2014
SOMPTEUX PICTURE DISC D'IRON MAIDEN COMME TOUJOURS. CLASSIQUE PARMI LES CLASSIQUES CET ALBUM DE 1988 EST UN IDIPENSBALE POUR TOUS LES VERAIS FANS Du MEGAGROUPE. UP THE IRONS !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2015
Llego rápido y perfecto. Que decir de esta espectacular colección de vinilos de Maiden? imprescindibles, estoy muy contento. Buen producto y vendedor.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2013
Picture disque magnifique, super album de Maiden, on retrouve le son d'origine pour les plus vieux albums.
Eddy fait toujours autant son effet
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2013
un tres bonne album de la part iron maiden de bonnes melodies surtout seventh son of a seventh son agreable a ecouter a avoir chez soit
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2007
Le plus abouti, celui auquel je reviens à chaque fois.

Iron Maiden atteint des sommets sur ce concept album. Un Heavy Metal flamboyant, mélodique et lyrique, tinté d'un peu de progressif mais qui à su garder toute sa puissance. La production est totalement adaptée au son du groupe (il suffit de la comparer avec les productions récentes de Maiden pour s'en apercevoir) et les musiciens maitrisent leur sujet à la perfection.

Ce sera l'apogé d'un style unique et on peut être sùr, sans craindres les foudres d'Eddy, que la vierge de fer ne fera jamais mieux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2008
Il y avait jusque là Number of the beast.
Avec cet opus Iron Maiden frappe très très fort et atteint à mon sens le meilleur de leur création.
L'énergie est là, des intros à vous donner des frissons, les guitares s'envolent que se soient de concert ou chacune sur sa ligne, les solos très inspirés dans leur mélodie et la basse de Steve Harris devient magique. On ne peut plus oublier les 3 minutes magnifiques au milieu de "7th son of a 7th son", à écouter les yeux fermés, tous les instruments se passent la balle et chacun vous envoie à des milliers de kilomètres dans l'espace.
Absolument aucun morceau à jeter, L'ALBUM de Maiden.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2005
1988. Pour célébrer comme il convient leur septième album, Iron Maiden plonge leurs infernales créatures dans un bain de mythes et légendes. Ce sera l'apogée d'un style unique mêlant, avec quel panache, heavy métal hardi et virtuosité.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Certain ne manqueront pas de me trouver sévère (les plus anciens ?) à l'encontre du géant Maiden. Évidemment, 25 ans après, je suis sans doute plus pointilleux que je ne le fus lorsque paru "Seventh son of the Seventh son" (a prononcer comme le ferait Gros Minet - Gare aux voisins) en 1988.

D'abord, et pour reprendre les termes de Walter Bizeau, la production poli et froide (restons dans la glace) de Martin Birch a gommé toutes aspérités et le peu d'agressivité dont bénéficie l'album. Dans le même temps, le mixage ne rend finalement que trop justice à la basse de Steve Harris, écrasant de ce fait des guitares qui ne se seront jamais montrées aussi discrètes. Relativement inspirées, les pauvres se voient en plus noyées par des nappes de claviers épaisses comme de la glace (attendez de lire la suite...).

Dans ce que l'on considérera comme le dernier "Grand album d' Iron Maiden" (celui de son âge d'or), on trouvera allègrement de quoi étancher sa soif (pas de glaçons merci !) de Metal épique (à glace) aux travers des très bons "Moonchild", "Can I Play with Madness", et même des excellents "Infinite Dreams", "The Evil that Men Do", "Only the Good Die Young". Le reste, jamais mauvais, semble montrer les limites que Iron Maiden a désormais atteint. Et puisque j'ai décidé de me jouer de sa pochette (superbe) jusqu'au bout, "Seventh son ...", du haut de ses 10 longues minutes, n'est-t-il pas de ces morceaux quelques peu "Ampoulé" aux entournures ?

Et oui mes bons amis ! Si en 88 le pire reste à venir, je ne pensais pas que celui qui avait engendré des albums de la trempe d'un "Killers", "The Number of the Beast", "Powerslave" ou "Somewhere in Time", se fissurerait, se désintégrerait si rapidement. A l'image d'un Eddy en forte décomposition lui aussi.

Ainsi fond ! fond ! fooond ! 16/20
55 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2016
Pour ceux qui aime iron maiden, achetez le si en revanche vous ne les appréciez pas passez votre chemin. En cas de doute vous pouvez écouter gratuitement les 30 premières secondes de quasiment toutes les pistes des CD sur le site d'achat d'Amazon ou la Fnac.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2008
1992. J'ai 16 ans. Un pote de classe se trimballe avec un blouson en jean. Dans le dos, l'image d'une horrible tête siglée "IRON MAIDEN". C'est quoi cette sale gueule dans ton dos ? Il rigole, sort son walkman a cassettes et me donne celle qui était dedans: écoute ça, tu me la rendras demain. Bon, une cassette quelconque, même pas l'originale, donc aucun indice car rien d'écrit dessus. Viens le soir et me voilà dans mon pieu à l'internat. Je branche mon walkman. Et j'écoute, et réécoute, et réécoute... J'ai écouté l'album 4 fois non-stop dans la nuit: j'y découvrais d'autres choses, de nouvelles subtilités, à chaque fois. Mon pote m'a offert la cassette. Dès que j'ai eu un peu (enfin beaucoup: à 16 ans, ça revenait cher un album de Maiden !) d'argent, achat du cd. Puis d'un autre, et encore un, jusqu'à l'intégrale. Je n'ai jamais porté une seule fringue Maiden. Mais si vous cherchez des cd, k7, vidéos, vinyles, laserdisc, dvd ou même un drap mural, c'est chez moi qu'ils sont rangés !
J'allais oublier: Seventh son of a seventh son est l'album âme de Maiden. Et j'ai encore la cassette...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)