undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:29,99 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 mai 2004
BON TITRE
En effet, Gary Moore nous livre ici un album bien différent de "still got the blues" ou "after hours". Son blues se teinte d'électronique.
Gardez le son de sa Les Paul et prenez l'esprit des derniers albums de Jeff Beck : le cocktail est étonnant et le blues devenu rock'n'roll devient plus incisif, et plus nuancé quand il le faut. Excellent.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 1999 Gary moore s’aventure dans l’électro rock avec A Different Beat, 2 ans après avoir tâté du pop-rock avec l’excellent Dark Days In Paradise. Sacré Gary, il sera passé par tous les styles dans sa riche carrière de musicien commencé en 1968. Du jazz fusion (Colosseum) en passant par le hard-rock pour quand même assurer l’essentiel dans le blues, le guitariste n’a jamais hésité à enrichir son répertoire par des échappées dans d’autres contrées. Dans cet album, il y a un titre extraordinaire ou le guitariste irlandais délivre un solo d’anthologie, écouter « Lost In Your Love », le chorus de la fin est sublime ! Dans tous les morceaux, la rythmique à base de batteries traditionnelles (Gary Husband) et de programming &keyboards , (Roger King) s’en donne à cœur joie. Si la version de « Fire » de Jimi Hendrix est quelque peu malmenée on peut se calmer avec « Surrender » une balade électro au tempo chaloupé et guitare aérienne. Parmi d’autres compositions pleines d’imagination on rencontre « House Full Of Blues » que n’aurait pas renier Prodigy et puis « Fatboy » au groove énergique. J’aime beaucoup l’hypnotisant « Bring My Baby Back » et cette déferlante transcore « Can’t Help Myself » en plage 8 reprise en remix sardonique en fin d’album. La voix typique du frontman et son art du riff et du solo sont au service d’un album déroutant de la part d’un musicien dont l’influence première fut le blues qu’il ne quittera vraiment jamais. Ce « A Different Beat » est sa dernière expérience, en 2001, Gary Moore sortait un album de pure blues-rock et restera dans ce domaine jusqu’à la fin de sa vie. (11 titres / 65mn).
A ranger à côté de « Who Else » de Jeff Beck sorti la même année et explorant également les rythmes electro-rock.
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2014
Mélange de rock-blues-jungle mais maîtrisé de bout en bout (Lost In Your Love et Surrender, 2 blues magnifiques avec une mélodie et un toucher qui vous laisse sur le c...). Incontournable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)