undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Cette deuxième partie du clavier bien tempéré a été enregistré a peu près 5 ans avant la première à une époque charnière où le clavecin historique venait de prendre le pas sur le clavecin "moderne" à caisse métallique. Gustav Leonhardt n'avait pas encore 40 ans, il avait enregistré ses secondes Variations Goldberg 2 ans auparavant il enregistrera deux ans plus tard l'art de la fugue pour DHM.

On remarque l'antériorité de cette seconde partie par la prise de son moins bien définie que pour la première partie, le clavecin Skowroneck d'après Dulcken (clavecin fétiche de Leonhardt à ses débuts sur clavecins historiques) et au style de jeu déjà impressionant et caractéristique du grand maître mais pas encore aussi sèchement précis et pétri de ces multiples micro-inflexions distillées dans des lignes très resserrées comme dans ses enregistrements des années 70 (y compris la première partie du clavier bien tempéré).

Dans ce second livre, Leonhardt est paradoxalement plus spontané, fluide et au style moins acéré que dans le premier livre. Il en ressort une certaine sérénité et un certain entrain naturel qui peut trancher avec la caricature du personnage. La seule chose qui rend ce second livre un peu sec est la prise de son moins riche et colorée et le jeu de Leonhardt plus linéaire, dans la pulsation, et moins chargé en tension. En fait, ce style de jeu est plus proche de celui de son élève Asperen voire Belder que dans le premier livre enregistré plus tard.

C'est donc un second clavier bien tempéré du jeune leonhardt plein de vie et en phase de maturation sur instrument historique que le grand maître nous aura légué. Finalement très complémentaire du premier livre enregistré dans les années 1970 sur une copie de taskin par david rubio.

Une version encore aujourd'hui de référence comme les concertos pour clavier et l'art de la fugue enregistrés à peu près à la même époque.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2014
Voilá, finalement, le cd avec la magistrale version du deuxiéme Livre par le grand maitre Leonhardt. J'aime beacoup plus ce deuxiéme livre que le premier. Il est vraiment plus calme, plus contemplatif et sourtuot plus poétique. Et jouée avec les mains magiques d'un tel Maitre, la Musique comme que rempli l'air, les sens, l'univers. Le chef-d'oeuvre du grand Bach sonne parfaite avec Gustav Leonhardt. Je l'écoute presque tous les jours, avant ou aprés lire de la poésie, et je peut sentir la plenitude couvrir toute mon corps.
Bref, un disque magistrale, par un maitre malheuresement dejá disparu, et qui nous manque beacoup.
(Je vous en prie d'excuser mes erreurs de français, mais je suis portugais...). Merci.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

38,74 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)