undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
13
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
7
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Cet album est le premier essai en solo de Roger Hodgson après son divorce d'avec Supertramp. Son départ, j'avoue l'avoir tellement eu en travers du gosier que je m'étais toujours refusé d'écouter ce que Roger nous proposerait ensuite (c'est stupide je sais ! Mais...). Telle serait donc sa punition. Aujourd'hui, à bien y réfléchir, se fût plutôt la mienne...

L'Artiste demeurant ce qu'il est, c'est à dire l'un des compositeurs parmis les plus doués qui soit, c'est lors du visionnage récent de son concert de Montréal que je découvris l'un des morceaux figurant sur "In the Eye of the Storm". Après écoute du titre en question, mon insistante résistance de toutes ces années ne fit pas long feu... Elle volera en éclat dès lors que la force mélancolique de "Lovers in the Wind" se sera emparer de moi. Ni une ni deux, je commandais sur le champs cet album, paru 20 ans plus tôt.
Mon dieu ! Je n'ose imaginer ce à quoi aurait pu ressembler le successeur du mitigé Famous Last Words si le meilleur de cet album, jumelé aux semblables qualités de Brother Where You Bound du Supertramp de Rick Davies, c'était retrouver sur une même galette. On aurait sans doute crié de nouveau au génie. Mais voilà...

Si celui de Supertramp (Brother Where You Bound Donc !) n'en contenait que six, "In the Eye of the Storm" ne va guère au delà.
En sept morceaux, l'ex-Super clochard nous démontre une nouvelle fois toute l'étendue de son talent. Le Chanteur instrumentiste, à la fois compositeur, Arrangeur et surtout mélodiste hors-paire, continue de nous enchanter.
Sans nuls doutes libéré des pressions liées au statut gigantesque dont bénéficiait alors son groupe, ce nouveau départ respire la vitalité de son Auteur, non toute fois sans manquer de poursuivre son travail d'exorcisme aux travers de ses textes souvent accusateurs à l'égare du "Système" et de nos méthodes et dérives d'auto-destruction. Seulement chez Roger ! Tout le monde le sait, l'amour triomphe quand même toujours... A la fin !!

Côté partitions, cet excellent premier essai de Roger n'est pas pour autant à classer dans la catégorie "chef d'oeuvre"... Peut être parce qu'il possède en quelque sorte les défauts de ses qualités: Hodgson étant, à sa façon, un perfectionniste, rien ne dépasse et rien ne déborde. Cette partition millimétrée est à l'évidence ce qui aura été si souvent reproché aux membres de Supertramp de la part de ses détracteurs. Ce qui signifie aussi que tous ceux qui aimaient (comme moi) ce qu'était le groupe... Aimeront de nouveaux ce que nous propose ici Roger, sans pour autant s'auto-parodier, ni se plagier. Le splendide final "Only Because of You" me rappel quand même fortement au très beau souvenir de "Fool's Overture"... Rien que ça ! 16,5/20
1111 commentaires| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2007
RH signe son premier album solo et c'est une bonne surprise. Le CD s'ouvre sur un "Had a Dream" Supertrampesque et se termine avec un vertigineux "Only Because of You" (à tomber, d'où les 4 étoiles). Entre les deux, l'ex superclochard se montre tour à tour mélodiste hors pair (Lovers in the Wind), un peu victime du son des années 80 (In Jeopardy, Give Me Love, Give Me Life, Hooked on a Probleme) et vaguement rock (I'm Not Afraid). Une oeuvre aux qualités commerciales indéniables mais qui a tout de même un peu vieillit. Un disque en demi-teinte donc qui n'est plus tout à fait du Supertramp mais plus vraiment du Roger Hodgson non plus (celui de Take The Long Way Home, Hide In Your Shell et autres Lord Is It Mine). L'artiste se trouvera quelques années plus tard sur l'indispensable et brillantissime "Open The Door".
33 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Rarement porté au pinacle, "In The Eye Of The Storm" est pourtant un album parfait.
Enfin, presque.
Il ne lui a manqué qu'un producteur ou un alter ego du style Rick Davies, capables de dire à Rodger Hodgson : "OK, tu veux montrer que Supertramp c'était surtout toi, mais là, tu en fais "just a little bit" trop. Trop de synthé, trop de longueurs (4 chansons sur 7 dépassent les 7'). Et puis, Roger, mon ami, tu n'es pas Supertramp à toi tout seul et tu ne peux pas reproduire l'alchimie d'un groupe".

Ceci dit, la démonstration d'Hodgson est impressionnante.

D'emblée, Roger fait sonner guitares et claviers pour bien enfoncer le clou : le multi intrumentiste et créateur principal du son (cette voix !) de Supertramp est sûr de lui. Et même si "I Had A dream" dure près de 9', on a encore la force de s'enthousiasmer quand "In Jeopardy" déboule. Car là, ça sent le tube (même si un son moins synthétique n'aurait rien gâché).

"Lovers on The wind" arrive en approche. La partie semble définitivement gagnée avec cette splendide partie de basse fretless toute en délicatesse de Jimmy Johnson.

On reste dans l'excellence avec "Hooked on A problem", dans une veine un peu synthétique, mais toujours "catchy".

En revanche, "Give Me Love" est moyenne et interminable, avec une litanie de "Give me love, give me..." un peu lassante.

"I'm not Afraid" ressemble paradoxalement à ce qu'aurait pu composer Davies (on a même droit à un peu d'harmonica évoquant John Helliwell); mais là encore, le recours à une nouvelle litanie ("I'm not afraid to...") rend l'ensemble un peu longuet.

Toutefois, en grand compositeur qu'il est, Hodgson sait que la dernière chanson est essentielle. Là, avec "Only because Of you", il sort de sa manche, le retour de "Fool's Overture" ou presque. Bien joué.

Pour un 1er essai, c'est quasiment un coup de maître.
La production typique des années 80 (et "Hai Hai" enfoncera ce clou)et une certaine présomption ternissent un peu l'ensemble. Mais à ce prix là, il est quasi indispensable aux amateurs de mélodies et aux nostalgiques de Supertramp.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2015
Ce 1er album solo de Roger Hodgson après son départ de Supertramp est digne de ce qu'on pouvait espérer du principal compositeur et mélodiste du groupe, ainsi que du chanteur haut perché et émouvant, si caractéristique. Dans cet album, le musicien ne prend pas de risques. Il fait indéniablement, en 1984, le 8ème album de Supertramp ! Mais qu'importe: même si on a quelques réserves sur la production (son un peu "clinique" des années 80), la beauté des mélodies et les envolées lyriques sont là, les claviers et les guitares de Hodgson sont immédiatement reconnaissables. Hormis 2 ou 3 morceaux plus anecdotiques, on a plus de la moitié de l'opus qui est de grande qualité, avec un final superbe digne du final de "Even in the quietest moments" , de "Breakfast in america" ou de "Famous last words". Mais ce sera un début et une fin de carrière solo, un "faux nouveau départ". Hodgson a beau se plaindre depuis 30 ans d'avoir été floué, il doit s'en prendre d'abord à lui-même; exactement comme son ex complice Rick Davies, il n'aura été capable, seul, que de sortir un seul bon album. Le suivant, "Haï Haï" est une catastrophe aussi retentissante que le "Free as a bird" de Rick Davies, et ensuite, on a un long silence de 10 ans(toujours comme Rick!) avant de sortir...une ultime bouse (toujours comme Rick!) Cas unique dans l'histoire du rock d'un duo complètement symétrique dans la gloire comme dans la perte d'inspiration...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2012
Un album indispensable pour tous les amateurs de la grande époque de Supertramp, dans la lignée de "Famous Last Words"
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2001
L'ex-Supertramp est un mélodiste hors pair, il le prouve tout au long de ce bel album plein de poésie. Les arrangements sont soignés et cet album vaut un coup d'oreille attentif.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2010
La maîtrise, l'originalité et la créativité de Roger Hodgson est présente dans ce CD. Recommandable pour les fans de Supertramp et de Roger Hodgson et pour qui aiment la musique vitale.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2014
J'adore cet album assez controversé à l'époque car très empreint du son Supertramp et pour cause.Nous étions tous un peu orphelins de Supertramp et pourtant, ... Cela nous a permis de découvrir l'importance que pouvait avoir Roger HODGSON dans le succès du Groupe précédent. Pour l'avoir vu réemment à l'Olympia, je suis totalement conquis par le talent hors pair de cet artiste qui a su rester simple. Une espèce de troubadour des années 2000. A ce prix-là, c'est cadeau car l'album est vraiment magnifique
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La musique, c'est vraiment une histoire de goût. N'étant pas un grand spécialiste dans le domaine et les autres commentaires ayant fait le tour sur l'album et le chanteur, je ne peux dire qu'une chose: J'aime!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2015
Le produit correspond bien à la demande, je suis satisfait pleinement. Pas de surprises désagréables à la réception du produit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,75 €
144,38 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici