undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Unrest
  • Commentaires client

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:15,43 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 septembre 2001
Après Leg End, Henry Cow sort ce 2ème album, avec quelques changements au niveau personnel: départ de Geoff Leigh (saxophoniste principal), et arrivée de Lindsay Cooper (Basson, Hautbois). Cet album laisse une place décuplée aux impros générales: c'est à présent la moitié de l'album (chansons 5 à 8) qui y est consacrée. Mais dans les 1ères chansons, on a "Half asleep" de J. Greaves qui est excellente (entre autres par ses lignes de basse), et "Ruins" de Frith qui déchire tout avec son passage du milieu où la coordination de tous les instruments est vraiment remarquable. Ensuite, place aux improvisations propres à Henry Cow: à noter les lignes de basse de "Upon entering the Hotel Adlon". Ma préférée des impros, "Deluge", est vraiment superbe: le saxophone surtout, la batterie, et la fin au piano avec chant cloture remarquablment l'album. C'est un album que j'aime beaucoup, mais pour ceux qui n'ont pas aimé le 1er (LegEnd), je ne le leur conseille pas; en effet, cet album est plus austère. Mais il a également son charme que le 1er n'a pas forcément. La magie des impros de Henry Cow, fortement représentées dans cet album, ne se retrouve nul part ailleurs.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2004
C'est facile : depuis 30 ans, ce disque n'a pas quitté ma liste de mes 10 disques préférés. Il faut dire que Henry Cow est probablement le groupe le plus bosseur que le monde du rock, pour parler large, ait jamais connu. On a beaucoup parlé d'improvisations à leur sujet. Les ayant vus plusieurs fois sur scène, et parfois 2 jours de suite, les interprétations étaient rigoureusement les mêmes d'un jour à l'autre. Je les considère donc beaucoup plus proches de la musique contemporaine que du jazz. En tout cas, de fabuleux musiciens.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,10 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)