undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Avril 1985: Ernst Haefliger a 65 ans et il revient à Schubert accompagné au pianoforte par Jörg Ewald Dähler. Usée, voilée par les ans, sa voix n'est pas moins belle: elle est seulement plus nue, plus dépouillée. Et tout ici va directement au cœur des choses: l'émotion, la douleur mélancolique et nostalgique. C'est déchirant et on tient là l'un des plus beaux Schwanengesang qui soient. Inutile de jouer au jeu des comparaisons: je connais Hotter, Dieskau, Goerne, Güra, etc., mais celui-ci ne ressemble à aucun autre.

NB: à la même époque, Haefliger et Dähler ont aussi gravé les deux autres grands cycles et un magnifique récital: Die schöne Müllerin,Winterreise,Lieder.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)