undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Diane
  • Commentaires client

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:19,36 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dans la pléthorique discographie de Chet Baker voisine du bon et du moins bon, surtout ces "derniers enregistrements" qui n'en finissent pas d'être les derniers, comme pour Bill Evans, Stan Getz ou Art Pepper...
Pas de ça avec ce disque, accompagné de splendide manière par un Paul Bley limpide et cristallin, la trompette diaphane de Chet gazouille doucement, tantôt réveuse tantôt mélancolique.
Ce disque est trés beau, souvent un peu désespéré, mais la réunion entre Paul Bley, ici très minimaliste et attentif au souffle court d'un Chet Baker très inspiré donne le grand frisson.
11 commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2015
Deux musiciens. Deux instruments. Une trompette et un piano. Huit titres d'une douceur extrême, comme suspendus au dessus du silence.
L'ensemble, porté par un blues désespéré, est d'une mélancolie abyssale, dans une atmosphère diaphane et veloutée. Et l'on s'imagine volontiers à la place de "Philip Marlowe", entrain de siroter un verre de bourbon sur un bureau poussiéreux, vaguement éclairé par des rais de lumière passant à travers un vieux rideau à lamelles, le cœur lessivé par quelques amours perdues...

Fortement déconseillé aux amateurs de bruit et de fureur, "Diane" exhale un parfum de piano-bar enfumé et romantique. Le jeu de Paul Bley évoque un Keith Jarrett assagi (point d'expérimentations en dehors des cordes), tandis que Chet Baker demeure égal à lui-même, s'enfonçant dans le spleen au fur et à mesure que s'installe le temps qui passe...
L'album, dominé par quatre titres de plus de sept minutes, souffre un poil de son rythme indolent. Et il aurait été encore plus beau si Chet ne s'était pas contenté de pousser la chansonnette (le murmure ?) sur seulement un titre dans tout l'album (le splendide "You Go to My Head"), le privant ainsi d'un soupçon de richesse et de diversité en plus...

Le disque s'ouvre sur le magnifique "If I Should Lose You", et se clôt dans la mélancolie la plus profonde avec une très douce et très épurée version de "Little Girl Blue", un classique du trompettiste, ici réinterprété de manière très différente.
Ainsi, "Diane" est un album fort peu connu mais exceptionnel, toutefois réservé aux amateurs d'ambiances mélancoliques, tantôt cristallines ou embrumées, mais toujours veloutées...
22 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,99 €
19,36 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)