undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:60,00 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"Slaves to the Metal" c'est aussi l'un des très bon morceaux d'"objection overruled", album qui officialisait le grand (pas par sa taille) retour d'Udo Dirkchneider. C'est également le dernier très bon disque de la formation Allemande.
Pour en revenir à "Slave to the Metal", il faut bien reconnaître qu'un titre pareil... Fallait osez. Je pensais que Manowar était le seul dépositaire légal de titres aussi... Tout ça pour vous amener au constat suivant: Dans la famille Metal, Accept c'est du sérieux sans se prendre au sérieux. Voilà peut être une composante qui me semble ne plus être de mise chez la nouvelle génération, et c'est bien dommage.

Voilà en tout cas le genre de Heavy Metal sévèrement burné que j'aime me repasser de temps à autres ("Donation" en tête). Je sais alors qu'il me mettra en condition pour garder la banane (euh... le sourire hein !) toute la journée.
Pour l'heure, et pour l'un de ces derniers sursaut d'orgueil, Accept nous offre 11 bastos qui tapent souvent dans le mille.
Proposant le même genre de formules métalliques qu'avant, de celle qui font bouger la tête comme un épileptique, dodeliner son bassin d'avant en arrière afin de nous préparer ainsi au prochain championnat de "Air Guitar", les Teutons n'hésitent cependant pas à s'aventurer sur d'autres terrains de jeux (Ballade, instrumental, etc...), fleurtant même du côté du Trash sur un "Sick, dirty and mean" des plus dévastateur.

Voilà ! On a bien cru qu'Accept était vraiment revenu pour ne plus redescendre et on s'était trompé. Depuis... 17/20
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2016
Hé bien moi je l'aime bien cet opus de nos amis Allemand.Après les différents changements de line up, ACCEPT,efficace,vas droit au but, sans fioriture..Mr UDO au chant (son nom étant imprononçable) on n'aime "ou bien" on n'aime pas.Les autres membres ne font pas non plus de la figuration.Je le classerait parmi les meilleurs du groupe.
PS:pour ceux qui aime polémiquer autour du groupe.Ecouter sa musique comme elle vient, si non passer votre chemin .Au fait je ne sais pas pouquoi je vous dis ça?... .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2010
1993 accept se retrouve au grand complet,seul manque a l'appel Jorge Fischer ,et de suite on retrouve du grand Accept,avec les titres "Objection Overruled"et s'est riffs speed,"I don't wanna be like you" l'hymne de cette album,puis arrive le mid tempo"all or nothing",la ballade "Amamos la Vida" dans se morceau tout est sublime le chant, les solos de guitare.Et que dire du seul morceau instrumental "Just by my brown" tout en melodies du grand HOFFMANN.Bon vous savez se qu'il vous reste a faire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2013
"Objection overruled" marque donc le retour au bercail d'Udo, échec commercial de "Eat the heat" oblige.
Accept est revenu en quelque sorte aux sources et propose même un hard plus brut qu'auparavant, ce qui forcément nuit pas mal aux mélodies, mais ce ne sera rien comparé à l'infâme "Death row" qui suivra.
Udo n'y est plus du tout et possède désormais une voix de canard fort désagréable, et ça fait alors très mal de repenser à leurs classiques où il excellait alors.
Par conséquent, ce disque fut pour moi une grosse déception, démarrant sur un "Objection overruled" aussi speed qu'inutile et ne faisant que démontrer les nouvelles faiblesses du chant.
Le reste de la face A (oui oui à l'époque) n'est guère plus intéressante et on s'ennuie ferme, peut-être peut on retenir un "Protectors of terror" avec un riff intéressant et un "All or nothing" plus mélodique contenant un hymne pour le refrain dont le groupe allemand a le secret.
On redémarre avec "Bulletproof" dans la pure traditon d'Accept, malheureusement Udo n'a toujours pas digéré ce qu'il avait manger la veille, et ça empêche vraiment d'apprécier le morceau à sa juste valeur.
Heureusement, le calme "Anamos la vida" nous permet de constater que lorsque Udo n'est pas obligé de partir trop haut dans les aigus, il garde son timbre intact. C'est le seul morceau qui sans être exceptionnel, tient la comparaison avec le passé.
Car pour la suite, on retombe dans les mêmes travers avec un "Sick, dirty and mean" qui rend plus malade une fois le titre terminé que sale et méchant.
Vient ensuite l'instrumental "Just by my own" qui bien que pas désagréable, sent bien le remplissage.
Le final "This one's for you" ne me fera pas changer d'avis sur la qualité de cet album, terminant comme il avait commencer avec un titre speed sans grand intérêt.
En conclusion, "Objection overruled" aurait été certainement meilleur, et je peine à le dire, avec un autre chanteur.
D'ailleurs, il faudra attendre encore deux albums avec Udo pour qu'Accept retrouve la première division du hard, mais ce avec un nouveau chanteur (Mark Tornillo), étonnant non ?

Mes titres préférés : "Protectors of terror" à la rigueur ...

Note : 07/20
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2010
C'est sans doutes le meilleur album d'ACCEPT ... techniquement parlant.
Le premier opus issu de la recomposition du groupe (partielle car Jorg Fisher se désista)est très puissant et complet. On peut admirer ACCEPT sous ses multiples facettes (Hard, Heavy et Speed). Wolf Hoffmann se surpasse et cela est du au fait qu'il est le seul maître à bord en ce qui concerne la partie Guitare. Les morceaux sont plus élaborés et recherchés que les précédents. ACCEPT a atteint un haut niveau de maturité. Le passage "rapide" dans l'univers GLAM n'y est pas pour rien. ACCEPT se remet en discussion et réssusite au meilleur de sa forme et de sa créativité.
C'est sans doutes le vrai dernier album d'ACCEPT. "Death Row" et "Predator" signeront la fin du groupe. Une tentative non réussie de s'adapter à un nouveau milieu musical ou le Hard & Metal perdra ses marques de noblesse au dépend d'un mouvement Grunge qui monopolisera l'attention pendant toutes les années 90's.
ACCEPT viens de se reformer sans Udo Dirkshneider et Stephan Kauffmann. L'épine dorsale,Baltes et Hoffmann va bientôt sortir "Blood of the nations". En attendant, dégustez ce cru sans modération !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici