undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
11
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 juillet 2004
Pourquoi faut-il que les meilleurs craquent et nous abandonnent ? Figure 8 est l'un des sommets d'un homme que je considère désormais comme l'un des plus grands songwriters des années 90. Rarement on aura entendu une voix aussi pure mêlée à des mélodies magnifiquement fragiles. De la polyphonie de "Everything means nothing to me" à l'explosion de "Can't make a sound" en passant par la douce "Stupidity tries", tout est sublime. Elliott parti, c'est la pop tout entière qui prend un sacré coup de vieux.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Des chansons. Vous savez, ces machins avec des mélodies, des couplets, un refrain ... Le truc qu'on écrit avec seulement une guitare sèche ou un piano. Qu'on écoute le soir et qu'on peut fredonner le lendemain matin.
Et bien, des chansons, Elliott Smith savait en écrire. Dans un format folk ou pop. Comme avant lui McCartney, Dylan, Neil Young, Brian Wilson, Paul Simon et une poignée d'autres dans les 60's. Des songwriters, on dit en anglais. Elliott Smith était leur égal et devait se sentir bien seul dans les 90's.
L'homme était complexe, schizophrène. Sa musique lui ressemble, passant d'un titre à l'autre de l'espoir au désespoir, du calme à la violence, du minimalisme à l'exubérance orchestrale. Le tout d'une qualité, d'une subtilité exceptionnelles.
Ce « Figure 8 » est à ranger entre « Harvest » de Neil Young et une compilation de Simon & Garfunkel. Et à consommer sans modération.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2002
Après sa révelation au public français avec la B.O de « Good Will Hunting », puis la confirmation de « XO », cet américain timide est entré au panthéon des grands songwriters de ce vingtième siècle finissant, aux côtés de Léonard Cohen, Bob Dylan et du couple Lennon / McCartney.
Les perles mélodiques de cet album semble tout simplement infinie (les seize titres du disque sont tous d’égale qualité, sans exception aucune)
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce commentaire reprend deux brouillons de deux auteurs en herbe bien trop vieux pour remettre leurs shorts en jean et empoigner leurs basses.

Comme tout art majeur, le rock peut se draper de multiples costumes (et oui, j'aurai pu aussi dire "protéiforme" mais j'avais pas envie, ça faisait trop rock-critic), dont la chanson. Jacques Brel, c'est du rock. La preuve, Divine Comedy, Scott Walker et David Bowie l'ont repris ou lui ont rendu hommage, entre autres. Brel, Neil Hannon, Walker et Bowie ont plusieurs points communs, mais le plus flagrant à mes yeux est leur sens théâtral. Que l'on pourrait également accoler à une foule d'artistes : Genesis, Mr Bungle, Alice Cooper, Black Sabbath, Renaud, Zappa, Dresden Dolls, NTM etc, etc... D'autres en parlent souvent, comme The Police ou The Cure.

J'ai toujours été épaté par le talent de certains à jouer dans leurs clips, à faire plus que de faire la diva rock, même Freddy Mercury et toute sa bande sont bons dans leurs vidéos promos. Les artistes sont-ils tous polyvalents à ce point ? La comédie est-elle forcément complémentaire à la musique ? A-t-on coupé la scène de la bande-son depuis la fin des cabarets ?

J'ai découvert Elliott Smith trop tard. Un an avant que cet idiot ne se suicide (il paraît) ; ça va faire dix ans à peu de choses près que le petit père Elliott s'est foutu deux mortels coups de couteau dans le torse.

Je sais pas toi, mais moi, il continue à me manquer. C'est sûr que s'il était encore parmi nous, il pondrait encore des chansons définitives par paquet de douze, comme ça l'air de rien. Il aurait sorti son douzième album l'été dernier et ça aurait été l'évenement musical de l'année, et on se serait complètement fichu des sorties des nouveaux Bowie, Daft Bidule, Reznor, etc... (insérez ici les albums de l'année dont vous vous contrefoutez).

Parce que ce mec, il te chantait les malheurs du loser, de l'outsider comme personne d'autre, en y foutant par-dessus le vernis de beauté qui faisait que forcément le truc était imparable. Parce que Smith était un loser, un outsider comme moi. Et toi.

Elliott Smith me manque car c'était un ami. Il ne le savait pas, mais il est un de mes amis chers, dont je pleure encore la disparition. Alors que Kurt Cobain et Jeff Buckley n'ont jamais eu ce privilège. Trop charismatiques, trop défoncés, trop talentueux, trop iconiques. Elliott est un ami car il me ressemble, et tout ce qu'il a chanté le prouve.

Pourtant, une fois qu'on veut jouer du Elliott Smith, tout comme la chanson de variété de Michel Delpech qu'on trouvait naze à l'âge dix ans, on perd ses moyens. Il ne suffit pas d'aligner quatre accords ou quelques difficultés Led Zepeliniennes, c'est au-delà. C'est tordu, c'est nouveau, c'est non-conventionnel. Elliott était un auteur, compositeur et un interprète de qualité supérieure.

Figure 8 est mon premier Smith, et je n'avais rien entendu d'aussi mélodique et brillant depuis les Beatles et les Smiths. Il est tout simplement impossible de ne pas succomber à ces chansons, ni à celles de ses autres albums, tous beaux et bons, un peu différents les uns des autres, parfois dépouillés, parfois élaborés et foisonnant d'instruments, comme ici. Comme chez les Smiths, Elliott parle de l'intime, du vide, des peurs, mais de loin, se cachant derrière sa guitare virevoltante et ses harmonies irrésistibles, comme si au bout du compte, il pensait que tout ceci était une blague. Toutes ces saloperies d'insomnies, de parents absents, de boule serrée au fond du ventre et qui ne veut pas partir, Elliott Smith a décidé de les mettre en scène. Parce qu'Elliott, c'est un peu Bruce Springsteen qui aurait été timide. Au lieu de faire de la scène un appel à la communion, il transforme sa chambre en décor de théâtre et invite tout le monde. Avant d'avoir pu être un YouTuber, avant de pouvoir devenir la star mondiale qu'il méritait d'être. Il n'était pas une bête de scène comme Eminem ou Dave Grohl, et jamais il n'aurait pu avoir la prestance de Scott Walker ou de Brel. Mais il avait la poésie et le charme de Charlie Chaplin.

Tout va bien. On continue nos vies merdiques et personnellement, je persiste à raccourcir la mienne en fumant le plus le clopes possibles dans une journée, histoire de crever rapidos. Mais merci Elliott, tu auras rendu ma vie un peu plus supportable. Grâces te soient rendues.

(Merci à RainbowIslands)
88 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2014
Elliott Smith aura été un génie de la pop music. Une espèce de Paul Mc Cartney du XXIeme siècle.
Bien sûr, cela ressemble aux Beatles, avec une touche de Neil Young dans la fragilité et un son plus moderne;
Et ce Figure 8 est arrivé à un moment où on lui donnait les moyens d'une production plus riche...sans pour autant qu'il en fasse des tonnes.
A recommander sans hésitation aux quinquas nostalgiques comme aux plus jeunes qui ne cherchent pas à être de leur temps.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2010
Tout simplement ce que vous pourrez entendre de mieux au cours de ces années là.
J'élève mes enfants à ce son là :o)...si cela n'est pas un argument suffisant pour vous faire découvrir son œuvre, j'en mange mon chapeau...
Laissez tomber tout le reste. Rien ne vaut Elliott Smith...RIP!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2003
Figure 8 aura été son dernier album. Elliott Smith a mis fin à ses jours le 21 octobre 2003 pour rejoindre un monde meilleurs. Ce 5ème opus nous aura permis de goûter à nouveau un talent merveilleux qui nous manquera à jamais. Je conseille l'écoute de ses excellents précédents albums : XO, Either/Or, Roman Candle, Elliott Smith.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2016
Un songwriter décimé à 34 ans par l'héroïne et une vie trop lourde pour ses épaules... Un suicide au couteau en pleine crise de démence sur fond de dispute conjugale....Beaucoup de fantasmes autour de cet artiste culte que de nombreux journalistes et artistes aiment à citer comme référence. Mais alors que sait-on réellement de son oeuvre ? Simplement qu'elle est, de bout en bout, habitée, inspirée et touchée par la grâce.
"Figure 8" sorti en 2000, est son dernier disque officiel. Plus varié et homogène que par le passé, il constitue avec" XO" de 1998 un parfait point de départ pour découvrir ensuite les autres pépites.
A bon entendeur !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2016
un des ses meilleurs albums , après toute sa discographie est immensément belle ,un artiste intimiste et vraiment émotionnellement a fleur de peau...son folk pop est lui aussi bien distillé...si tu veux connaitre Elliot Smith enfin le regretté Elliot Smith achète cet album....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2000
Je suis americaine, excusez-moi si ma francais n'est pas bien. J'ai vu qu'il n'y a aucune de commentaire sur cette CD. Si vous aimez tendre musique, achetez cette CD! Vous saviez Elliott Smith de "Will Hunting." Si vous l'aimez, achetez cette CD vite!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
10,75 €
14,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici