undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
12
3,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,46 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 avril 2002
Evidemment, la pente n'a pas été facile à remonter. Drogues, divorces, lâchage de Bonehead (le guitariste) et de Guigsy (le bassiste), puis tous les autres excès imaginables... Oasis les a traversés. Et a survécu, ce qui est déjà pas mal. Si "Standing On The Shoulder Of The Giants" a dû mal à se tenir dans son ensemble, Noel Gallagher nous gratifie tout de même de plusieurs excellents titres : "Sunday Morning Call" (ballade automnale), "I Can See A Liar" (debout les Pistols), "Go Let It Out" (un peu plus de travail et ça aurait été terrible), "Who Feels Love" (titre complétement pills & substances...); tandis que Liam de son côté nous fait découvrir ce qu'il avait promis trois ans plus tôt (à l'époque de "Be Here Now"), une composition à lui, l'imparable "Little James" -dédié au fils de Patsy Kensit-. Le compte est bon : cinq chansons réussies sur dix, soit 50% de pur jus et 50% d'eau, on a bien de l'Oasis.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2004
Premier Album du groupe nouvelle version. Guigsy et Bonhead ont été virés et remplacés par par Bell jugés plus performants. Cette album qui me parraissait à sa sorti indigeste me semble aujourd'hui plus évident. Forcement, le groupe à muri, il est devenu plus refléchi donc les mélodies sont moins spontanné par rapport à Definitely Maybe ou What's the Story..., mais la musique s'est modernisée et est aussi plus fidèle à la personnalité des Gallagher. Avec cet Album Oasis évite avec brio les stéréotypes « beattles » qui avaient fait sont succès pour arriver à une composition plus authentique. Cet album mèle les ballades langoureuses et plannantes (Who Feels Love, Roll it Over) à des hymnes pleins de punch (Fuckin' the Bushes, Go Let It Out et surtout un excellent I Can See A Liar avec une petite intro façon AC/DC). Bref Oasis à réussi sa reconversion vers un style plus personnel, sorte de rennaissance. Bien qu' un peu court, cet album me parrait plus abouti que Heathen Chemistry même s'il est moins façile à écouter.
Plus obscur, plus moderne et plus personnel, cet album est un suite logique du précédent Be Here Now qui à tout pour convaincre les fans. Pour les autres, il sera peut être un peu ingrat de découvrir Oasis par cet album. Ceux qui critiquent cet album sont les mêmes que ceux qui ont critiqué Be He Now. Ne les écoutez surtout pas.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2001
Ce 4ème CD n'est pas une bombe, il n'est pas non plus insipide. A vrai dire il me laisse un drôle de sentiment : certaines chansons sont de pures merveilles (Who Feels Love, Gas Panic!) et d'autres sont justes "bien" (vraiment difficile de les qualifier). Cependant une chanson "bien" chez Oasis reste un excellent morceau! A noter aussi Sunday Morning Call qui vous balladera presque aussi haut que "champagne supernova"
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2001
Avec cet album, Oasis essaye de renouer avec le succès des deux albums Morning Glory et Definitely Maybe. Malgré 2 ou 3 chansons plutôt moyennes pour un groupe de ce niveau, l'album est bon, voire excellent. L'album est toutefois court (10 chansons) mais Noel Gallagher a toujours une inspiration étonnante et Standing On The Shoulder Of Giants restera comme un des 3 meilleurs albums sortis en 2000.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2007
Après un "Be here now" qui donne trop dans la surenchère musicale par rapport aux deux premiers (et excellents albums), voici un album où Oasis évolue. Plus subtil, moins rock mais plus équilibré, diversifié dans l'inspiration sans pour autant manquer d'unité de ton et d'atmosphère.
Un album injustement critiqué, car bien meilleur que celui qui suivra.
Un album presque du niveau des deux premiers.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Oasis, c'est deux albums et demi. Deux météores dans l'histoire de la pop rock avec ses deux premiers opus, un troisième de qualité mais qui soulève les premières questions et enfin ce 'Standing...' censé apporter des réponses. Las, celles-ci n'arriveront jamais. Ou alors, pour nous confirmer qu'Oasis s'est transformé en groupe à générer de la bonne musique, à défaut de musique brillante. C'est donc comme ça qu'on pourrait résumer ce disque. De bons titres, des moments de bravoure mais une sombre impression de répétition en fond. Ce qui faisait la marque de fabrique du groupe s'est petit à petit mué en routine et cet album vient surtout nous prouver que le groupe aura toutes les peines du monde à en sortir. Reste un bon disque mais au vu des attentes suscitées, la frustration est là... indéniablement...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2005
"Standing on the shoulders of giants" paraît un peu plus séduisant que "Be here now". C'est déjà un grand plaisir de savoir Oasis toujours vivant et capable d'aligner quelques perles. Le 4ème album des lads de Manchester à défaut d'être excellent est tout de même un sacré virage. Les frères Gallagher abordent les compositions électroniques, abandonnant le rock à riffs gras de leurs débuts. D'inspiration hindie, ce nouvel opus plait comme il déçoit. "Fuckin' in the Bushes" est une excellente intro, avec de bons riffs, très rolling stonien, mais il manque des paroles qui auraient pu donner plus d'intensité à tout ça. "Go let it out" est fédérateur, rock, taillé pour les grandes représentations, mais il n'arrive tout de même pas à la cheville d'un "D'you know what i mean ?" ou encore "Wonderwall". "Who feels love ?" se la joue psychedelic revival, c'est très joli, bien interprété par Liam, c'est une belle balade, mais bon dieu, que les méchants gars se sont calmés !!! "Put yer money where yer mouth is" est entraînant, tonique et agite un peu l'album, mais la ligne musicale est un peu trop répétitive. "Little James" est un hymne à la paternité et surtout le premier essai de Liam à la composition. Jolie balade, un peu lancinante, mais c'est vrai que les paroles tombent un peu dans la mièvrerie... Mais voici la première merveille de l'album : "Gas Panic". Noire à souhait, électro rock, riffs rageurs, une merveille !!! Là, les Gallagher étonnent. L'album prend une pente ascendante. Le génie est toujours là... "Where did it all go wrong", façon énième variante de "Don't look back in anger" gache un peu la suite. Mais c'est vrai que c'est un joli slow... Pareil pour "Sunday morning call", un joli slow, mais Oasis ne cesse encore de répéter la même recette de bonne grand-mère... "I can see a liar", dans la veine de "Put yer money where yer mouth is" essaie de renouer avec le punk rageur d'un "Headshrinker" ou d'un "Bring it on down", mais on sent que les lads sont fatigués... C'est efficace, mais un peu répétitif... Et voici la seconde belle surprise de l'album, "Roll it over". Magnifique outro qui clot un album en demi-teinte, entre ombre et lumière et qui confirme espoirs et regrets... Un Revolver oasisien ? Un Revolver plutôt raté...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2007
Oui tous est dans le titre, les gens de nos jours refuse le changement musicale de certains groupe et Oasis en 2000 pour leur plus grand malheur (je parle en terme de vente bien sur) ont pris le risque de changer de direction musicale pour SOTSOG afin de lorgner entre ce qu'ils faisait avant, Les rollings stones et Pink floyde en y incorporant des sonorités electroniques sur certains titres. A la premiere écoute il est certain que cet album surprend et c'est au fil du temps qu'il s'apprivoise pour devenir (en tous cas à mes yeux) leur meilleur album, le plus mur, le plus osé, le plus beau et surtout le plus réfléchie. Pour ceux l'ayant ranger au fond d'une armoire réecouté le en boucle c'est un conseil, voila rien d'autre à dire, une anthologie.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2001
On attendait peut-être trop de la part d'Oasis. Le très grand groupe de rock qui a composé Definitly Maybe et Morning Glory n'est plus que l'ombre de lui-même. Restent deux ou trois morceaux potables pour entretenir quelques fans, mais cet album est presque plus insipide que le précédent. Un réveil s'impose...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2003
Apres Be Here Know, on pouvait s'attendre au pire... Ce n'est pas le cas, cet album est tres satisfaisant et surtout bien plus personnel. Mis à part le génial "Fuckin'..." en ouverture et le tres oasis-ien (tres Champagne supernova-ien) "Roll it over" en cloture, aucun titre ne sort reellement du lot, mais l'album est suffisamment riche et varié pour se laisser écouter avec plaisir...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)